« Une confrontation militaire entre le Maroc et l’Algérie serait fatale pour toute la région »

25 août 2021 - 18h00 - Ecrit par : S.A

Les réactions s’enchaînent après la décision de l’Algérie de rompre les relations diplomatiques avec le Maroc. Le politologue Mohamed Tajeddine Houssaini dit ne pas être surpris par cette décision mais avertit qu’une « confrontation militaire » entre les deux pays « serait fatale pour toute la région ».

« C’était prévisible. Je ne suis pas surpris par cette décision qui, je tiens à souligner, n’est pas l’émanation de la présidence algérienne mais de l’institution militaire. Depuis quelques mois, nous assistons à une escalade contre le Maroc par cette institution depuis l’éclatement du Hirak algérien et surtout après l’arrivée de Saïd Chengriha à la tête de l’armée algérienne. Son arrivée au pouvoir militaire a été le coup de grâce contre toute conciliation éventuelle entre le Maroc et l’Algérie », a déclaré le politologue dans une interview accordée à Maroc Hebdo.

À lire : Réaction du Maroc suite à la décision de l’Algérie de rompre ses relations

Mohamed Tajeddine Houssaini expliquera que le problème de la doctrine de cette institution militaire, c’est qu’elle puise sa force et sa puissance dans l’affaiblissement de son entourage. Selon lui, le Maroc est le bouc émissaire de l’Armée nationale populaire (ANP). « La rupture des relations diplomatiques avec le Maroc figure dans le cadre d’un scénario bien monté par les généraux pour justifier l’injustifiable dans l’avenir, soit une confrontation militaire qui serait fatale pour tous les pays de la région », explique-t-il encore, appelant le royaume à jouer la carte de la fermeté.

Mohamed Tajeddine Houssaini a en outre déploré le refus d’Alger d’accepter la main tendue de Rabat pour l’ouverture des frontières, l’établissement d’un dialogue serein et responsable, ou encore pour l’aide exprimée par le souverain lors des feux de forêt. « D’ailleurs, pour démontrer cette bonne volonté, il faut savoir que c’est la première fois dans l’histoire des relations internationales qu’on donne une qualification exceptionnelle à deux États, à savoir le terme «  Gémeaux  ». Le roi du Maroc a qualifié les deux pays de gémeaux, c’est plus fort que «  voisins  » ou «  frères  », a-t-il ajouté.

À lire : Algérie : les raisons de la rupture des relations avec le Maroc

Concernant la déclaration du ministre israélien des Affaires étrangères sur l’Algérie lors de sa visite à Rabat, le politologue a indiqué que Yaïr Lapid « n’a effectivement rien dit d’hostile et n’a pas attaqué l’Algérie comme le prétend le régime algérien » et que « le Maroc n’est pas responsable des déclarations d’un représentant d’un État souverain ». « Si on nous reproche la normalisation avec Israël, pourquoi l’Algérie a déroulé le tapis rouge au président turc Recep Tayyip Erdoğan qui entretient de bonnes relations avec Israël », analyse-t-il.

Tags : Algérie - Diplomatie

Aller plus loin

L’Algérie rompt ses relations diplomatiques avec le Maroc

Ce qui n’était qu’une rumeur il y a encore quelques jours est aujourd’hui une réalité. L’Algérie vient d’annoncer la rupture des relations diplomatiques avec le...

Réaction du Maroc suite à la décision de l’Algérie de rompre ses relations

Le Maroc, via son ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger a réagi à la décision de l’Algérie de rompre les relations...

Algérie : les raisons de la rupture des relations avec le Maroc

L’Algérie a décidé, ce mardi, de rompre ses relations diplomatiques avec le Maroc. Les raisons de cette rupture ont été détaillées par le ministre des Affaires étrangères, Ramtane...

Tensions Maroc-Algérie : réaction de Saâdeddine El Othmani

Le chef du gouvernement, Saâdeddine El Othmani dit « regretter profondément » la décision de l’Algérie de rompre ses relations avec le Maroc. Toutefois, il affiche un certain...

Nous vous recommandons

Nouvelle alerte aux pluies au Maroc

La Direction générale de la météorologie (DGM) prévoit de fortes pluies à partir de demain jeudi 17 mars 2022 dans plusieurs provinces marocaines.

Pas de vol pour la Omra, Royal Air Maroc s’explique

Bon nombre d’agences de voyages se plaignent du manque de vols à destination de l’Arabie saoudite pour effectuer l’Omra du ramadan 2022. La compagnie aérienne nationale Royal Air Maroc (RAM) a tenu à apporter des...

D’importants gisements de gaz découverts au Maroc

Au Maroc, de grands gisements de gaz naturel ont été découverts au large de Larache. Le plus important est celui découvert par Repsol, entreprise espagnole d’exploration, de production, de transport et de raffinage du pétrole et du gaz...

Le Maroc refuse d’accueillir Hassan Iquioussen, en annulant le laissez-passer

Le Maroc n’a pas encore donné son accord permettant à l’imam Hassan Iquioussen d’être accueilli sur son territoire. Le laissez-passer consulaire délivré dans ce sens a été suspendu mardi soir.

Voici la date de l’Aïd al-Fitr en France

Débuté le 2 avril 2022 en France, le ramadan tire vers sa fin. À quelle date l’Aïd Al-Fitr sera-t-elle célébrée dans le pays qui vient de réélire Emmanuel Macron ?

Meilleurs salaires : Achraf Hakimi parmi les plus élevés

L’international marocain et latéral droit du PSG Achraf Hakimi figure parmi les neuf footballeurs africains les mieux payés en 2022.

Sahara : la Suisse tend la main au Maroc et au Polisario, l’Algérie réagit

La Suisse est préoccupée par la question du Sahara. Elle accepte d’accueillir à nouveau les tables rondes entre le Maroc et le Polisario. De son côté, l’Algérie oppose un refus catégorique.

Maroc : les prix des logements pourraient grimper en 2022

Le financement participatif destiné à l’habitat a connu une progression de 49 % à fin octobre par rapport à la même période une année auparavant, s’établissant à 15,3 milliards de dirhams. Mais cette reprise des prêts immobiliers induit-elle une reprise du...

Maroc : une course contre la montre pour retrouver une météorite

Des météorites seraient tombées dans la nuit de samedi à dimanche dernier à Guelmim, sur la plage blanche, déclenchant la ruée de centaines de personnes, à la recherche de fragments précieux.

Une Française retrouvée morte à Marrakech

À Marrakech, une Française a été retrouvée morte dans un salon de massage situé au quartier Al Kanaria mardi dernier. La thèse du suicide est privilégié.