Alerte sur l’utilisation excessive du phosphore que possède en grande quantité le Maroc

12 mars 2023 - 22h10 - Economie - Ecrit par : S.A

Le Maroc possède aujourd’hui la plus grande quantité de phosphore dont l’utilisation excessive peut provoquer une calamité connue sous le nom de « phosphogeddon ». C’est ce que révèle une étude menée par des chercheurs britanniques.

Les chercheurs britanniques alertent sur l’utilisation excessive du phosphore. Selon eux, la mauvaise utilisation du phosphore pourrait entraîner des pénuries mortelles d’engrais qui perturberaient la production alimentaire mondiale. De plus, les engrais phosphatés rejetés par les champs, ainsi que les eaux usées déversées dans les rivières, les lacs et les mers, provoquent une prolifération d’algues et créent des zones aquatiques mortes qui menacent les stocks de poissons, rapporte The Guardian. Aussi, ont-ils alerté sur le fait que l’utilisation excessive de phosphore augmente les rejets de méthane sur la planète, ce qui contribue au réchauffement de la planète et à la crise climatique causée par les émissions de carbone.

À lire : Engrais : le Maroc pourrait détenir la clé de l’approvisionnement alimentaire mondial

« Nous sommes arrivés à un tournant décisif, a déclaré le professeur Phil Haygarth de l’université de Lancaster. Nous pourrions peut-être revenir en arrière, mais nous devons vraiment nous ressaisir et faire preuve de beaucoup plus d’intelligence dans la manière dont nous utilisons le phosphore. Si nous ne le faisons pas, nous risquons une calamité que nous avons appelée “phosphogeddon”".

À lire :Avec le phosphate, le Maroc est devenu « gardien de l’approvisionnement alimentaire mondial »

Le Maroc possède la plus grande quantité de phosphore au monde. Il est suivi par la Chine et l’Algérie. Les réserves des États-Unis ne représentent plus que 1 % des niveaux antérieurs. « Les réserves traditionnelles de phosphate naturel sont relativement rares et se sont épuisées au fur et à mesure de leur extraction pour la production d’engrais », a expliqué le professeur Penny Johnes de l’université de Bristol, convaincu qu’«  il n’y a pas de vie sur Terre sans phosphore. »

Sujets associés : Grande-Bretagne - Etude

Aller plus loin

Avec le phosphate, le Maroc est devenu « gardien de l’approvisionnement alimentaire mondial »

Le Maroc possède 75 % des réserves mondiales de phosphate -un minéral utilisé dans les engrais-, et ses exportations contribuent à réduire la faim en Afrique subsaharienne. Mais...

Les engrais du Maroc, à teneur élevée en cadmium, interdits dans l’UE

Les engrais phosphatés du Maroc et d’autres pays contenant plus de 60 milligrammes de cadmium par kilo ne sont plus autorisés sur le marché de l’Union européenne, selon une...

Engrais : le Maroc pourrait détenir la clé de l’approvisionnement alimentaire mondial

Le Maroc, un des quatre premiers exportateurs d’engrais au monde, avec la Russie, la Chine et le Canada, pourrait devenir la clé de l’approvisionnement alimentaire mondial. Mais...

Cherchant désespérément de l’engrais, le Pérou se tourne vers le Maroc

Le nouveau gouvernement péruvien conduit par sa présidente Dina Boluarte reprend les négociations avec le Maroc qui lui avait refusé les engrais à cause du revirement des...

Ces articles devraient vous intéresser :