Recherche

Que se passe-t-il à Tindouf ?

© Copyright : DR

1er mai 2020 - 19h00 - Société

Dans les camps de Tindouf, ce serait, dit-on, la grande évasion. Des mouvements massifs de Sahraouis vers le nord de la Mauritanie, s’observent depuis peu. Des wilayas de Tiris Zemmour et Adrar seraient les destinations finales de ces derniers, selon certains médias mauritaniens.

Plusieurs files de voitures en déplacement, des camps de Tindouf vers une destination inconnue, ont été aperçus, selon des médias mauritaniens. Il s’agit d’environ 1 500 voitures de Sahraouis qui comptaient se diriger vers le nord de la Mauritanie. Ces derniers devraient rejoindre la wilaya de Dakhlet Nouadhibou après leur passage aux wilayas de Tiris Zemmour et Adrar. Or, les éléments du Polisario faisaient croire que ces Sahraouis étaient autorisés à rejoindre les « territoires occupés ».

Dans le cadre des mesures contre la propagation du covid-19, les autorités mauritaniennes ont interdit l’entrée des réfugiés. Ainsi, deux familles interpellées aux abords de la ville de Bir Oum Grein ont été refoulées dans la zone tampon par les responsables de la ville de Zouerate. Deux femmes accompagnées de leurs enfants, qui tentaient d’entrer dans la ville de Zouerate, ont connu le même sort.

Ces déplacements massifs de Sahraouis coïncident avec la création d’un mouvement d’opposition contre le Polisario. Il s’agit du « Mouvement Sahraoui pour la paix (MSP) », composé d’une centaine de cadres, d’officiers, d’anciens grands responsables du Polisario, d’étudiants et de militants des droits de l’Homme. Le mouvement en question ne parle pas le même langage que le Polisario, précise le quotidien Al Ahdath Al Maghribia.

Le MSP dans un communiqué, a indiqué que des représentants de la société sahraouie de l’intérieur et de l’extérieur, de même que des habitants des camps de Tindouf et des membres de « L’initiative sahraouie pour le changement », sont membres du mouvement. Face à la menace que représente le MSP, une traque est organisée contre tous ceux qui soutiennent ce mouvement sous la direction du Polisario, rapporte la même source. Et pour fuir les persécutions, de nombreux Sahraouis désertent les camps de Tindouf.

Mots clés: Polisario , Mauritanie , Sahara Marocain , Tindouf , Evasion , Séquestration

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact