Belgique : un couac judiciaire profite à un MRE condamné pour trafic de drogue

6 décembre 2020 - 20h30 - Espagne - Ecrit par : S.A

Alors qu’un Marocain condamné à six ans d’emprisonnement en Espagne pour importation de 3 tonnes de drogue devrait purger le reliquat de sa peine en Belgique, un couac judiciaire entre les deux pays lui permet de ne plus retourner en prison.

L’Espagne avait demandé à la Belgique de faire exécuter la peine de 6 ans d’emprisonnement ferme infligée à un Marocain résidant en Belgique, condamné en 2010 à Barcelone. Mohamed M., 38 ans, était soupçonné d’être à la tête d’une organisation criminelle active dans le trafic international de stupéfiants. Il avait déjà purgé en Espagne 4 à 5 mois de préventive avant de rallier Bruxelles fin 2019. Il lui restait 5 ans et demi de détention.

Dans une décision rendue jeudi, la chambre du conseil de Bruxelles a jugé qu’en décembre 2020 la peine prononcée en février 2010 était prescrite. Par conséquent, le condamné ne retournera pas en prison. L’Espagne avait adressé sa demande à la Belgique le 1ᵉʳ avril 2019 qui n’a reconnu le jugement que le 1ᵉʳ octobre 2020, rapporte La Dernière Heure. Un couac judiciaire qui a profité à Mohamed.

«  Sans l’intervention de la chambre du conseil, le client allait devoir purger 5 ans et demi et c’est clair qu’il les aurait faits, car c’était bien la volonté de l’Espagne. Personne ne lui aurait dit que la peine était prescrite  », commentent ses avocats Hamid El Abouti et Mounir Bennaoum.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Belgique - Espagne - Importations - Drogues - Prison

Aller plus loin

Belgique : imbroglio autour de l’âge d’un jeune Marocain

En Belgique, un jeune Marocain soupçonné de trafic de drogue a été remis en liberté après avoir clamé qu’il est mineur. Pourtant, des tests osseux prouvent qu’il est majeur.

Trafic de stupéfiants en France : un vide juridique profite à un Marocain

Un vide juridique a profité à un Marocain arrêté avec dix valises de stupéfiants et jugé devant le tribunal correctionnel de Draguignan. Il a recouvré sa liberté après une...

Bruxelles : accusé de meurtre, un Marocain se tire d’affaire

Nabil S., un Marocain résidant en Belgique a échappé à 15 ans de prison ferme devant la 90ᵉ chambre correctionnelle du tribunal de première instance de Bruxelles. Il était jugé...

Au Maroc, des cliniques deviennent des cachettes pour criminels

Recherchés par la police, de nombreux criminels se cachent dans des cliniques privées de Casablanca, où ils se font hospitaliser. Une manière de se soustraire à la justice.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : une baisse des taxes sur les médicaments prévue en 2023

Afin de permettre aux Marocains d’avoir accès aux services de santé, le gouvernement envisage de revoir la fiscalité sur les médicaments et produits de santé. Des mécanismes sont en cours d’élaboration pour réduire la TVA sur l’importation de ces...

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.

Maroc : faire du thé à la menthe coûtera plus cher

Les prix du thé vert sont restés stables au Maroc, malgré la volatilité des cours internationaux des matières premières. Mais jusqu’à quand cette stabilité sera-t-elle maintenue ?

Maroc : une taxe fait exploser le prix des téléphones

La commission des Finances à la Chambre des conseillers a revu à la baisse le droit d’importation appliqué aux smartphones. Ce qui semble être une bonne nouvelle s’avère très désavantageux pour les distributeurs locaux et les consommateurs.

Importation de devises par les Marocains résidant à l’étranger : Ce qu’il faut savoir

Pour les Marocains résidant à l’étranger (MRE), l’importation de devises au Maroc nécessite certaines formalités essentielles qu’il faut absolument connaître. Que vous rentriez avec des devises sous forme de billets de banque ou d’instruments...

Aïd Al-Adha : combien coûte un mouton importé ?

Le prix du mouton importé serait de l’ordre de 2 850 dirhams et non 700 dirhams, selon une rumeur distillée sur les réseaux sociaux. C’est ce qu’indique la Fédération marocaine des acteurs de la filière élevage (FMAFE).

Maroc : une croissance paradoxale entre exportations et importations d’avocats

Alors que le Maroc produit de plus en plus d’avocat, devenant l’un des principaux fournisseurs en Europe, la part des importations continuent de croître.

Le Maroc pourrait importer 5 millions de tonnes de céréales cette année

Le Maroc pourrait importer jusqu’à 5 millions de tonnes de céréales cette saison 2022-2023. Le royaume poursuit sa stratégie de diversification des sources d’approvisionnement dans un contexte climatique tendu.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Le Maroc contraint d’importer du blé

Le Maroc se tourne une fois de plus vers le marché international pour augmenter ses importations de blé afin de compenser la baisse considérable de sa production durement touchée par la sécheresse cette année.