Engrais : le Maroc pourrait détenir la clé de l’approvisionnement alimentaire mondial

10 juillet 2022 - 20h40 - Ecrit par : S.A

Le Maroc, un des quatre premiers exportateurs d’engrais au monde, avec la Russie, la Chine et le Canada, pourrait devenir la clé de l’approvisionnement alimentaire mondial. Mais pour y arriver, le royaume doit lever certains obstacles.

Le Maroc possède plus de 70 % des réserves mondiales de phosphate – un minéral utilisé dans les engrais-, ce qui fait de lui un gardien des chaînes d’approvisionnement alimentaire mondiales, toutes les cultures vivrières ayant besoin de ce produit pour croître. « En 2021, le marché mondial des engrais phosphorés s’élevait à environ 59 milliards de dollars américains. Au Maroc, les revenus du secteur en 2020 se sont élevés à 5,94 milliards de dollars. Le groupe OCP prévoit de produire 8,2 millions de tonnes supplémentaires d’engrais phosphorés d’ici 2026. Actuellement, la production est d’environ 12 millions de tonnes », fait savoir Michael Tanchum, chargé de mission senior associé au programme Afrique du Conseil européen des relations étrangères (ECFR) et chargé de mission non résident au Middle East Institute à Washington dans une tribune publiée par The Conversation.

À lire : Avec le phosphate, le Maroc est devenu « gardien de l’approvisionnement alimentaire mondial »

Selon lui, le Maroc pourrait devenir un élément central du marché mondial des engrais et un gardien de l’approvisionnement alimentaire mondial au cas où la Russie – plus grande exportatrice d’engrais au monde – utiliserait les engrais comme une arme ou un outil économique. Pour réussir ces exploits, le royaume devra avant tout relever certains défis. « […] comme je l’affirme dans un nouveau rapport, le Maroc fait face à de nouveaux défis. Sa production d’engrais est menacée par des défis environnementaux et économiques de plus en plus redoutables. Ils incluent la pandémie de Covid et les graves perturbations de la chaîne d’approvisionnement qui ont suivi », explique Michael Tanchum.

À lire : Engrais : le Maroc va-t-il surclasser la Russie ?

Il fait observer que la manière dont le Maroc gère les défis de l’industrie impactera négativement à la fois son propre développement économique et la stabilité de l’approvisionnement alimentaire à travers le monde. « L’extraction de phosphate et la production d’engrais consomment beaucoup d’énergie et d’eau. L’industrie marocaine des phosphates et des engrais consomme environ 7 % de sa production annuelle d’énergie et 1 % de son eau. Mais le Maroc fait partie des pays qui souffrent le plus de la pénurie d’eau. Cela est dû à un climat sec, à une forte demande en eau, au changement climatique et à la contamination et à l’envasement des réservoirs. »

À lire : Le Pérou veut acheter des engrais au Maroc

Le royaume tente de trouver des solutions durables notamment à travers son Plan National de l’Eau 2020-2050 dont le budget d’investissement s’élève à environ 40 milliards de dollars américains. Les projets phares sont entre autres, la construction de nouveaux barrages et usines de dessalement et l’extension des réseaux d’irrigation. « Pour soutenir les opérations et développer la production d’ammoniac vert, le Maroc devra trouver un équilibre prudent entre ses exportations d’engrais, ses efforts pour développer ses exportations agricoles à forte valeur ajoutée et l’approvisionnement en eau potable de sa population », recommande le responsable. Et de conclure : « En utilisant ses importantes ressources d’énergie solaire pour alimenter la production d’hydrogène vert et d’ammoniac vert, ainsi que le dessalement, le Maroc pourrait échapper au cercle vicieux de la spirale ascendante des prix dans le lien alimentation-énergie-eau. »

Tags : Phosphates - Russie - Chine - Canada

Aller plus loin

L’OCP augmente la production d’engrais malgré le manque d’ammoniac russe

En vue de répondre à la demande mondiale en croissante d’engrais, l’OCP a annoncé son ambition d’augmenter sa production de cette année de 10 %, en dépit des difficultés...

