La RTVE dément avoir interdit à ses journalistes de se rendre à Tindouf

12 octobre 2021 - 14h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

La RTVE apporte un démenti suite aux rumeurs insinuant qu’elle aurait interdit à ses journalistes de couvrir une manifestation organisée samedi par le Front Polisario. Selon la chaine, ses statuts ne l’autorisent pas à « accepter des voyages organisés et payés par des sources intéressées ».

Dans un communiqué publié dimanche après la démission de ses responsables, la RTVE a nié avoir interdit à ses journalistes de se rendre au Sahara pour assurer la couverture médiatique d’une manifestation organisée par le Front Polisario et son chef, Brahim Ghali.

À lire : L’Espagne cherche-t-elle à éviter une nouvelle crise avec le Maroc ?

« Ce qui a été refusé, dans le respect des statuts de l’organisation, c’est d’accepter des voyages organisés et payés par des sources intéressées », a expliqué la direction, évoquant l’article 10 desdits statuts qui stipule que « les déplacements payés par les sources d’information ne seront pas acceptés lorsqu’ils sont de nature à porter atteinte à l’impartialité de l’information ».

Le document rappelle aussi l’article 9 des statuts qui fait obligation aux « professionnels de l’information audiovisuelle de respecter les principes et normes déontologiques », soulignant que « ces règles lient également les directeurs et responsables éditoriaux des différentes sociétés » de l’entité. La direction de la RTVE « travaille à envoyer, par ses propres moyens, une équipe de reporters à Tindouf », a conclu le communiqué.

Sujets associés : Espagne - Polisario - Brahim Ghali

Aller plus loin

Brahim Ghali de retour à Tindouf

Le leader du Front Polisario, Brahim Ghali, retournera dans les camps en septembre, après cinq mois d’absence pour raison sanitaire liée au Covid-19 et des complications qui ont...

L’Espagne cherche-t-elle à éviter une nouvelle crise avec le Maroc ?

L’Espagne continue de jouer l’apaisement avec le Maroc. Il a été interdit à des journalistes de la chaine publique espagnole TVE de participer à un voyage professionnel aux...

Comme l’année dernière, la RTVE n’enverra pas de journalistes à Tindouf

Radio Televisión Española (RTVE) ne dépêchera pas de reporters au festival du film Fisahara qui se tient cette semaine dans les camps de Tindouf (Algérie), a annoncé la...

Manifestation pro-Polisario à Madrid

Des centaines de personnes ont manifesté samedi à Madrid pour protester contre la «  violation des droits de l’homme par le Maroc  » au Sahara et pour appeler à l’intervention...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Polisario craint les drones marocains

Le Polisario se plaint de l’utilisation par le Maroc de drones chinois contre ses milices dans le Sahara.

Le Maroc menace d’occuper le reste du Sahara

L’ambassadeur du Maroc aux Nations-Unies, Omar Hilale, a laissé entendre que le Maroc pourrait récupérer la partie du Sahara située à l’est du mur de séparation.

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

Le Polisario dit « accepter la paix » mais ne veut pas « déposer les armes »

Le Front Polisario a déclaré qu’il est pleinement engagé pour une paix juste, mais aussi pour la défense, par « tous les moyens légitimes », du droit inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination.

Attaque marocaine de drone : Le Polisario décrète trois jours de deuil

Le chef du Polisario, Brahim Ghali, vient de décréter trois jours de deuil, après le décès vendredi d’un haut responsable militaire et trois miliciens dans une attaque marocaine.

Comment les drones marocains ont changé les règles du jeu face au Polisario

Depuis la rupture du cessez-le-feu le 13 novembre 2020, le Maroc utilise des drones pour contrer les attaques du Polisario.

Quatre membres du Polisario tués par un drone marocain

Quatre personnes auraient été tuées ces derniers jours par des drones marocains au Sahara, selon des médias proches du Polisario.

Sahara : Brahim Ghali menace (encore) le Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique (RASD) » et secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a réitéré la volonté des Sahraouis de coopérer avec tous les pays voisins pour préserver « la paix et la sécurité » dans la...

Le Polisario a-t-il détourné les fonds de l’Europe destinés aux Sahraouis ?

La Commission de l’Union européenne a répondu à une question écrite du député européen Brice Hortefeux portant sur les fonds qu’elle a envoyés aux Saharouis.

Le Polisario craint toujours les drones marocains

Le Front Polisario craint de plus en plus les attaques par drone du Maroc au Sahara. Depuis la reprise en 2021 d’un conflit de faible intensité entre les deux parties, une vingtaine d’attaques ont été déjà enregistrées selon un rapport de l’ONU.