Belgique : les médecins ne veulent plus délivrer de tests de virginité

26 février 2019 - 10h00 - Belgique - Ecrit par : Bladi.net

Les tests de virginité ne devraient plus être délivrés par les médecins en Belgique. C’est du moins ce qu’espère l’Ordre des médecins qui vient de lancer un appel aux professionnels de la santé à ne plus fournir ce certificat polémique.

Pour l’Ordre des médecins, ces certificats sont non seulement « inutiles pour la santé » mais en plus n’ont aucune « pertinence scientifique » et doivent donc être purement et simplement refusés par les professionnels, écrit le Conseil national de l’Ordre des médecins belge dans un avis publié il y a quelques jours sur son site web.

Cet avis survient après la déclaration publiée au mois d’octobre dernier par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme et ONU-Femmes, appelant les pays, dont le Maroc, à mettre fin à ces tests. Selon cette déclaration, il est impossible via un test de prouver qu’une femme a eu ou non un rapport sexuel en examinant simplement son hymen. De plus, ils sont non seulement traumatisants et humiliants mais ils n’ont aucun fondement scientifique ou clinique. Ils constituent une violation des droits de la femme et peuvent avoir des conséquences sur le bien-être psychologique et physique de la femme.

En plus de provoquer des saignements, ces tests peuvent, toujours selon la déclaration, également être source de transmissions de maladies sexuellement transmissibles et d’infections de parties génitales et dans certains cas peuvent entraîner des suicides ou des drames familiaux si la jeune femme a le malheur d’échouer au test.

De son côté, l’Ordre des médecins belge estime que les tests sont « un acte médical inutile pour la santé, sans pertinence scientifique et lourd de conséquences potentielles sur le bien-être de la patiente » et peuvent « être vécus comme une agression », entraînant « une discrimination entre les femmes et les hommes, dont les rapports sexuels échappent à toute évaluation de ce type ».

« Ces examens sont souvent demandés par des tiers sans considération pour l’intimité personnelle et le droit à la vie privée de la personne concernée », écrit encore l’Ordre, considérant « que donner suite à une demande de rédaction d’une attestation de virginité n’a pas de justification ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Belgique - Santé - Virginité

Aller plus loin

Maroc : Accusée de ne pas être vierge après son mariage, elle se suicide

Une jeune mariée a décidé de mettre fin à ses jours après avoir été accusée par son mari et sa belle-famille de ne pas être vierge. Le drame a eu lieu après le retour de leur...

Une Marocaine s’automutile pour faire croire qu’elle est vierge

Un homme vient de déposer une plainte auprès du tribunal de Rabat pour l’enlèvement de son épouse par un inconnu. L’épouse aurait été « enlevée » par sa mère après que son...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Tatouage au henné : attention danger

La fin du Ramadan et la période de l’Aïd, pour les jeunes filles, une période propice pour mettre du henné sur les mains. Si certaines mères acceptent que leurs filles appliquent le henné, d’autres préfèrent se passer de cette pratique pour préserver...

Atteint par le Covid-19, Noussair Mazraoui donne de ses nouvelles

L’international marocain Noussair Mazraoui a reçu le soutien de ses fans qui ont appris qu’il a attrapé le Covid-19 lors de sa participation à la coupe du monde Qatar 2022. À son tour, il leur a exprimé sa gratitude.

Le Maroc forme 2800 médecins et 5600 infirmiers pour la médecine de famille

Afin de développer et consolider la médecine de famille en facilitant l’accès aux soins et services de santé aux Marocains, le gouvernement entend former 2800 médecins et 5600 infirmiers d’ici 2030.

Malade, Aïcha Mahmah expulsée par une clinique

Grâce à l’intervention du ministère de la Culture, de la Jeunesse et de la Communication, l’actrice marocaine Aïcha Mahmah a été admise à l’hôpital mardi pour recevoir un traitement et subir une opération.

Le Maroc pleure la mort de la "fille de la lune" Fatima Ezzahra Ghazaoui

Fatima Ezzahra Ghazaoui, 31 ans, star marocaine des réseaux sociaux, a perdu son combat contre la Xeroderma pigmentosumn, une maladie génétique rare à l’origine d’une hypersensibilité aux rayonnements ultraviolets, qui interdit toute exposition au soleil.

Marocains du monde : est-il interdit d’introduire des médicaments au Maroc ?

Les services de la Douane marocaine interdisent l’introduction au Maroc de médicaments, sauf pour les besoins personnels. A cet effet, certaines dispositions doivent scrupuleusement être respectées.

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Le Maroc interdit l’importation de véhicules polluants

Le Maroc poursuit ses efforts visant à réduire l’impact de la pollution sur la santé des citoyens et sur l’environnement. Le ministère du Transport et de la logistique et le département de la Transition énergétique et du développement durable ont pris...

Ramadan et diabète : un mois sacré sous haute surveillance médicale

Le jeûne du Ramadan, pilier de l’islam, implique une abstinence de boire et de manger du lever au coucher du soleil. Si ce rite revêt une importance spirituelle majeure pour les fidèles, il n’en demeure pas moins une période à risque pour les personnes...