Interpellations massives pour blanchiment d’argent et fraude entre la France et le Maroc

5 novembre 2020 - 19h00 - France - Ecrit par : S.A

Une enquête sur la fraude et le blanchiment d’argent sale entre la France et le Maroc s’est soldée par l’interpellation d’une quarantaine de suspects à Sète et à Frontignan.

Sous la direction d’un magistrat de la Juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Marseille et la supervision des gendarmes de la section de recherches (SR) de Montpellier, le groupement de l’Hérault en coordination avec le groupe interministériel de recherches (GIR) a lancé une vaste opération de gendarmerie. L’opération a connu du succès : quarante personnes ont été interpellées.

Cette opération a été menée dans le cadre d’une enquête sur le blanchiment d’argent et la fraude entre la France et le Maroc. Ceci, après de longues et discrètes investigations sur l’activité suspecte de commerçants, dont des épiciers, et des artisans, fait savoir Actu.fr. Les enquêteurs ont découvert que plusieurs dizaines de millions d’euros, avaient été investis dans des affaires au Maroc via des sociétés gérant des patrimoines, avec également la construction de propriétés luxueuses.

Une collaboration étroite existant entre les gendarmes et le GIR et les autorités policières et judiciaires du Maroc, il est fort probable que les comptes bancaires des suspects soient bloqués, et que leurs biens divers -véhicules, commerces, habitations, etc.- soient saisis.

Sujets associés : France - Enquête - Sète - Blanchiment d’argent

Aller plus loin

France : le procès des trafiquants de drogue, habitués du Maroc, reporté

Le tribunal correctionnel de Nanterre a décidé de reporter le procès des trafiquants présumés qui se rendent souvent au Maroc. Ils sont poursuivis pour blanchiment de l’argent...

Maroc : un commissaire arrêté pour complicité avec un trafiquant de drogue

Un homme activement recherché à Nador et Al Hoceima, a été finalement interpellé par les éléments de la BNPJ et les services de la Direction générale de la surveillance du...

France : un MRE en prison pour trafic de drogue

Le groupe stupéfiants du commissariat de police d’Annemasse en coordination avec son homologue de l’antenne de la police judiciaire d’Annecy ont interpellé deux trafiquants de...

Maroc : grosse prise de cannabis marocain en Seine-Saint-Denis

Les policiers en charge de la lutte antidrogue, ont intercepté, jeudi 27 février 2020, en Seine-Saint-Denis, 4,8 tonnes de cannabis en provenance du Maroc. Ils ont aussi procédé...

Ces articles devraient vous intéresser :

Accord fiscal Maroc-OCDE : Le gouvernement rassure les MRE

Le porte-parole du gouvernement marocain, Mustapha Baïtas, a voulu rassurer les Marocains résidant à l’étranger (MRE) au sujet de l’échange automatique d’informations financières et fiscales, signé par le royaume avec l’OCDE à Paris le 25 juin 2019.

Maroc : des barons de la drogue profitent de la légalisation de la culture du cannabis

La récente légalisation de la culture du cannabis à usage thérapeutique au Maroc serait déjà source de malaise. Des observateurs alertent sur la survie de la filière, évoquant des craintes de blanchiment d’argent par des barons de la drogue.

Blanchiment d’argent : le Maroc attend toujours la décision du GAFI

Le Groupe d’action financière (GAFI), organisme international de lutte contre le blanchiment d’argent a annoncé que la décision de faire sortir le Maroc de la liste grise n’est pas encore prise. Les bonds qualitatifs du pays ont, affirme-t-on, été...

Blanchiment d’argent : des notaires, avocats et adouls marocains sanctionnés

Des campagnes d’inspection et de contrôle menées par un comité spécial du ministère de la Justice ont révélé l’implication de notaires, d’avocats et d’adouls dans des réseaux de blanchiment d’argent.

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment d’argent rapporte

Le Maroc mène efficacement la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En tout, près de 11 milliards de dirhams ont été saisis en 2022.

Immobilier au Maroc : les notaires contrôleront la provenance de l’argent

Les notaires marocains ont décidé de prendre une part active dans la lutte contre le blanchiment d’argent dans l’immobilier.

Le Maroc lance une opération de régularisation sur les avoirs détenus à l’étranger

L’Office de Changes informe les personnes physiques et morales résidentes au Maroc, disposant d’une résidence fiscale, d’un siège social ou d’un domicile fiscal au Maroc, et ayant constitué des avoirs et liquidités à l’étranger avant le 1ᵉʳ janvier...

Du blanchiment d’argent dans les casinos marocains ?

Les casinos sont dans le viseur des autorités marocaines. Seraient-ils devenus des lieux bénis pour le blanchiment d’argent ?

Blanchiment des capitaux : le Maroc prêt à recevoir les évaluateurs du GAFI

Les efforts déployés par le Maroc dans la lutte contre le blanchiment de capitaux seront passés au peigne fin à partir du 16 janvier, par les examinateurs et évaluateurs du Groupe d’action financière (GAFI). La sortie du royaume de la liste grise du...

Maroc : des biens et des comptes bancaires de parlementaires saisis

Au Maroc, les parquets des tribunaux de première instance ont commencé à transmettre aux nouvelles chambres chargées des crimes de blanchiment d’argent les dossiers des présidents de commune et des parlementaires condamnés pour dilapidation et...