Recherche

Visa : L’Italie allège ses procédures

© Copyright : DR

25 février 2007 - 00h08 - Monde

Des procédures plus allégées et moins longues pour les demandes de visa de regroupement familial, tel est l’objectif du Consulat général d’Italie basé à Casablanca. Suite à l’entrée en vigueur du décret législatif n°5 du 8/1/2007, les demandeurs de visa pour le regroupement familial n’auront plus à présenter les documents attestant le lien de parenté.

Selon Nicola Lener, consul général d’Italie à Casablanca, la décision d’alléger ces procédures a pour objectif de diminuer le temps d’attente qui parfois dépassait un an. « Avant, les demandeurs de regroupement familial devaient présenter des documents attestant les liens de parenté (actes de mariage, de naissance…). Une fois légalisés et validés par le consulat, les demandeurs devaient envoyer les documents à leur famille en Italie, qui devaient à leur tour présenter le tout à la préfecture de leur lieu de domicile pour obtenir une Nulla Osta.

C’est une documentation attestant de la disponibilité d’un logement et de revenus en Italie. Ce n’était que grâce à ce document, que les familles restées au Maroc pouvaient demander alors un visa », explique Nicola Lener. Aussi, aujourd’hui, la nouvelle norme prévoit que la personne ayant droit au regroupement familial ne doit présenter que la « Nulla Osta » qui aura été au préalable envoyée par les familles installées en Italie.

Les vérifications relatives à l’authenticité du lien de parenté, de la condition de mineur ou de l’état de santé du demandeur de visa pour regroupement familial seront effectuées en même temps que la présentation de la demande de visa. Ce consulat général procédera également à la légalisation de la documentation qui sera restituée aux intéressés pour leur en permettre l’utilisation en Italie.« Grâce à cette nouvelle procédure, le temps d’attente est réduit. Nous sommes passés d’un an à quelques semaines, ce qui est déjà très bien.

Mais en même temps, nous sommes en train d’étudier d’autres procédures afin de réduire encore plus ce temps », poursuit Nicola Lener.

En effet, d’ici quelques semaines, le consulat général d’Italie à Casablanca compte lancer un système d’externalisation. Ce sera donc dorénavant une société externe qui gérera les rendez-vous et la réception de documents des demandeurs de visa. Ceci en vue de permettre au consulat de réaffecter son personnel du guichet au back office, donc d’augmenter la capacité de travail et de réduire le temps d’attente. « L’imapct sera très important, puisque l’on pourra ainsi améliorer nos services.

En 2007, nous nous attendons à recevoir encore plus de demandes de visa, essentiellement des visas de travail et de regroupement. Nous devons donc nous y préparer », précise Nicola Lener. D’après lui, la grande majorité des demandes de travail proviennent de citoyens marocains.

Sur 520.000 demandes effectuées en 2006, plus de 50.000 sont des demandes marocaines. « Donc qui dit demande de visa de travail, dit regroupement familial. C’est ce qui explique pourquoi nous cherchons à faciliter les procédures », conclut-il.

Le Matin - Dounia Z. Mseffer

Mots clés: Italie , Ambassades et consulats , Régularisation

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact