Yvelines : ils blanchissaient l’argent du racket au Maroc

27 novembre 2022 - 18h40 - France - Ecrit par : S.A

Huit individus comparaissent lundi 28 novembre devant le tribunal de Versailles notamment pour blanchiment de l’argent issu d’un racket de grande ampleur sur l’un des marchés les plus importants de la région parisienne, à Mantes-la-Jolie.

Âgés de 32 à 44 ans, ces prévenus – un élu et quatre placiers – sont accusés d’avoir mis en place, depuis 2013, un système reposant sur l’exigence de pourboires systématiques en échange d’un emplacement sur le vaste marché du quartier populaire du Val-Fourré, à une soixantaine de kilomètres à l’ouest de Paris, rapporte 20minutes. Le prix d’une place peut atteindre jusqu’à 12 000 euros, les pourboires « quotidiens » permettant de « doubler la redevance ».

À lire : Maroc : des trafiquants de drogue blanchissent de l’argent via la culture de l’avocat

Les huit placiers seront jugés notamment pour extorsion, un délit passible de sept ans d’emprisonnement. Trois d’entre eux comparaissent aussi pour blanchiment. Ils sont soupçonnés d’avoir effectué des transferts d’argent à Dubaï, Madagascar et au Maroc. Trois autres hommes seront aussi jugés pour destruction de camions de commerçants. Sidi El Haimer, alors premier adjoint à la mairie, sera jugé pour « subornation de témoin » et risque jusqu’à trois ans d’emprisonnement.

À lire : France : des aides de l’Etat blanchies au Maroc

« On espère que ce procès répare le préjudice d’image de la ville de Mantes-la-Jolie, qu’on ramène toujours à des histoires de magouilles », a déclaré l’actuel édile, Raphaël Cognet (LR).

Sujets associés : France - Paris - Mantes-la-Jolie - Versailles - Blanchiment d’argent

Aller plus loin

France : des aides de l’Etat blanchies au Maroc

Deux individus et une entreprise ont été condamnés lundi à Marseille à des peines allant jusqu’à cinq ans de prison ferme et à verser des amendes pour avoir indûment perçu des...

Comment un Marocain a réussi à blanchir plusieurs millions d’euros en France

Les policiers de l’Office central pour la répression de la grande délinquance financière (OCRGDF) ont démantelé un vaste réseau de blanchiment d’argent entre la France et le...

Des Marocains impliqués dans le blanchiment de 180 millions d’euros issus du trafic de cocaïne

La police judiciaire fédérale de Louvain en coordination avec les forces de police régionales néerlandaises de Zélande-Brabant occidental et de Rotterdam, ainsi qu’avec la...

France : ils blanchissaient les bénéfices des escroqueries au Maroc

Depuis la France, une famille marocaine établie à Orléans et un Turc basé en Seine-Saint-Denis, chef d’un réseau spécialisé dans la vente de parfums contrefaits sur internet,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Blanchiment d’argent : le Maroc sort de la liste grise de l’Europe

La Commission européenne vient d’annoncer le retrait du Maroc de la liste grise de l’Union européenne des pays sous surveillance en matière de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme. Cette décision fait suite à l’évaluation effectuée...

Maroc : l’agent immobilier associé à la lutte contre le blanchiment d’argent

Le Maroc veut impliquer la profession de l’agent immobilier dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Mais sa réglementation s’avère avant tout urgente.

Blanchiment d’argent : le Maroc attend toujours la décision du GAFI

Le Groupe d’action financière (GAFI), organisme international de lutte contre le blanchiment d’argent a annoncé que la décision de faire sortir le Maroc de la liste grise n’est pas encore prise. Les bonds qualitatifs du pays ont, affirme-t-on, été...

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment d’argent rapporte

Le Maroc mène efficacement la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En tout, près de 11 milliards de dirhams ont été saisis en 2022.

Maroc : des barons de la drogue profitent de la légalisation de la culture du cannabis

La récente légalisation de la culture du cannabis à usage thérapeutique au Maroc serait déjà source de malaise. Des observateurs alertent sur la survie de la filière, évoquant des craintes de blanchiment d’argent par des barons de la drogue.

Maroc : des biens et des comptes bancaires de parlementaires saisis

Au Maroc, les parquets des tribunaux de première instance ont commencé à transmettre aux nouvelles chambres chargées des crimes de blanchiment d’argent les dossiers des présidents de commune et des parlementaires condamnés pour dilapidation et...

Immobilier au Maroc : les notaires contrôleront la provenance de l’argent

Les notaires marocains ont décidé de prendre une part active dans la lutte contre le blanchiment d’argent dans l’immobilier.

Maroc : les notaires mobilisés dans la lutte contre le blanchiment de capitaux

Le président du Conseil national de l’Ordre des notaires du Maroc, Hicham Sabiry, a invité les notaires à s’impliquer davantage dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme au Maroc.

Blanchiment des capitaux : le Maroc prêt à recevoir les évaluateurs du GAFI

Les efforts déployés par le Maroc dans la lutte contre le blanchiment de capitaux seront passés au peigne fin à partir du 16 janvier, par les examinateurs et évaluateurs du Groupe d’action financière (GAFI). La sortie du royaume de la liste grise du...

Accord fiscal Maroc-OCDE : Le gouvernement rassure les MRE

Le porte-parole du gouvernement marocain, Mustapha Baïtas, a voulu rassurer les Marocains résidant à l’étranger (MRE) au sujet de l’échange automatique d’informations financières et fiscales, signé par le royaume avec l’OCDE à Paris le 25 juin 2019.