Tramway de Casablanca, le ticket à 6 dirhams

24 août 2012 - 11h56 - Economie - Ecrit par : J.L

Le prix du ticket du tramway de Casablanca devrait être fixé à 6 dirhams. Gros plus, les usagers voulant se rendre de Sidi Moumen à Aïn Diab, pourront par exemple utiliser le tram jusqu’au centre ville et de là prendre les bus de Mdina Bus avec le même ticket.

Ce tarif qui coûtera à la ville de Casablanca environ 10 milliards de dirhams par an, devrait être amorti grâce aux espaces publicitaires dans les stations de tramway et sur les rames. La ville compte aussi se doter d’un nouveau système de billetterie pour les bus et le tramway, pour un investissement de 50 millions de dirhams.

Casa Tram et Mdina bus travaillent ensemble à la création d’un réseau structuré de transport urbain, afin d’assurer la complémentarité des trajets entre le tramway et le bus, mais aussi pour relier les itinéraires du tramway, les gares de train et les taxis.

Le tramway qui transportera en moyenne 250.000 voyageurs par jour entre 6h et 23h30, devrait devenir rapidement le moyen de transport préféré des Casablancais. A Rabat, le tramway fait déjà un tabac avec plus de 80.000 voyageurs par jour.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Casablanca - Rabat - Tramway - Transport en commun - M’dina Bus

Ces articles devraient vous intéresser :

Le tramway va arriver à Temara

Dans le cadre de la préparation du Maroc à l’accueil de la Coupe du Monde de la FIFA 2030, une étape importante a été franchie avec l’approbation du programme de développement du réseau de tramway Rabat-Salé-Témara.

Le Maroc face à l’urgence de réglementer les VTC

La bagarre entre un chauffeur de taxi et un autre sans licence (VTC), révélée par une vidéo devenue virale sur les réseaux, a fini par dégénérer. Les deux protagonistes ont causé des dommages réciproques à leurs véhicules. De tels incidents deviennent,...

Les nouveaux tramways de Casablanca prennent forme à Barcelone (Audio)

Les nouvelles rames du tramway de Casablanca sont actuellement en cours de production à l’usine Alstom de Santa Perpetua de Mogoda, dans la région de Barcelone. D’après Patxi Bueno, directeur de l’industrie et de l’innovation, interrogé par RFI, ces...

Maroc : Les VTC, un nouveau cauchemar pour les taxis ?

Les applications de VTC (Voiture de Transport avec Chauffeur) comme InDrive ou Yassir gagnent en popularité au Maroc, mais leur statut juridique reste flou. Des voix s’élèvent au sein de l’opposition parlementaire et de la société civile pour réclamer...

Au Maroc, les taxis clandestins dans le viseur du gouvernement

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, dit mener une lutte implacable contre les taxis clandestins, notamment les utilisateurs des applications intelligentes de transport qui n’ont pas obtenu de licence pour exercer.

Maroc : 32 villes dotées de 3 500 bus flambant neufs

Le Maroc va mobiliser 10 milliards de dirhams pour l’acquisition d’une flotte de 3 500 bus de transport urbain au profit de 32 villes sur la période 2024-2029, a annoncé lundi Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur.

Bus électriques : Pari raté du Maroc ?

Alors que la mise en place d’un écosystème de production locale de bus électriques présente de nombreux avantages dont profitent certains pays, le Maroc est encore à la traîne.

Maroc : des taxis plus propres et moins polluants

Le Maroc a mis en place des mesures et des mécanismes afin de réduire les émissions de gaz polluants générées par la mobilité du parc de taxis, a affirmé Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur au Parlement.

Taxis contre Indrive : quand la rue marocaine devient un ring

La Coordination nationale et le Bureau régional de l’Organisation nationale pour les droits humains et la défense des libertés au Maroc appellent les autorités responsables du secteur des transports à trouver des solutions efficaces pour résoudre le...

Le Maroc édicte de nouvelles règles pour les trottinettes

Mohamed Abdeljalil, ministre des Transports et de la Logistique, veut réglementer l’utilisation des trottinettes et d’autres nouveaux moyens de transport.