Avec le phosphate, le Maroc est devenu « gardien de l’approvisionnement alimentaire mondial »

Le Maroc possède 75 % des réserves mondiales de phosphate -un minéral utilisé dans les engrais-, et ses exportations contribuent à réduire la faim en Afrique subsaharienne. Mais ce...

Le conflit russo-ukrainien, une véritable opportunité pour le Maroc

La crise russo-ukrainienne profite au Maroc, un des quatre premiers exportateurs d’engrais au monde, avec la Russie, la Chine et le Canada. Le groupe OCP voit son chiffre...

Le Maroc fournit 370 000 tonnes d’engrais à prix réduit aux pays africains

Le Maroc veut améliorer l’utilisation de l’engrais dans les productions agricoles en Afrique. En ce sens, l’Office chérifien des phosphates (OCP) a décidé de mettre à la...

Nous vous recommandons

L’Espagne inquiète d’un éventuel transfert d’une base de la marine américaine au Maroc

L’Espagne est inquiète au sujet d’un éventuel transfert de la base militaire américaine de Rota au Maroc. L’accord militaire entre les États-Unis et le voisin du Nord sur l’occupation de cette base sur la côte atlantique dans le Sud-Ouest de l’île ibérique...

Un Français en cavale arrêté à Casablanca

Un Français en cavale, suspecté d’être impliqué dans une affaire de trafic de drogue a été arrêté à l’aéroport de Casablanca. Faisant l’objet d’un mandat d’arrêt international émis par le Bénin, il a été présenté au parquet en attendant son...

Jean Messiha définitivement banni de Twitter

Twitter a banni de manière définitive le compte de l’ancien militant du Rassemblement national, Jean Messiha. De quoi empêcher le partisan d’extrême droite de continuer de diffuser des messages islamophobes sur le réseau...

Le meilleur hôtel du monde se trouve... au Maroc

Le meilleur hôtel du monde 2021, Le Royal Mansour Marrakech, est au Maroc. Le Grand Prix Villégiature a été remis à Jean-Claude Messant, directeur général de l’hôtel lors d’une cérémonie dans les salons de l’hôtel particulier de l’ambassade d’Azerbaïdjan, face à...

Engrais : le Brésil demande l’aide du Maroc

Afin de réduire sa dépendance aux importations suite au conflit Russo-Ukrainien, le Brésil a sollicité par le Maroc, pour assurer son approvisionnement en engrais.

Vidéo intime de Vitaa à Marrakech sur la toile, la chanteuse agacée

La chanteuse française Vitaa s’est visiblement agacée du comportement de son styliste qui l’a filmée en pleine session bronzage au bord d’une piscine à Marrakech et a partagé une vidéo intime sur les réseaux sociaux. Voulant la filmer encore, la chanteuse a...

Rabat : le café 7ᵉ art démoli (vidéo)

Les ouvriers ont commencé à démolir le café « 7ᵉ Art », situé sur l’Avenue Allal Ben Abdellah, au centre de Rabat. Une démolition décidée par les autorités de la ville, mais qui suscite la colère parmi les...

Aucun hôpital marocain parmi les meilleurs établissements mondiaux de santé

Aucun hôpital marocain ne figure dans le top 250 des meilleurs établissements mondiaux de santé. C’est ce qui ressort du classement d’un magazine d’actualité généraliste.

CAN 2022 : ce que pense Badou Zaki de l’équipe du Maroc

À quelques heures de la première apparition des Lions de l’Atlas, Badou Zaki, ancien sélectionneur de l’équipe nationale, s’est prononcé sur les chances du Maroc à la 33ᵉ édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN), qui se déroule actuellement au...

Réaction de coach Vahid après son limogeage

L’ex-entraîneur de l’équipe du Maroc Vahid Halilhodzic a réagi à son limogeage intervenu quelques mois avant le coup d’envoi de la coupe du monde Qatar 2022. Viré une troisième fois avant cette grand’ messe sportive, le technicien franco-bosnien se dit «...