La police espagnole met fin à l’affaire des "bébés marocains volés"

9 mai 2013 - 12h35 - Espagne - Ecrit par : J.L

Un réseau criminel espagnol ayant volé et vendu 28 nourrissons marocains à des familles espagnoles entre 1970 et 1980, a été démantelé par la garde civile de Melilla. Sur les 28 bébés volés, 14 ont déjà été identifiés, révèlent mardi les autorités de Melilla aux médias.

Les victimes retrouvées auraient été introduites avec de faux documents à Melilla, avant d’être vendues entre 1200 et 6000 euros le bébé à de riches familles ibériques. Les nourrissons étaient dénichés parmi les familles marocaines pauvres, qui abandonnaient leurs enfants dans les hôpitaux de Nador et Oujda, rapporte El Pais.

Les 31 mis en cause dont au moins 10 sont morts, sont essentiellement des religieuses, des infirmières et des intermédiaires. La garde civile a déjà convoqué 19 personnes suspectées d’avoir participé à ce trafic d’êtres humains.

Les suspects exploitaient la misère des parents biologiques des nouveaux-nés pour les pousser à abandonner leurs bébés, sous prétexte qu’ils seront pris en charge par de riches familles espagnoles et qu’ils leurs seront rendus une fois qu’ils auront atteint la majorité.

Saïd Chramti, président de l’association Grand Rif des droits de l’Homme nous avait révélé en avril 2012, qu’au moins 25.000 nourrissons marocains avaient été volés et vendus à des familles espagnoles.

Sujets associés : Espagne - Nador - Oujda - Melilla - Trafic

Aller plus loin

Trafic de bébés : cinq femmes arrêtées à Fès

Cinq femmes soupçonnés d’avoir des liens avec un réseau criminel spécialisé dans le trafic de bébés ont été arrêtées par les services de police à Fès.

Ces articles devraient vous intéresser :