Zagoura : Rentabiliser les Ksours et Kasbahs

10 janvier 2004 - 22h36 - Ecrit par :

L’action des pouvoirs publics visant la promotion du tourisme culturel et rural dans les provinces de Ouarzazate et de Zagora ne saurait aboutir sans la mise en place d’une stratégie pour la sauvegarde du patrimoine culturel local soumis à un processus de dégradation avancée.

Ce patrimoine, image d’une structure socio-économique révolue, est "en train de disparaître", a confié à la MAP, Mohamed Boussalh, responsable au Centre de Conservation et de Réhabilitation du Patrimoine architectural des zones atlasiques et sub-atlasiques (Cerkas). L’action du Centre se heurte à plusieurs écueils d’ordre financier et structurel, notamment le statut foncier des Kasbahs caractérisé par la multiplicité des héritiers propriétaires, a-t-il expliqué.

Pour M. Boussalh, seule une stratégie tendant à "rentabiliser les ksars et kasbahs en les mettant au cœur des stratégies de promotion du tourisme" est susceptible de favoriser leur valorisation en tant que composante de la dynamique de développement socio-économique de cette région.

Parmi les obstacles entravant les initiatives de restauration de Kasbahs, il a cité l’absence d’un cadre juridique de classement et de préservation des kasbahs ainsi que les moyens limités dont disposent le Cerkas. De son côté, M. Mehdi Essalihi, écrivain et chercheur, qualifie de "lamentable" la situation actuelle du patrimoine culturel et architectural de Zagora. Cet état de fait requiert une "intervention urgente" de la part des instances concernées aux niveaux national et international et des ONG, a-t-il estimé.

Selon lui, l’usure due à la vétusté des édifices, combinée au manque d’infrastructures et à l’absence d’une véritable politique de sauvegarde, expliquent l’état de délabrement dans lequel se trouve aujourd’hui une bonne partie de cet héritage culturel à valeur inestimable. "Un travail de restauration à des fins touristiques serait, a-t-il dit, la démarche idéale pour réhabiliter ces sites, gardiens immuables de notre mémoire historique".

Selon l’UNESCO, les effets d’un secteur cinématographique non réglementé, le manque d’investissements, l’absence de structures d’accueil et d’infrastructures de base (eau, électricité, voirie, assainissement) sont autant de facteurs qui contribuent à la dégradation des ksours et kasbahs de la région. Conscient de l’importance majeure de la préservation des kasbahs, le ministère du Tourisme a élaboré un plan d’action pour leur réhabilitation de manière à les mettre au service de la promotion du produit touristique local.

Ce plan d’action, qui s’inscrit dans le cadre d’un programme mis en place par le ministère pour le développement du tourisme rural et du tourisme de niches, porte notamment sur l’actualisation des données concernant ce patrimoine et la sensibilisation des propriétaires et des promoteurs touristiques quant aux opportunités d’exploitation des kasbahs après restauration.

Abdellah Chahboun pour menara.ma

Tags : Zagora - Destination

Nous vous recommandons

Bloqué au Sénégal, Ali Essafi lance un appel aux autorités françaises

Le réalisateur marocain Ali Essafi se retrouve bloqué au Sénégal, où il a pris une part active à la Biennale d’Art de Dakar. Et pour cause, il a perdu sa carte de résidence. Il demande aux autorités françaises de lui fournir les documents nécessaires pour lui...

Miss Univers Maroc 2021 injustement attaquée sur les réseaux sociaux

Kawtar Benhalima, la remplaçante de Fatima-Zahra Khayat à la finale mondiale du concours Miss Univers Maroc 2021 qui aura lieu en décembre, fait l’objet de vives attaques sur les réseaux sociaux.

« Les puissants alliés du Maroc contre l’Espagne »

Après les États-Unis et Israël, l’Allemagne aurait déclaré son soutien au Maroc dans le conflit au Sahara, s’alarme un média espagnol.

Le prince Moulay Ismail hospitalisé en Allemagne

Le prince Moulay Ismail a été admis vendredi dernier dans une clinique privée en Allemagne, où il a subi avec succès une intervention chirurgicale.

Les averses persistent au Maroc

La Direction générale de la météorologie (DGM) prévoit de fortes averses orageuses avec des rafales de vent et des chutes de grêle dans plusieurs provinces du royaume.

PSG : Pochettino séduit par les performances de Hakimi

L’entraîneur du PSG, Mauricio Pochettino, a affirmé que le joueur marocain Achraf Hakimi s’adapte assez bien depuis son arrivée à Paris. En trois matchs, le Lion de l’Atlas a réussi à montrer qu’il est capable de faire le job pour lequel il a été...

Le Maroc cherche à « étouffer » Ceuta

Le Maroc s’apprête à lancer d’ici avril 2022 la zone commerciale située à Tétouan, non loin de Ceuta, et développée par Tanger Med Zones, filiale du groupe Tanger Med.

Renault veut délaisser son usine en Algérie au profit de celle de Tanger

Après avoir arrêté sa production en Russie, Renault est en passe de fermer son usine implantée près d’Oran en Algérie, qui tourne au ralenti depuis deux ans. L’année dernière, le constructeur a transféré la production de la Dacia Logan de cette usine vers...

Des noms éminents de la Moccro Mafia cités dans la fusillade du café « La Crème »

Quatre ans après la fusillade du café « La Crème » à Marrakech, de nouveaux noms sont cités dans cette affaire. Il s’agit d’éminents membres de la Mocro Maffia ou mafia marocaine.

Tanger Med : objectif zéro papier dès le 15 février prochain

À compter du 15 février prochain, le passage portuaire deviendra entièrement digitalisé et obligatoire au port Tanger Med.