Lourde dette de Tanger envers une ville espagnole

20 septembre 2022 - 20h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

La municipalité de Tanger continue d’accumuler ses dettes envers la mairie de Vitoria pour n’avoir pas entretenu le palais Álava-Esquívelet payé certaines taxes. Le montant de la dette s’élève désormais à 283 690 euros.

Les autorités de Tanger n’ont pas réagi à la notification de la dette qui leur a été faite par la municipalité de Vitoria en juillet, laquelle précise que la ville marocaine a déjà accumulé un total de sept amendes non payées correspondant à une dette de 283 690 euros. Tanger doit ce montant pour n’avoir pas pris en charge l’entretien ou la réhabilitation du palais Álava-Esquível et payé certaines taxes comme l’IBI (taxe foncière) ou la taxe d’enlèvement des ordures, fait savoir El Correo.

La conseillère municipale de Vitoria en charge du territoire et de l’action climatique, Ana Oregi, a réitéré lundi la détermination du conseil municipal à poursuivre sa démarche jusqu’au bout, l’objectif étant d’atteindre le maximum de 10 amendes avant de lancer ensuite une procédure d’expropriation du bâtiment.

À lire : Une ville espagnole inflige une grosse amende à la ville de Tanger

« Cette situation est insoutenable, il y a d’autres options », a déclaré pour sa part le porte-parole d’Elkarrekin, Óscar Fernández, qui n’approuve pas cette démarche de la municipalité. « Les gens vivent dans le palais d’Álava-Esquível et nous devons donner la priorité à leur sécurité », a-t-il insisté. Mais, a rassuré Oregi, « la sécurité des personnes n’est pas compromise », soulignant que la réhabilitation envisagée ne sera que partielle.

Actuellement, 10 des 16 appartements du bâtiment sont loués. Le conseil municipal a tenté à plusieurs reprises de reprendre la propriété d’Álava-Esquível, sans succès. Un descendant du général Álava, Ricardo de Álava y Carrión, a perdu la propriété après avoir parié au poker. Le palais s’est ainsi retrouvé entre les mains d’Ignacio de Figueroa y Bermejillo, duc de Tovar qui blessé, a été soigné à Tanger. En signe de gratitude, il a fait don de tous ses biens à la ville marocaine.

Sujets associés : Tanger - Espagne

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Endetté, le PJD lance un appel aux dons

Pour combler une dette d’au moins huit millions de dirhams, le parti de la justice et du développement (PJD) a lancé un appel aux dons. Il en va de la survie de la formation...

Maroc : les ravages du mariage sur reconnaissance de dette

Une forme de mariage peu médiatisée est en train de prendre de l’ampleur dans certaines régions du Maroc, selon une émission diffusée sur la chaîne Al Aoula. Il s’agit du mariage...

Une ville espagnole inflige une grosse amende à la ville de Tanger

La ville de Tanger, propriétaire du palais Álava-Esquível, doit à la mairie de Vitoria (nord de l’Espagne) une dette de 174 443 euros pour ne pas avoir entretenu cet...

Après 10 ans de cavale au Maroc, il revient en France pour « payer sa dette »

Rentré en France après près de 10 ans de cavale au Maroc, Ilyas Ameur, impliqué dans le braquage du Forum de l’Or en 2011 à La Garde, a comparu devant la cour d’assises du Var,...

Nous vous recommandons

Tanger

Le meurtrier d’Adnane : « je demande pardon à la famille et aux Marocains »

Ce mercredi matin, avant que les juges près la cour d’appel de Tanger ne rendent leur verdict, le meurtrier d’Adnane Bouchouf s’est excusé auprès de sa famille. Il a affirmé ne pas avoir agressé sexuellement...

Tanger : ils cachaient de la drogue dans des planches en bois

Trois individus ont été arrêtés samedi après midi par les éléments de la police judiciaire du district de Beni Makada à Tanger. Ils sont impliqués dans une affaire de trafic d’une importante quantité de drogue destinée au trafic...

Trafic de drogue : trois individus interpellés à Tanger

Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Tanger, ont interpellé samedi matin, trois individus. Ils sont suspectés d’avoir des liens avec un réseau criminel actif dans le trafic de drogue et de...

Prostitution à Tanger : des Saoudiens et des Marocaines arrêtés

Les éléments de la police judiciaire relevant de la préfecture de police de Tanger se sont rendus dans une villa dédiée à la prostitution pour les étrangers, où ils ont arrêté 10 personnes dont cinq...

Royal Air Maroc : des prix uniques pour rapatrier les Marocains d’Ukraine

Le gouvernement a entendu les cris de détresse des Marocains restés en Ukraine, en décidant de les rapatrier en urgence. Mardi, Royal Air Maroc et Air Arabia, vont assurer des vols spéciaux de Kiev vers différentes villes...

Espagne

Le Maroc trahira l’Espagne selon un diplomate algérien

La nouvelle position de l’Espagne au sujet de la question du Sahara ne cesse de susciter des réactions. Un ancien diplomate algérien dénonce un « vil marchandage négocié » avec le Maroc et croit dur comme fer que Rabat ne respectera pas ses engagements...

Saïd Amzazi dément détenir la nationalité espagnole

Actualité oblige, il n’est (presque) pas de bon ton de détenir la nationalité espagnole aujourd’hui au Maroc. Le ministre de l’Éducation nationale, Saaïd Amzazi, vient d’en faire les frais après une fake news publiée par un site...

Espagne : démantèlement d’un réseau de falsification de documents à des Marocains

La police espagnole a démantelé mercredi un réseau de faussaires qui établissent de faux contrats d’employés de maison à des Marocains et Pakistanais pour les aider à régulariser leur situation, moyennant 8 000 euros par personnes. En tout, six membres du...

Sahara : José Manuel Albares désavoue Pedro Sanchez

Le ministre des Affaires étrangères, José Manuel Albares, a assuré que « l’accord avec Rabat est en vigueur et en cours de réalisation », précisant que la position de l’Espagne concernant le Sahara est « très claire » et consiste en la recherche « d’une...

Nasser Bourita dénonce l’attitude de l’Espagne

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a dénoncé mercredi, l’attitude du gouvernement espagnol visant à « européaniser une crise exclusivement bilatérale » qui perdure entre le Maroc et l’Espagne. Il s’agit pour le ministre d’une fuite...