Un Français arrêté au Maroc

20 juillet 2020 - 09h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Sur la base d’informations fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Marrakech, Rabat et Tanger ont procédé à l’interpellation de quatre individus dont un Français d’origine marocaine, une femme et deux repris de justice. Ils sont soupçonnés d’avoir des liens avec un réseau criminel actif dans la détention et le trafic de cocaïne.

Trois de ces suspects ont été interpellés à Marrakech à bord de trois voitures de location, juste après la livraison d’un sac contenant cinq kilogrammes de cocaïne au quatrième suspect qui a réussi à prendre la fuite après avoir abandonné la cargaison de drogue, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué. Grâce à une coordination sur le terrain, celui-ci a été arrêté à bord de sa voiture après son arrivée à «  Tamesna  » (environs de Rabat), en possession d’un kilogramme supplémentaire de cocaïne.

Les éléments de la police judiciaire de Tanger ont par la suite procédé à la saisie d’une autre voiture et d’une somme de 100 000 dirhams. En tout, cinq voitures, six kilogrammes de cocaïne, une forte somme d’argent et plusieurs téléphones portables ont été saisis dans le cadre de cette affaire.

En attendant d’élucider cette affaire et d’interpeller les autres éventuels auteurs qui y sont impliqués, les mis en cause ont été placés en garde à vue.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Marrakech - Drogues - Tanger - Rabat - Criminalité - Arrestation

Aller plus loin

En cavale, un trafiquant de drogue français arrêté au Maroc

Un trafiquant de drogue français en cavale depuis 2019 a été interpellé le 19 novembre dernier au Maroc.

Un Français recherché par Interpol arrêté au Maroc

Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de la ville d’Agadir ont procédé, lundi 18 janvier, à l’interpellation d’un Français faisant l’objet d’un mandat...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.

La criminalité au Maroc est sous contrôle selon le ministre de l’Intérieur

Pas d’inquiétude à avoir en ce qui concerne la criminalité au Maroc. La situation sécuritaire dans le pays est « normale et sous contrôle », grâce aux efforts déployés par les autorités, affirme le ministre de l’Intérieur.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Maroc : appel à l’arrêt immédiat des opérations d’abattage de chiens

Un collectif des associations marocaines de protection animale dénonce « des opérations brutales et inhumaines, de capture et d’abattage des animaux à travers tout le pays, incluant ceux déjà stérilisés, vaccinés et identifiés ».

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »