Le Maroc fournit 370 000 tonnes d’engrais à prix réduit aux pays africains

22 juillet 2022 - 09h00 - Economie - Ecrit par : G.A

Le Maroc veut améliorer l’utilisation de l’engrais dans les productions agricoles en Afrique. En ce sens, l’Office chérifien des phosphates (OCP) a décidé de mettre à la disposition de nombreux pays, une quantité importante d’engrais en vue d’accompagner les performances agricoles.

Au total, 370 000 tonnes d’engrais seront cédées à prix réduit par l’Office chérifien des phosphates (OCP) aux pays africains. C’est ce qu’a annoncé Nada Elmajdoub, vice-présidente exécutive de la gestion de la performance du groupe en marge de la 14ᵉ édition du Sommet des affaires USA-Afrique qui s’est tenu à Marrakech. Elle a souligné que cette décision vise à soulager ces pays face à la flambée des prix des engrais sur le marché mondial en raison du conflit russo-ukrainien. Le stock d’engrais débloqué sera accompagné d’un don de 180 000 tonnes de nutriments au continent africain.

À lire : Engrais : le Maroc pourrait détenir la clé de l’approvisionnement alimentaire mondial

Le Maroc par son geste, emboîte ainsi le pas à la BAD qui a annoncé son intention de fournir 500 000 tonnes d’engrais d’ici fin août, à plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest, dont le Mali, le Burkina Faso et le Ghana. Il s’agit pour la Banque africaine de développement de compenser le déficit enregistré actuellement.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Agriculture - Office Chérifien des phosphates (OCP) - Afrique

Aller plus loin

Engrais : le Guyana demande de l’aide au Maroc

Le Guyana est en pourparlers avec le Maroc, afin d’obtenir de celui-ci son aide en ces temps de flambée du prix des engrais.

Un don du roi Mohammed VI détourné au Gabon ?

Une vidéo récemment diffusée sur les réseaux sociaux fait état de détournement à des fins de vente de sacs d’engrais offerts au Gabon en février par le roi Mohammed VI. Un acte...

Le Maroc fait un important don d’engrais au Rwanda

Le Maroc à travers le groupe OCP a fait un important don d’engrais DAP au Rwanda, pour l’aider à augmenter sa productivité agricole en cette période où les coûts d’engrais sont...

États-Unis : les agriculteurs dénoncent la surtaxation des engrais marocains

Les agriculteurs américains n’en peuvent plus de la surtaxation des engrais marocains décidée depuis mars dernier par la Cour du commerce international.

Ces articles devraient vous intéresser :

L’avocat : l’or vert qui assoiffe le Maroc

La culture de l’avocat nécessite une importante quantité d’eau. Au Maroc, des voix s’élèvent pour appeler à l’interdiction de cette culture, en cette période de sécheresse sévère et de stress hydrique.

Interdiction d’abattage des vaches laitières : le gouvernement s’explique

Face à une polémique qui enfle, le gouvernement a apporté des clarifications concernant la décision d’interdiction d’abattre les vaches laitières.

Maroc : des stations de dessalement pour sauver l’agriculture

Le ministère marocain de l’Agriculture a adopté le dessalement de l’eau de mer à des fins d’irrigation. Dans cette dynamique, le département de Mohamed Saddiki a prévu la construction de nouvelles stations de dessalement dans certaines zones agricoles.

Le Maroc va importer 2,5 millions de tonnes de blé

Le Maroc veut importer 2,5 millions de tonnes de blé entre le 1ᵉʳ juillet et le 30 septembre 2023, a annoncé l’Office national interprofessionnel des céréales et des légumineuses (ONICL).

Après les tomates, le Maroc « inonde » l’Europe de poivron

Après la tomate, le poivron. Le Maroc confirme de plus en plus sa place d’exportateur de poivron, notamment vers l’Europe, avec une forte augmentation de 45 % des exportations ces dernières années.

Le Maroc contraint d’importer du blé

Le Maroc se tourne une fois de plus vers le marché international pour augmenter ses importations de blé afin de compenser la baisse considérable de sa production durement touchée par la sécheresse cette année.

Maroc : la question des dattes algériennes arrive au parlement

Le groupe Haraki à la Chambre des Représentants a interpellé le ministre de l’Agriculture, Mohamed Sidiki, sur les dattes notamment d’origine algérienne qui ont inondé le marché marocain avant le début du mois de ramadan.

Tomate : le Maroc dépasse l’Espagne en Europe

Pour la première fois, le Maroc se hisse au rang de premier fournisseur de tomates sur le marché européen, devançant ainsi l’Espagne. Un pur hasard ? non, le Maroc prend peu à peu la place de premier fournisseur pour l’Europe.

Le Maroc contraint de réorienter sa production agricole

Face à la sécheresse et au stress hydrique d’une part, et à l’inflation d’autre part, le gouvernement marocain est contraint de revoir sa politique agricole et alimentaire pour garantir l’eau et le pain.

Maroc : explosion des exportations de produits alimentaires et maritimes

Les exportations des produits alimentaires agricoles et maritimes ont connu un boom en 2022 pour dépasser les 80 milliards de dirhams (MMDH). Un record.