La ville de Rabat envahie par les marchands ambulants

7 novembre 2023 - 16h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

À Rabat, les marchands ambulants envahissent et inondent le quartier de Takaddoum (Le Développement) de différents produits au point d’occuper le domaine public au grand désarroi des habitants et du secteur formel. Excédées, des organisations de la société civile lancent un appel aux autorités publiques.

Le secteur informel gagne du terrain au quartier de Takaddoum à Rabat au détriment du secteur formel. Alors que l’arrondissement a bâti des souks pilotes en dépensant des enveloppes budgétaires importantes pour la sédentarisation des marchands ambulants, ceux refusent toujours de rejoindre ces espaces pour exercer leurs activités, sous prétexte que ces souks pilotes n’attirent pas la clientèle, fait savoir le quotidien arabophone Al Akhbar. En conséquence, ils prennent d’assaut les différentes zones du quartier, occupent les boulevards et les chaussées, se déplacent en charrettes, en triporteurs ou en pick-ups, bloquant ainsi le passage des voitures, et même des piétons. De quoi troubler la quiétude de la population.

À lire : Maroc : l’informel met à genoux les magasins de sport

Dans une correspondance, plus de 400 habitants, 24 organisations de la société civile et 15 entreprises commerciales appellent le wali de la région de Rabat-Salé-Kénitra, gouverneur de la préfecture de Rabat, Mohamed Yacoubi, à intervenir afin de mettre un terme à l’anarchie qui sévit dans les différentes zones du quartier Takaddoum. Aussi, demandent-ils aux autorités de réserver des espaces bien déterminés aux activités des marchands ambulants. Ils prévoient par ailleurs de saisir une fois de plus les autorités compétentes locales, pour qu’elles travaillent à éradiquer une fois pour toutes ce phénomène qui prend de l’ampleur dans leur quartier.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Rabat

Aller plus loin

Maroc : les marchands ambulants, un « mal nécessaire » dans l’écoulement des fruits frais

Considérés comme « un mal nécessaire », les marchands ambulants contribuent à l’écoulement de 30 % de la production nationale en fruits frais. Le Conseil économique, social et...

Contrefaçon de vêtements : le Maroc serre la vis

Les autorités marocaines mènent une lutte farouche contre l’informel dans le secteur de l’habillement. Depuis février dernier, d’importantes saisies de marchandises de...

Casablanca fait la chasse aux marchands ambulants

À l’heure où la wilaya Casablanca-Settat, mène une campagne de libération du domaine public, les marchands ambulants sont en quête d’alternatives pouvant leur garantir des...

Les marchands ambulants, un casse-tête pour les autorités

La démolition du marché informel du quartier Moulay Rachid à Casablanca, a déclenché une grande manifestation des marchands ambulants mardi dernier. Une situation difficile et...

Ces articles devraient vous intéresser :