Le conflit russo-ukrainien, une véritable opportunité pour le Maroc

8 août 2022 - 18h00 - Monde - Ecrit par : S.A

La crise russo-ukrainienne profite au Maroc, un des quatre premiers exportateurs d’engrais au monde, avec la Russie, la Chine et le Canada. Le groupe OCP voit son chiffre d’affaires exploser et compte augmenter sa production afin de répondre à la demande mondiale sans cesse croissante.

La crise russo-ukrainienne ne fait pas que des malheureux. Elle permet aussi à des pays comme le Maroc de se refaire une bonne santé économique après les deux années de pandémie de Covid-19. En témoignent les exportations du phosphate marocain. L’Office chérifien des phosphates (OCP) a réalisé 2,4 milliards d’euros de chiffre d’affaires, soit une hausse de 77 % par rapport à la même période l’année dernière. « Le conflit russo-ukrainien a intensifié la situation tendue en termes d’équilibre offre/demande sur le marché des phosphates et a entraîné une nouvelle hausse des prix, qui a également été soutenue par l’augmentation des coûts des matières premières, en particulier l’ammoniaque et le soufre », a indiqué en mai l’OCP pour ainsi justifier le record enregistré.

À lire : Engrais : le Maroc pourrait détenir la clé de l’approvisionnement alimentaire mondial

Le chiffre d’affaires du géant marocain du phosphate pourrait suivre la même tendance jusqu’à la fin du second semestre. Fin avril, les ventes auraient atteint un peu plus de 3,5 milliards d’euros, soit le double du résultat enregistré en 2021 sur la même période, confie une source à Middle East Eye au sein de l’OCP.

À lire : Le Maroc fait un important don d’engrais au Rwanda

Au début de la crise russo-ukrainienne, la banque mondiale avait alerté sur la difficulté à s’approvisionner en engrais au cours des prochains mois. La Chine, premier producteur d’engrais au monde, a fait le choix de satisfaire son marché local que d’exporter. À l’inverse, le Maroc qui possède plus de 70 % des réserves mondiales de phosphate entend augmenter sa production de 10 %, afin de faire face à la demande sans cesse croissante. « Dans les quatre prochaines années, la capacité de production pourrait augmenter de plus de 50 % », explique une source au sein de l’OCP sous couvert d’anonymat.

À lire : États-Unis : le Michigan veut importer de l’engrais du Maroc

Des pays comme le Brésil ont recours à l’OCP pour augmenter leurs importations d’engrais. « En aidant à contrer la menace russe de militariser le lien alimentation-énergie, Rabat démontre son importance croissante pour l’Europe et les États-Unis en tant que partenaire géopolitique en Afrique subsaharienne », analyse le Middle East Institute, un centre de réflexion basé à Washington. Et de poursuivre : « Alors que l’Europe fait face à une guerre d’usure géoéconomique sur deux fronts avec la Russie, le projet du Maroc d’augmenter sa production d’engrais […] modifie l’équation stratégique en contrant la capacité de Moscou à militariser l’alimentation et l’énergie ».

Sujets associés : Canada - Russie - Chine - Ukraine - Office Chérifien des phosphates (OCP)

Aller plus loin

Non, le Maroc n’a pas livré des chars à l’Ukraine

Les informations faisant état de la livraison par le Maroc de pièces détachées ou de chars T72 à l’Ukraine sont fausses. Le royaume apporte-t-il un soutien direct ou indirect à...

Le Maroc fait un important don d’engrais au Rwanda

Le Maroc à travers le groupe OCP a fait un important don d’engrais DAP au Rwanda, pour l’aider à augmenter sa productivité agricole en cette période où les coûts d’engrais sont...

Le Maroc fournit 370 000 tonnes d’engrais à prix réduit aux pays africains

Le Maroc veut améliorer l’utilisation de l’engrais dans les productions agricoles en Afrique. En ce sens, l’Office chérifien des phosphates (OCP) a décidé de mettre à la...

États-Unis : le Michigan veut importer de l’engrais du Maroc

Pour faire face à la hausse du prix de l’engrais sur le marché américain, des fermiers ont demandé au Congrès d’adopter une résolution facilitant l’importation des engrais et...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc, gardien de la sécurité alimentaire mondiale

Le Maroc possède 70 % des réserves mondiales de phosphate, un minerai utilisé pour produire les engrais alimentaires. De quoi faire du royaume un garant de la sécurité alimentaire mondiale.

Le groupe OCP injecte de l’argent dans le football marocain

Les autorités compétentes marocaines viennent d’autoriser le groupe OCP à créer une nouvelle filiale dédiée au développement du football.

Les exportations marocaines dopées par le phosphate

Le premier semestre de 2022 a été témoin d’un essor des exportations marocaines de phosphates et dérivés.

Le groupe OCP vise 100 % de couverture en énergie verte

Avec 86 % de couverture en énergie propre, l’Office chérifien des phosphates (OCP) espère couvrir totalement ses besoins d’ici 2028. C’est dans ce cadre que le groupe a lancé en juillet dernier un avis d’appel d’offres pour un projet solaire de 258 MW.

Le Maroc va faire un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les Grenadines

Le Maroc envisage de faire un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les-Grenadines l’année prochaine. Une feuille de route pour la coopération entre les deux pays dans les trois ou cinq années à venir est en cours d’élaboration.

Un nouveau campus pour 2000 étudiants à Rabat

Le Groupe OCP a annoncé avoir obtenu le soutien de l’Agence multilatérale de garantie des investissements (MIGA), organisme du groupe de la Banque mondiale, pour la garantie des prêts finançant un nouveau campus UM6P à Rabat.

Maroc : croissance économique malgré l’inflation persistante

Le taux d’inflation au Maroc va poursuivre sa tendance à la baisse, mais ne retrouvera pas son niveau d’avant 2022, a indiqué le Haut-commissariat au plan (HCP) dans un récent rapport, notant une croissance de +3,3 % au quatrième trimestre de 2023,...

Le groupe marocain OCP vise haut les quatre prochaines années

Après le succès de son premier programme d’investissement – la capacité de production d’engrais a triplé en 10 ans-, le groupe marocain OCP a préparé un nouveau programme d’investissement vert dont la mise en œuvre permettra d’atteindre la neutralité...

Le Maroc en passe de devenir un géant mondial de l’uranium

Les réserves de phosphate dont dispose le Maroc pourraient faire de lui un géant mondial de l’uranium. C’est le fruit d’une réflexion nourrie par Michaël Tanchum, professeur-chercheur au Middle-East Institute, par ailleurs enseignant à l’Université de...

Engrais : l’Europe mise sur le Maroc

Face à la flambée des prix des matières premières liée à la crise à la guerre en Ukraine, l’Europe envisage d’augmenter ses importations d’engrais au Maroc. 40 % des importations européennes de phosphate provenaient du royaume.