Recherche

Les Tangérois dans une situation intenable

© Copyright : DR

15 août 2020 - 21h00 - Société

Les Tangerois vivent mal le confinement surtout les mesures restrictives récemment imposées par les autorités en cette période de flambée des cas de contamination au Covid-19.

Plages, jardins, salles de sport et hammams fermés, aires de jeux bâchées… Les Tangérois qui sont en confinement depuis l’entrée en vigueur de l’état d’urgence sanitaire en mars dernier sont à bout de souffle. Face à l’impossibilité de profiter des plages pendant cette saison estivale, certains expriment leur dépit.

"Ne pas pouvoir profiter des plages est un supplice. Surtout quand on voit que dans d’autres villes comme Casablanca, les gens se baignent dans des plages bondées… On vit une vraie hogra (injustice)", fulmine de colère Abderrahmane, un écolier de 10 ans. Celui-ci et ses frères sont venus à la plage mais un policier leur a interdit l’accès, indique l’AFP.

"À Tanger, un été sans plages n’est pas un été ! Pourquoi cette interdiction ? Ici, les plages sont tellement étendues que la distanciation serait facilement appliquée, fustige Ahmed Touil, jeune de 22 ans. Où aller sinon ? Les piscines des hôtels ? C’est hors de prix : 200 à 300 dirhams ! (20 à 30 €)". "On n’en peut plus. Pas de sport, de plages, d’espaces verts… Cela déteint sur notre moral", se plaint Hikmat Amri. 

La fermeture des plages, des sports et autres s’explique par la situation épidémiologique peu reluisante du Maroc. Le bilan officiel Covid-19 (à la date de vendredi 14 août) fait état de 39 241 cas de contamination et de 611 décès. De plus, Tanger fait partie des villes qui enregistrent une hausse de contamination ces derniers jours. Plusieurs clusters ont été découverts dans des usines. L’inobservance des gestes barrières par une frange de la population a empiré la situation épidémiologique depuis fin juillet.

Mots clés: Coronavirus au Maroc (Covid-19) , Tanger

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact