Comment un Marocain a réussi à blanchir plusieurs millions d’euros en France

6 octobre 2021 - 21h50 - Espagne - Ecrit par : S.A

Les policiers de l’Office central pour la répression de la grande délinquance financière (OCRGDF) ont démantelé un vaste réseau de blanchiment d’argent entre la France et le Maroc, passant par l’Espagne. À la manœuvre, un Chinois qui collectait l’argent liquide issu du trafic de cannabis pour le réintroduire dans le circuit classique de l’économie en passant par des achats chez des grossistes chinois d’Aubervilliers.

Le travail du collecteur consistait à récupérer auprès des trafiquants l’argent issu du trafic de cannabis importé d’Espagne par go-fast pour être vendu dans différentes régions françaises. Avec le CIFA, un vaste centre commercial situé à Aubervilliers, au nord de Paris, composé de grossistes chinois de vêtements et d’accessoires de mode, il réintégrait cet argent en liquide dans l’économie licite, et permettre aux trafiquants de l’utiliser. L’argent de la drogue lui permettait se rémunérer et de régler des factures correspondantes à des commandes passées depuis le Maroc par des petits commerçants locaux.

À lire : Un vaste réseau de blanchiment d’argent opérant entre le Maghreb et la France démantelé

À la tête de ce système, un Marocain qui donne des ordres depuis le royaume. Celui-ci, moyennant commission, mettait son argent en France à disposition des commerçants pour passer commande, ce qui leur permet d’éviter le taux de change souvent défavorable et une fiscalisation sur les biens importés, rapporte BFM. « D’habitude ce genre de réseau se fait entre membres de même communauté, là on a des individus de différentes communautés qui travaillent ensemble », fait valoir une source policière.

Les enquêteurs ont réussi à interpeller en flagrant délit le collecteur lors d’une remise d’argent. Il sera mis en examen puis placé en détention provisoire. « Il récupérait de l’argent un jour sur deux » entre le mois d’août 2018 et le mois de juin 2019, explique une source proche du dossier. En tout, plusieurs dizaines de millions d’euros ont transité par le Maroc pendant un an, ce qui représente 180 collectes. Les policiers ont pu saisir un million d’euros.

À lire : Comment les trafiquants drogue blanchissent l’argent grâce aux « Sarafs »

Les policiers de l’OCRGDF ont également arrêté six grossistes chinois le 28 septembre dernier. Ils ont été tous mis en examen pour « blanchiment de trafic de stupéfiant » : un a été placé en détention provisoire, les 5 autres sont sous contrôle judiciaire. Lors des perquisitions, les enquêteurs ont saisi 247 000 euros en espèce, 530 000 euros sur des comptes en banque et des dizaines de sacs de maroquinerie de luxe, découverts dans les entrepôts de ces sociétés.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Espagne - Trafic - Blanchiment d’argent - Cannabis

Aller plus loin

Maroc : l’argent de la drogue blanchi chez les bijoutiers ?

Les contrôleurs de l’Autorité nationale du renseignement financier (ANRF) ont été alertés sur le blanchiment par les trafiquants de drogue de l’argent sale auprès des bijoutiers.

Un vaste réseau de blanchiment d’argent opérant entre le Maghreb et la France démantelé

Cinq hommes ont été mis en examen à Marseille, vendredi, dans le cadre d’une vaste affaire de blanchiment en bande organisée entre le Maghreb et la France pour une somme évaluée...

Comment les trafiquants drogue blanchissent l’argent grâce aux « Sarafs »

La commissaire divisionnaire, Anne-Sophie Coulbois, cheffe de l’Office central de répression de la grande délinquance financière (OCRGDF) affirme que les trafiquants ont recours...

Des Marocains impliqués dans le blanchiment de 180 millions d’euros issus du trafic de cocaïne

La police judiciaire fédérale de Louvain en coordination avec les forces de police régionales néerlandaises de Zélande-Brabant occidental et de Rotterdam, ainsi qu’avec la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : des barons de la drogue profitent de la légalisation de la culture du cannabis

La récente légalisation de la culture du cannabis à usage thérapeutique au Maroc serait déjà source de malaise. Des observateurs alertent sur la survie de la filière, évoquant des craintes de blanchiment d’argent par des barons de la drogue.

Accord fiscal Maroc-OCDE : Le gouvernement rassure les MRE

Le porte-parole du gouvernement marocain, Mustapha Baïtas, a voulu rassurer les Marocains résidant à l’étranger (MRE) au sujet de l’échange automatique d’informations financières et fiscales, signé par le royaume avec l’OCDE à Paris le 25 juin 2019.

Blachiment d’argent : le Maroc sort de la liste grise (GAFI)

Après évaluation des dispositifs mis en place par le Maroc pour lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, le groupe d’action financière (GAFI) a décidé de sortir le royaume de la liste grise.

Blanchiment d’argent : Le Maroc serre la vis et ça paye

La lutte contre les activités de blanchiment des capitaux et de financement du terrorisme connaît des progrès significatifs au Maroc. En témoigne le nombre de déclarations de soupçon reçues par l’Autorité nationale du renseignement financier (ANRF) en...

Blanchiment d’argent : le Maroc sort de la liste grise de l’Europe

La Commission européenne vient d’annoncer le retrait du Maroc de la liste grise de l’Union européenne des pays sous surveillance en matière de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme. Cette décision fait suite à l’évaluation effectuée...

Le Maroc lance une opération de régularisation sur les avoirs détenus à l’étranger

L’Office de Changes informe les personnes physiques et morales résidentes au Maroc, disposant d’une résidence fiscale, d’un siège social ou d’un domicile fiscal au Maroc, et ayant constitué des avoirs et liquidités à l’étranger avant le 1ᵉʳ janvier...

Blanchiment des capitaux : le Maroc prêt à recevoir les évaluateurs du GAFI

Les efforts déployés par le Maroc dans la lutte contre le blanchiment de capitaux seront passés au peigne fin à partir du 16 janvier, par les examinateurs et évaluateurs du Groupe d’action financière (GAFI). La sortie du royaume de la liste grise du...

Maroc : des biens et des comptes bancaires de parlementaires saisis

Au Maroc, les parquets des tribunaux de première instance ont commencé à transmettre aux nouvelles chambres chargées des crimes de blanchiment d’argent les dossiers des présidents de commune et des parlementaires condamnés pour dilapidation et...

Maroc : l’agent immobilier associé à la lutte contre le blanchiment d’argent

Le Maroc veut impliquer la profession de l’agent immobilier dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Mais sa réglementation s’avère avant tout urgente.

Du blanchiment d’argent dans les casinos marocains ?

Les casinos sont dans le viseur des autorités marocaines. Seraient-ils devenus des lieux bénis pour le blanchiment d’argent ?