Espagne : collecte de fonds pour rapatrier le corps d’un bébé marocain

16 novembre 2022 - 17h40 - Espagne - Ecrit par : A.P

Un bébé marocain de 16 mois est décédé lundi à Soses (Lleida - Catalogne), après s’être étouffé avec une noix. Le conseil municipal de la ville a lancé une collecte de fonds pour rapatrier son corps au Maroc.

Un voisin, étudiant en soins infirmiers, a tenté en vain de réanimer l’enfant marocain avant l’arrivée des services de secours. Le bébé de 16 mois s’est étouffé avec une noix. Le conseil municipal de Soses (Lleida) a lancé une collecte de fonds pour rapatrier son corps au Maroc, rapporte Europa Press.

À lire : Le corps de la Marocaine de 14 ans tuée en Espagne sera rapatrié au Maroc

« C’est très triste, j’étais présent quand l’enfant nous quittait. Les parents qui habitent près de la mairie, sont sortis dans la rue et ont exprimé leurs cris de désespoir », a déclaré mercredi Sandra Marco, la maire de la ville.

Sujets associés : Espagne - Enfant - Décès - Rapatriement

Aller plus loin

Un bébé marocain d’un an meurt dans un fossé en Espagne

Un bébé d’un an et trois mois est tombé dans un fossé à Villaluenga De la Vega (nord de l’Espagne). Malgré les soins d’urgence dont il a bénéficié, il n’a pas survécu.

Espagne : un Marocain condamné pour mauvais traitements sur son bébé d’un an

Un Marocain résidant à Pampelune (Pays basque espagnol) a été condamné à un an et 9 mois de prison pour avoir maltraité sa fille âgée d’un an.

Amine, mort tragiquement à Rouen

La famille d’Amine, un homme de 39 ans brutalement, décédé au Zara de Rouen le 1ᵉʳ septembre, a lancé un appel à la générosité d’éventuels donateurs pour l’aider à rapatrier le...

Espagne : procès de la Marocaine accusée d’avoir tué son bébé

Le procès de la jeune Marocaine de 20 ans accusée d’avoir tué son bébé avec l’aide de sa mère, s’est ouvert lundi au tribunal de Tarragone. Lors de sa comparution, la jeune...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Le Roi Mohammed VI rend hommage à Mohamed Moatassim

Le Roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances et de compassion aux membres de la famille de feu Mohamed Moatassim, Conseiller du Souverain, décédé lundi à Rabat.

Le mariage des mineurs diminue au Maroc

Après une hausse en 2021, le nombre de mariage de mineurs a diminué l’année dernière. Cela représente certes une note positive, mais il y a encore du chemin à faire pour en finir avec cette pratique.

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Le Maroc pleure la mort de la "fille de la lune" Fatima Ezzahra Ghazaoui

Fatima Ezzahra Ghazaoui, 31 ans, star marocaine des réseaux sociaux, a perdu son combat contre la Xeroderma pigmentosumn, une maladie génétique rare à l’origine d’une hypersensibilité aux rayonnements ultraviolets, qui interdit toute exposition au soleil.

Maroc : les femmes divorcées réclament des droits

Au Maroc, les appels à la réforme du Code de la famille (Moudawana) continuent. Une association milite pour que la tutelle légale des enfants, qui actuellement revient de droit au père, soit également accordée aux femmes en cas de divorce.

Décès à 24 ans du joueur marocain Oussama Falouh

Admis en soins intensifs suite à un accident de la route qui s’est produit le 11 octobre dernier, Oussama Falouh, joueur du Wydad de Casablanca, est décédé jeudi.

Le chanteur marocain Abdellah El Daoudi en deuil

Le chanteur marocain Abdellah El Daoudi vient d’annoncer une triste nouvelle dans un message publié sur les réseaux sociaux.

La fête de l’Aïd Al-Adha fait craindre le pire

À quelques jours de la célébration de l’Aïd Al-Adha, le Maroc enregistre de plus en plus de décès liés au Covid-19. Les Marocains craignent que la situation épidémiologique ne s’aggrave avec la célébration dimanche, la fête du sacrifice.

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...