Maroc : des trafiquants de drogue blanchissent de l’argent via la culture de l’avocat

11 mars 2022 - 14h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

À Kenitra, les trafiquants de drogue ont trouvé une nouvelle astuce pour blanchir l’argent sale. Ils prennent possession de centaines d’hectares et s’investissent dans la culture de l’avocat.

Acheter des terres collectives tribales les plus fertiles à des prix modiques soit par cession directe, avec l’appui des délégués de ces terres pour s’investir dans la culture de l’avocat. C’est la nouvelle trouvaille des trafiquants de drogue pour blanchir l’argent sale. Ceux-ci bénéficient également du soutien de personnalités influentes converties, elles aussi, en investisseurs dans ce secteur, fait savoir Assabah. À titre d’exemple, une société, qui appartiendrait à proche d’un haut responsable, s’est accaparée, à elle seule, de 21 hectares situés sur une route adjacente à l’autoroute qui mène vers Sidi Taibi. Le domaine a été transformé en une ferme moderne et équipée pour la culture de l’avocat.

À lire : France : ils blanchissaient les bénéfices des escroqueries au Maroc

Le phénomène prend de l’ampleur. Les associations de protection des biens publics tirent la sonnette d’alarme. Selon eux, ces opérations douteuses dans des activités agricoles, notamment dans l’avocatier, menacent et compromettent les efforts consentis par l’État pour développer et réduire les disparités sociales et économiques dans cette région. Prenant la mesure de la situation, la direction des Affaires rurales a déposé 186 demandes d’immatriculation foncière pour protéger des terres collectives tribales.

À lire : Comment les trafiquants drogue blanchissent l’argent grâce aux « Sarafs »

Cette direction a fourni à ses avocats tous les arrêts de jurisprudence prononcés en faveur des terres collectives. Ceux-ci pourront harmoniser leur action judiciaire et leur représentation effective des services de la tutelle.

Sujets associés : Drogues - Agriculture - Kenitra - Trafic - Blanchiment d’argent

Aller plus loin

Marrakech, paradis du blanchiment d’argent ? La police enquête

La brigade financière de la sûreté régionale de Marrakech mène une enquête sur une gigantesque affaire de blanchiment d’importantes sommes d’argent. Un réseau actif dans la...

Maroc : l’argent de la drogue blanchi chez les bijoutiers ?

Les contrôleurs de l’Autorité nationale du renseignement financier (ANRF) ont été alertés sur le blanchiment par les trafiquants de drogue de l’argent sale auprès des bijoutiers.

France : ils blanchissaient les bénéfices des escroqueries au Maroc

Depuis la France, une famille marocaine établie à Orléans et un Turc basé en Seine-Saint-Denis, chef d’un réseau spécialisé dans la vente de parfums contrefaits sur internet,...

Yvelines : ils blanchissaient l’argent du racket au Maroc

Huit individus comparaissent lundi 28 novembre devant le tribunal de Versailles notamment pour blanchiment de l’argent issu d’un racket de grande ampleur sur l’un des marchés...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : l’hydrogène vert pour atteindre l’autosuffisance alimentaire

La production de l’hydrogène vert dans la région de Dakhla et son utilisation pour le dessalement de l’eau de mer, permettront au Maroc d’atteindre l’autosuffisance alimentaire. C’est ce que révèle une étude menée par des chercheurs marocains.

Maroc : les notaires mobilisés dans la lutte contre le blanchiment de capitaux

Le président du Conseil national de l’Ordre des notaires du Maroc, Hicham Sabiry, a invité les notaires à s’impliquer davantage dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme au Maroc.

Maroc : la quête d’autosuffisance en dattes face aux défis climatiques

Le Maroc est le septième producteur mondial de dattes, avec un volume de 170 000 tonnes par an. Toutefois, des défis restent à relever pour le développement de la filière et satisfaire la demande nationale.

Le Maroc pourrait importer 5 millions de tonnes de céréales cette année

Le Maroc pourrait importer jusqu’à 5 millions de tonnes de céréales cette saison 2022-2023. Le royaume poursuit sa stratégie de diversification des sources d’approvisionnement dans un contexte climatique tendu.

Le Maroc va faire un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les Grenadines

Le Maroc envisage de faire un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les-Grenadines l’année prochaine. Une feuille de route pour la coopération entre les deux pays dans les trois ou cinq années à venir est en cours d’élaboration.

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment d’argent rapporte

Le Maroc mène efficacement la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En tout, près de 11 milliards de dirhams ont été saisis en 2022.

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »

Le Maroc manque de lait

Annoncée depuis plusieurs mois par les professionnels du secteur, la pénurie de lait a été confirmée par le gouvernement lors du point de presse hebdomadaire. Selon le porte-parole du gouvernement, la situation et due à plusieurs facteurs.

Immobilier au Maroc : les notaires contrôleront la provenance de l’argent

Les notaires marocains ont décidé de prendre une part active dans la lutte contre le blanchiment d’argent dans l’immobilier.

Le Maroc fait un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les Grenadines

Le Premier ministre Ralph Gonsalves a annoncé que le Maroc fera un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les-Grenadines.