Recherche

Les terroristes d’Imlil ont testé de la mort aux rats sur des lapins

Photo de l’un des accusés (l’Economiste)

6 mai 2019 - 11h50 - Société

Ce 2 mai a débuté le procès des 24 terroristes poursuivis pour le meurtre des deux touristes scandinaves dont les corps ont été retrouvés près du mont Toubkal. Et en est ressorti, entre autres, que ces derniers voulaient tuer des personnalités en utilisant des raticides.

A en croire Maghreb-Intelligence : « En plus d’avoir planifié plusieurs attentats contre des sites touristiques, des banques et la communauté juive, les accusés avaient admis avoir eu l’intention de se servir de la mort aux rats pour assassiner des personnalités civiles et militaires à Marrakech ».

Ils auraient même testé l’efficacité du produit sur… des lapins ! Ces derniers ont d’ailleurs affirmé que ces tests ont dévoilé l’efficacité des raticides… Leurs arrestations ont donc permis de déjouer plusieurs autres attentats, et selon toute vraisemblance d’éviter de nombreuses morts.

Le procès reprend le 16 mai. Une date noire dans l’histoire du Maroc, puisqu’il y a 16 ans, le 16 mai 2003, cinq attentats-suicides terroristes ont eu lieu à Casablanca, faisant 41 victimes et une centaine de blessés. Ces attentats sont considérés comme étant les plus meurtriers de l’histoire du Maroc et ont ciblé un hôtel et un restaurant, le bâtiment de l’alliance israélite, le cimetière juif et le consulat de Belgique.

Pour rappel, les corps sans vie de Maren Ueland et Louisa Vesterager Jespersen ont été retrouvés le 17 décembre dernier dans la région d’Imlil. Elles auraient été exécutées par des individus ayant prêté allégeance à Daesh.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact