L’Espagne cherche-t-elle à éviter une nouvelle crise avec le Maroc ?

9 octobre 2021 - 22h40 - Espagne - Ecrit par : S.A

L’Espagne continue de jouer l’apaisement avec le Maroc. Il a été interdit à des journalistes de la chaine publique espagnole TVE de participer à un voyage professionnel aux camps de Tindouf, au cours duquel des confrères d’autres médias devront interviewer le leader du Polisario, Brahim Ghali à l’origine de la récente crise diplomatique entre le royaume et son voisin du Nord.

Le Conseil d’information espagnol (un corps syndical au sein du pôle audiovisuel public espagnol RTVE) s’est fendu d’un communiqué pour dénoncer « la décision irrévocable prise par la direction portant sur l’exclusion des journalistes de la chaine publique espagnole TVE, d’un ‘voyage professionnel’ aux Camps de Tindouf ».

À lire : Le Maroc accusé d’espionnage par le journaliste espagnol Ignacio Cembrero

Outre les journalistes de TVE, leurs confrères d’autres médias doivent, eux aussi, se rendre aux camps de Tindouf pour interviewer notamment le chef des séparatistes, Brahim Ghali. La direction de cette chaine publique espagnole justifie l’interdiction de voyage faite à ses journalistes par la « conjoncture politique actuelle ». Selon le Conseil d’information espagnol, cette décision est contradictoire avec les principes du journalisme libre et indépendant.

Sujets associés : Espagne - Polisario - Tindouf - Brahim Ghali

Aller plus loin

Le Maroc accusé d’espionnage par le journaliste espagnol Ignacio Cembrero

Le journaliste espagnol Ignacio Cembrero, spécialiste du Maghreb et du Moyen-Orient, soupçonne le Maroc d’avoir piraté son téléphone portable avec le logiciel d’espionnage...

Affaire Brahim Ghali : le début d’une longue crise entre l’Espagne et le Maroc

La crise entre le Maroc et l’Espagne, née après l’accueil de Brahim Ghali dans un hôpital à Logroño, n’est pas près de connaitre son épilogue. Ce dimanche, Arancha González...

Brahim Ghali de retour à Tindouf

Le leader du Front Polisario, Brahim Ghali, retournera dans les camps en septembre, après cinq mois d’absence pour raison sanitaire liée au Covid-19 et des complications qui ont...

Brahim Ghali : des révélations sur son départ d’Espagne

On en sait un peu plus sur les circonstances du départ d’Espagne du leader du Polisario. Brahim Ghali avait été admis à l’hôpital San Pedro de Logroño, sous fausse identité en...

Ces articles devraient vous intéresser :

Staffan de Mistura tiendra des « consultations bilatérales » avec le Maroc et le Polisario

L’envoyé du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara occidental, Staffan de Mistura, tiendra des « consultations bilatérales » avec les représentants des autorités marocaines et du Front Polisario, a annoncé le porte-parole du secrétaire...

Quatre membres du Polisario tués par un drone marocain

Quatre personnes auraient été tuées ces derniers jours par des drones marocains au Sahara, selon des médias proches du Polisario.

Le Maroc menace le Polisario en cas d’utilisation de drones

Le Maroc, par la voix de son représentant permanent auprès de l’ONU Omar Hilale, a prévenu l’organisation dirigée par Antonio Gutteres de la reprise du contrôle de toutes les zones situées à l’extérieur du mur et d’une réaction militaire appropriée au...

Le Polisario a-t-il détourné les fonds de l’Europe destinés aux Sahraouis ?

La Commission de l’Union européenne a répondu à une question écrite du député européen Brice Hortefeux portant sur les fonds qu’elle a envoyés aux Saharouis.

Le Polisario craint toujours les drones marocains

Le Front Polisario craint de plus en plus les attaques par drone du Maroc au Sahara. Depuis la reprise en 2021 d’un conflit de faible intensité entre les deux parties, une vingtaine d’attaques ont été déjà enregistrées selon un rapport de l’ONU.

Brahim Ghali dénonce le « silence complice » de l’ONU sur les «  abus  » du Maroc

Le secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a accusé le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, de maintenir un « silence complice et injustifiable » sur «  la violation par le Maroc du cessez-le-feu  », menaçant qu’il n’y...

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

Brahim Ghali s’en prend à nouveau au Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique » (RASD), Brahim Ghali, a mis en garde lundi contre les politiques hostiles du Maroc dans la région, allusion faite à son alliance avec Israël.

Sahara : Brahim Ghali menace (encore) le Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique (RASD) » et secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a réitéré la volonté des Sahraouis de coopérer avec tous les pays voisins pour préserver « la paix et la sécurité » dans la...

L’Espagne tire un trait sur le Sahara occidental

Le ministère espagnol des Affaires étrangères, sous la houlette de José Manuel Albares, a retiré de son site internet une section consacrée au Maghreb et au Moyen-Orient. Auparavant, cette partie incluait l’engagement de l’Espagne pour...