Le Maroc en passe de devenir un géant mondial de l’uranium

12 août 2023 - 14h30 - Maroc - Ecrit par : S.A

Les réserves de phosphate dont dispose le Maroc pourraient faire de lui un géant mondial de l’uranium. C’est le fruit d’une réflexion nourrie par Michaël Tanchum, professeur-chercheur au Middle-East Institute, par ailleurs enseignant à l’Université de Navarra et Senior Fellow à l’Austrian Institute for European and Security Policy (AIES).

Se basant sur des estimations géologiques, Michaël Tanchum, professeur-chercheur au Middle-East Institute, révèle que le phosphate marocain contient plus de trois fois le 1,9 million de tonnes d’uranium contenues dans les plus grandes réserves de minerai de ce précieux métal au monde, en Australie, indique h24info. Rappelant que c’est la quatrième matière la plus exploitée au monde, il a fait savoir que plus de 90 % du phosphate extrait est utilisé dans la fabrication d’engrais synthétiques. Aussi, a-t-il souligné que « le groupe OCP (Office Chérifien des Phosphates), géant public marocain de l’extraction du phosphate et de la fabrication d’engrais, fabrique depuis les années 1980 de l’acide phosphorique, un produit intermédiaire dans la fabrication d’engrais phosphatés à partir duquel l’uranium peut être récupéré. L’universitaire précisera que l’OCP a produit, en 2020, 40,7 millions de tonnes de phosphate et extrait 7,1 millions de tonnes d’acide phosphorique.

À lire : Phosphate : le Maroc dépasse les États-Unis

Malgré le regain d’intérêt pour l’uranium en tant que sous-produit du phosphate, « la technologie de récupération de l’uranium à partir de l’acide phosphorique est bien établie », estime Michaël Tanchum, relevant que « dans les années 1980, la récupération de l’uranium à partir de l’acide phosphorique représentait 20 % de la production américaine d’uranium, mais elle a été interrompue lorsque les prix de l’uranium ont atteint leur niveau le plus bas dans les années 1990 ». Par conséquent, les capacités du Maroc en termes d’uranium constituent aujourd’hui une opportunité pour une relation nucléaire stratégique entre les États-Unis et le Maroc, estime l’universitaire.

À lire :Engrais : le Maroc pourrait détenir la clé de l’approvisionnement alimentaire mondial

Tanchum a par ailleurs évoqué le programme de dessalement de l’eau initié par le Maroc pour faire face au trilemme nourriture-eau-énergie. Un partenariat a récemment été signé entre le royaume et le Rosatom russe. L’universitaire appelle les États-Unis à une plus grande coopération avec le Maroc en la matière. « Washington devrait s’appuyer sur la position avant-gardiste de Rabat pour trouver des solutions à la pénurie d’eau », a-t-il ajouté. Et de conclure : « L’option nucléaire faisant déjà partie du portefeuille de solutions possibles du Maroc pour résoudre le trilemme nourriture-eau-énergie, la Maison-Blanche devrait réfléchir à la manière d’impliquer Rabat en tant que partie prenante dans la diffusion de la technologie nucléaire mobile de Génération IV des États-Unis ».

Sujets associés : Office Chérifien des phosphates (OCP)

Aller plus loin

Le prix du phosphate à l’international profite aux exportations marocaines

La hausse des exportations marocaines de phosphates et dérivés, observées depuis le début de l’année, se poursuit. À fin septembre dernier, les recettes ont fortement progressé...

Engrais : le Maroc pourrait détenir la clé de l’approvisionnement alimentaire mondial

Le Maroc, un des quatre premiers exportateurs d’engrais au monde, avec la Russie, la Chine et le Canada, pourrait devenir la clé de l’approvisionnement alimentaire mondial. Mais...

Phosphate : le Maroc dépasse les États-Unis

Le Maroc a fortement augmenté sa production de phosphate au point de surpasser les États-Unis et la Russie. C’est ce que révèle le classement de l’Institut américain de...

Les exportations marocaines dopées par le phosphate

Le premier semestre de 2022 a été témoin d’un essor des exportations marocaines de phosphates et dérivés.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc fait un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les Grenadines

Le Premier ministre Ralph Gonsalves a annoncé que le Maroc fera un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les-Grenadines.

Les exportations marocaines dopées par le phosphate

Le premier semestre de 2022 a été témoin d’un essor des exportations marocaines de phosphates et dérivés.

Engrais : l’Europe mise sur le Maroc

Face à la flambée des prix des matières premières liée à la crise à la guerre en Ukraine, l’Europe envisage d’augmenter ses importations d’engrais au Maroc. 40 % des importations européennes de phosphate provenaient du royaume.

Un nouveau campus pour 2000 étudiants à Rabat

Le Groupe OCP a annoncé avoir obtenu le soutien de l’Agence multilatérale de garantie des investissements (MIGA), organisme du groupe de la Banque mondiale, pour la garantie des prêts finançant un nouveau campus UM6P à Rabat.

Bénéfice record pour le Groupe OCP en 2022

L’année 2022 a été florissante pour le groupe OCP avec une performance bien au-delà de celle enregistrée en 2021, avec un chiffre d’affaires de 114,6 milliards de dirhams.

Le groupe marocain OCP vise haut les quatre prochaines années

Après le succès de son premier programme d’investissement – la capacité de production d’engrais a triplé en 10 ans-, le groupe marocain OCP a préparé un nouveau programme d’investissement vert dont la mise en œuvre permettra d’atteindre la neutralité...

Le groupe marocain OCP renforce son soutien aux agriculteurs africains

Dans un contexte marqué par la flambée des prix des denrées alimentaires au niveau international, l’Office chérifien des phosphates (OCP) a décidé d’intensifier ses efforts pour soutenir les agriculteurs africains. 4 millions de tonnes (Mt) d’engrais...

Le groupe OCP vise 100 % de couverture en énergie verte

Avec 86 % de couverture en énergie propre, l’Office chérifien des phosphates (OCP) espère couvrir totalement ses besoins d’ici 2028. C’est dans ce cadre que le groupe a lancé en juillet dernier un avis d’appel d’offres pour un projet solaire de 258 MW.

Le Maroc en passe de devenir un géant mondial de l’uranium

Les réserves de phosphate dont dispose le Maroc pourraient faire de lui un géant mondial de l’uranium. C’est le fruit d’une réflexion nourrie par Michaël Tanchum, professeur-chercheur au Middle-East Institute, par ailleurs enseignant à l’Université de...

Le groupe OCP injecte de l’argent dans le football marocain

Les autorités compétentes marocaines viennent d’autoriser le groupe OCP à créer une nouvelle filiale dédiée au développement du football.