L’Inde veut acheter des engrais au Maroc

8 juin 2022 - 12h40 - Economie - Ecrit par : S.A

Afin de sécuriser ses récoltes, l’Inde entend conclure des accords avec le Maroc pour s’approvisionner en engrais. La saison du kharif (cultures d’été) s’installe.

L’Inde est sur le point de signer des contrats à long terme, notamment avec le Maroc et les pays d’Amérique latine, pour assurer un flux d’approvisionnement régulier, fait savoir rediff.com. « Nous devons nous approvisionner en engrais là où ils sont disponibles, car les récoltes doivent être sécurisées. Nous sommes prêts à conclure des contrats à long terme avec le Maroc, ainsi que les pays d’Amérique latine. Le problème, c’est que les prix sont très élevés », a déclaré un haut responsable du gouvernement.

À lire : États-Unis : le Michigan veut importer de l’engrais du Maroc

L’Inde dépend fortement des pays étrangers pour satisfaire ses besoins en engrais, important près d’un quart de ses besoins totaux et 100 % pour la potasse et le phosphate. Selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le pays est le deuxième plus grand utilisateur d’engrais inorganiques après la Chine, suivie des États-Unis et du Brésil.

Sujets associés : Inde - Agriculture - Phosphates

Aller plus loin

Le Maroc fait un important don d’engrais au Rwanda

Le Maroc à travers le groupe OCP a fait un important don d’engrais DAP au Rwanda, pour l’aider à augmenter sa productivité agricole en cette période où les coûts d’engrais sont...

Le conflit russo-ukrainien, une véritable opportunité pour le Maroc

La crise russo-ukrainienne profite au Maroc, un des quatre premiers exportateurs d’engrais au monde, avec la Russie, la Chine et le Canada. Le groupe OCP voit son chiffre...

États-Unis : le Michigan veut importer de l’engrais du Maroc

Pour faire face à la hausse du prix de l’engrais sur le marché américain, des fermiers ont demandé au Congrès d’adopter une résolution facilitant l’importation des engrais et...

Le Maroc va fournir des engrais à l’Inde

Lors d’une visite de Mansukh Mandaviya, ministre indien des produits chimiques et des engrais au Maroc, le géant marocain OCP et des principaux acteurs indiens du secteur des...

Ces articles devraient vous intéresser :

Couverture sociale : un prêt de 3,1 MMDH de la BAD au Maroc

Le Maroc et la banque africaine de développement (BAD) ont signé deux accords de prêt pour le financement d’un projet de céréaliculture et la généralisation de la couverture sociale, portant sur un montant de plus de 3,1 milliards de dirhams.

Maroc : la quête d’autosuffisance en dattes face aux défis climatiques

Le Maroc est le septième producteur mondial de dattes, avec un volume de 170 000 tonnes par an. Toutefois, des défis restent à relever pour le développement de la filière et satisfaire la demande nationale.

Le Maroc capable d’établir un record en matière d’exportations d’avocats

Le Maroc a enregistré une hausse record de ses exportations d’avocats en volume au cours de la saison et pourrait rééditer l’exploit au cours de la saison 2022/23 (juillet-juin).

Exploitation de terres rares : le Maroc signe un accord avec Rainbow

Le géant britannique Rainbow Rare Earths vient de conclure un accord tripartite avec le groupe marocain de phosphates et d’engrais OCP et l’Université polytechnique Mohammed VI en vue de l’extraction et la transformation des terres rares.

Tomate marocaine : le nouveau cauchemar des producteurs français

Face à l’augmentation des importations de tomates marocaines, les producteurs français expriment leur inquiétude et pointent du doigt une concurrence déloyale.

Sécheresse : plus de 5% des Marocains menacés d’exode rural d’ici 2025

Plus de 5% de la population marocaine sont menacés par l’exode rural à l’horizon 2025 en raison la sécheresse sévère que traverse le pays, selon la Banque mondiale.

Après les tomates, le Maroc « inonde » l’Europe de poivron

Après la tomate, le poivron. Le Maroc confirme de plus en plus sa place d’exportateur de poivron, notamment vers l’Europe, avec une forte augmentation de 45 % des exportations ces dernières années.

Maroc : la pastèque sacrifiée pour préserver l’eau ?

Des associations locales de la province d’Al Haouz ont sollicité Rachid Benchikhi, le gouverneur de la province, pour qu’il interdise la culture de pastèques et de melons.

Le Maroc dans le Top 10 mondial des fournisseurs de fruits surgelés

Le Maroc a quadruplé ses exportations de framboise surgelée vers l’Union européenne (UE) en deux ans, passant de 3 600 tonnes en 2020 à 16 700 tonnes en 2022.

Maroc : explosion des exportations de produits alimentaires et maritimes

Les exportations des produits alimentaires agricoles et maritimes ont connu un boom en 2022 pour dépasser les 80 milliards de dirhams (MMDH). Un record.