Une ville espagnole va exproprier un immeuble appartenant à la ville de Tanger

30 mars 2023 - 22h19 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le parti Elkarrekin va demander l’expropriation du palais Álava-Esquivel, propriété de la municipalité de Tanger, après avoir détecté de nouveaux risques d’effondrement du bâtiment qui se trouve dans un état de dégradation avancé.

Le palais Alava-Esquivel est depuis 13 ans la propriété de la municipalité de Tanger. La ville marocaine a accumulé une dette de 310 581 euros pour n’avoir pas pris en charge l’entretien ou la réhabilitation de l’immeuble et payé les taxes liées à l’enlèvement des ordures. La société Elkarrekin a alerté sur « de nouveaux risques d’effondrement dans le bâtiment dégradé ». Des risques confirmés par un rapport de février 2023 de la municipalité de Vitoria qui s’est penchée sur les dégradations des éléments de protection sur la façade et à l’arrière du bâtiment.

À lire : Lourde dette de Tanger envers une ville espagnole

Selon Elkarrekin, la dégradation de ces éléments de protection « augmente les risques d’effondrement ». D’après le rapport technique de la société, ces éléments se situent dans le jardin de la rue Herrería et dans la rue Zapatería. Vers la rue Herrería, les grilles de quatre fenêtres du bâtiment sont totalement déchirées et remplies d’ordures. Depuis l’année dernière, le palais est inscrit sur la liste rouge pour « risque d’effondrement », rappelle-t-on.

À lire : Une ville espagnole inflige une grosse amende à la ville de Tanger

« En cas de chute de tout élément du bâtiment, la sécurité et l’intégrité physique des piétons et du quartier sont menacées », a alerté Elkarrekin, appelant les autorités municipales à autoriser, lors de la prochaine session de leur conseil, le lancement, « le plus rapidement possible », des travaux de réhabilitation du palais. Car selon le parti, le Maroc, « propriétaire » du palais, « ne va pas entreprendre » ces travaux.

Sujets associés : Espagne - Tanger

Aller plus loin

Lourde dette de Tanger envers une ville espagnole

La municipalité de Tanger continue d’accumuler ses dettes envers la mairie de Vitoria pour n’avoir pas entretenu le palais Álava-Esquívelet payé certaines taxes. Le montant de...

Une ville espagnole inflige une grosse amende à la ville de Tanger

La ville de Tanger, propriétaire du palais Álava-Esquível, doit à la mairie de Vitoria (nord de l’Espagne) une dette de 174 443 euros pour ne pas avoir entretenu cet immeuble.

Une ville en Espagne inflige une forte amende à la ville de Tanger

La dette de la ville de Tanger envers la mairie de Vitoria pour n’avoir pas entretenu le palais Álava-Esquível et payé certaines taxes, s’élève désormais à 383 825,47 euros. La...

Ces articles devraient vous intéresser :