Trafic de stupéfiants en France : un vide juridique profite à un Marocain

8 mars 2023 - 19h00 - France - Ecrit par : S.A

Un vide juridique a profité à un Marocain arrêté avec dix valises de stupéfiants et jugé devant le tribunal correctionnel de Draguignan. Il a recouvré sa liberté après une annulation de procédure.

L’abrogation par le Conseil constitutionnel de l’article 60 du Code des douanes, permettant aux agents de contrôler tout véhicule sans justification, a créé un vide juridique, lequel profite aux trafiquants de drogue. C’est le cas de M. B., un Marocain résidant en Espagne dont l’activité est de louer des SUV dans la région toulousaine, pour convoyer des stupéfiants. Le 7 janvier dernier, les douanes à la barrière de péage du Capitou ont procédé à la saisie de près de 350 kg de résine de cannabis dissimulés dans 10 valises et dont la valeur marchande est estimée à 693 000 euros.

À lire :Belgique : un couac judiciaire profite à un MRE condamné pour trafic de drogue

Jeudi, le mis en cause a comparu devant le tribunal correctionnel de Draguignan. À la barre, il explique s’être rendu coupable de transport de stupéfiants « afin de financer les opérations d’une mère malade ». Il éclate en sanglots. Trois ans d’emprisonnement ont été requis à son encontre. Mais dame chance était avec le Marocain. Son avocat Mehdi Khezami demande une annulation de procédure sur le fondement de l’abrogation de l’article 60 du Code des douanes. Depuis 75 ans, cet article « reconnaissait aux agents un droit de visite général des marchandises, moyens de transport et des personnes pour la recherche des fraudes » et leur permettait « d’effectuer des contrôles sans justification particulière », fait savoir Monaco-matin.

À lire :Extradé du Maroc, il se tire d’affaires à la surprise générale

Le 22 septembre 2022, le Conseil constitutionnel avait abrogé cet article, créant ainsi un vide juridique. « Le Conseil a précisé que les mesures douanières prises avant sa décision ne pouvaient être contestées, sans évoquer plus avant celles postérieures au 22 septembre 2022, relève Khezami. En toute logique, la mesure de contrôle effectuée le 7 janvier 2023 ne peut rentrer dans le champ de l’article 60. […] Dans le cas de M. B., interpellé au Capitou, rien de suspect dans sa conduite ou dans l’état de son véhicule n’autorisait les douaniers à le contrôler. »

Suite au développement de l’avocat du prévenu, le tribunal correctionnel de Draguignan a annulé la procédure et M.B a été libéré.

Sujets associés : France - Terrorisme - Procès - Cannabis

Aller plus loin

Belgique : un couac judiciaire profite à un MRE condamné pour trafic de drogue

Alors qu’un Marocain condamné à six ans d’emprisonnement en Espagne pour importation de 3 tonnes de drogue devrait purger le reliquat de sa peine en Belgique, un couac...

Extradé du Maroc, il se tire d’affaires à la surprise générale

Un Marseillais de 30 ans est poursuivi pour un règlement de comptes mortel et condamné à 14 ans de prison pour trafic de stupéfiants. Contre toute attente, il recouvre sa...

Belgique : la grosse erreur dont a profité l’évadé Oualid Sekkaki

L’arrivée tardive des signalements nationaux, européens et internationaux, a été très profitable pour Oualid Sekkaki, un des cinq détenus évadés, le 19 décembre, de la prison de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Une cellule préparant des attentats au Maroc démantelée

Le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ), se basant sur des informations fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a annoncé le démantèlement d’une cellule terroriste liée à l’organisation Daech. Cette...

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...

Le Maroc, bon élève en matière de lutte antiterroriste

Le Maroc affiche l’un des niveaux de sécurité antiterroriste les plus élevés au monde. Avec un score de 0,757, le royaume est classé 83ᵉ dans la catégorie des pays les plus épargnés des actes terroristes, selon l’édition 2023 de l’Indice mondial du...

Projet d’attentat déjoué au Maroc : Treize individus arrêtés par le BCIJ

Treize personnes ont été arrêtées par le Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ), jeudi dernier. Soupçonnés d’être partisans de l’organisation terroriste « État islamique », les individus ont été arrêtés lors d’opérations menées dans...

Latifa Ibn Ziaten : « J’ai réussi à sauver beaucoup de jeunes, de familles… »

11 ans après l’assassinat de son fils, le maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten poursuit son combat pour la paix et la promotion du dialogue et du respect mutuel.

Les passagers qui arrivent au Maroc surveillés à la loupe

Le Conseil de gouvernement a décidé jeudi de renforcer son arsenal en matière de lutte contre le terrorisme et les crimes organisés, en faisant adopter un projet de décret.

Maroc : l’agent immobilier associé à la lutte contre le blanchiment d’argent

Le Maroc veut impliquer la profession de l’agent immobilier dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Mais sa réglementation s’avère avant tout urgente.

Terrorisme au Maroc : une lutte permanente depuis 2003

L’extrémisme islamiste au Maroc a été marqué par cinq moments forts, dont notamment les attentats de Casablanca en 2003 et 2007, le printemps arabe en 2011, et la création de l’État islamique (EI) en 2014. Pour lutter contre le phénomène, les autorités...

Le Maroc renforce le contrôle dans les aéroports

Le Maroc a décidé de renforcer son système de contrôle des passagers dans les aéroports. Cette procédure sera désormais complétée par l’analyse de données électroniques envoyées avant l’arrivée à destination des passagers.

Le Maroc frappe un grand coup dans la lutte contre le terrorisme

Une cinquantaine d’individus ont été arrêtés mercredi au Maroc lors d’une importante opération visant des membres présumés de groupes djihadistes.