Le Maroc veut installer une usine d’engrais au Guatemala

25 juin 2022 - 22h20 - Monde - Ecrit par : A.P

Le Maroc envisage d’installer une usine de production d’engrais au Guatemala pour approvisionner l’Amérique latine. Les autorités des deux pays vont signer très prochainement un accord dans ce sens.

Le président du Guatemala, Alejandro Giammattei, qui a rendu publique l’information, a précisé que l’installation de cette usine d’engrais destinée à desservir l’Amérique latine, profitera aussi aux agriculteurs guatémaltèques qui pourront s’approvisionner à moindre coût. « Avec cette production locale, l’engrais reviendrait beaucoup moins cher », a déclaré Giammattei.

À lire : États-Unis : le Michigan veut importer de l’engrais du Maroc

Les deux pays signeront prochainement un accord pour faciliter le transport de ces engrais et qu’ils ne soient pas confondus avec les engrais venant d’autres pays, a déclaré Giammattei, ajoutant que le gouvernement envisage d’importer également des engrais du Maroc afin de soutenir les associations paysannes qui ne perçoivent pas l’allocation qui sera versée à quelque 180 000 micro-agriculteurs.

Sujets associés : Agriculture - Guatemala

Aller plus loin

Engrais : le Guyana demande de l’aide au Maroc

Le Guyana est en pourparlers avec le Maroc, afin d’obtenir de celui-ci son aide en ces temps de flambée du prix des engrais.

Engrais : le Brésil demande l’aide du Maroc

Afin de réduire sa dépendance aux importations suite au conflit Russo-Ukrainien, le Brésil a sollicité par le Maroc, pour assurer son approvisionnement en engrais.

États-Unis : le Michigan veut importer de l’engrais du Maroc

Pour faire face à la hausse du prix de l’engrais sur le marché américain, des fermiers ont demandé au Congrès d’adopter une résolution facilitant l’importation des engrais et...

Le Maroc fait un important don d’engrais au Rwanda

Le Maroc à travers le groupe OCP a fait un important don d’engrais DAP au Rwanda, pour l’aider à augmenter sa productivité agricole en cette période où les coûts d’engrais sont...

Ces articles devraient vous intéresser :

Sécheresse au Maroc : appel à arrêter la culture de l’avocat et de la pastèque

En cette période de sécheresse sévère et de risque de stress hydrique au Maroc, le mouvement Maroc environnement 2050 demande « l’arrêt immédiat » de la culture de certains fruits comme l’avocat et la pastèque qui assèchent les nappes phréatiques.

Tomate marocaine : le nouveau cauchemar des producteurs français

Face à l’augmentation des importations de tomates marocaines, les producteurs français expriment leur inquiétude et pointent du doigt une concurrence déloyale.

Pastèque et sécheresse : le casse-tête marocain

Faut-il continuer à produire de la pastèque rouge qui nécessite une importante quantité d’eau et épuise les sols, alors que le Maroc connaît la pire sécheresse depuis quatre décennies ? La question divise les producteurs, exportateurs et...

Engrais : l’Europe mise sur le Maroc

Face à la flambée des prix des matières premières liée à la crise à la guerre en Ukraine, l’Europe envisage d’augmenter ses importations d’engrais au Maroc. 40 % des importations européennes de phosphate provenaient du royaume.

Maroc : appel pressant des exportateurs de légumes

Les associations de producteurs et exportateurs de fruits et légumes appellent le gouvernement d’Aziz Akhannounch à autoriser la reprise des exportations.

La salaire minimum augmente de 5% au Maroc

Le Conseil de gouvernement a adopté, jeudi, un décret portant augmentation immédiate du Salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) et du Salaire minimum agricole garanti (SMAG) en accord avec les négociations menées avec les syndicats.

Le Maroc dispose d’un stock de blé de six mois

Le stock de blé du Maroc s’élève à six mois, selon le gouvernement, en réponse aux craintes de coupures d’approvisionnement et de hausses de prix liés au conflit russo-ukrainienne associé à la sécheresse qui touche le pays.

Le Maroc fait un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les Grenadines

Le Premier ministre Ralph Gonsalves a annoncé que le Maroc fera un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les-Grenadines.

Tomate : le Maroc dépasse l’Espagne en Europe

Pour la première fois, le Maroc se hisse au rang de premier fournisseur de tomates sur le marché européen, devançant ainsi l’Espagne. Un pur hasard ? non, le Maroc prend peu à peu la place de premier fournisseur pour l’Europe.

Le Maroc manque de lait

Annoncée depuis plusieurs mois par les professionnels du secteur, la pénurie de lait a été confirmée par le gouvernement lors du point de presse hebdomadaire. Selon le porte-parole du gouvernement, la situation et due à plusieurs facteurs.