La zone économique de Fnideq bientôt livrée

6 janvier 2022 - 09h00 - Economie - Ecrit par : A.T

Les travaux de construction de la nouvelle zone d’activité économique de Fnideq se poursuivent à grands pas avec la mise en service dans les tout prochains jours des premières installations commerciales, censées réduire le chômage dans la région.

Selon l’Agence de promotion et de développement du nord (APDN), il s’agit dans un premier temps, de la mise en service de la première tranche de 10 hectares pour un projet qui, à terme, devrait atteindre les 90 hectares, rapporte l’Économiste, ajoutant qu’il a nécessité un budget global de 200 millions de DH. Il comptera 33 entrepôts de 365 à 1 000 m², modulables en fonction des besoins des investisseurs.

À terme, la zone sera dédiée au commerce mais aussi à des industries de transformation légères, souligne le journal, selon lequel elle a pour objectif, entre autres, de créer des postes de travail afin de réduire le chômage qui a augmenté en flèche avec le blocage du commerce transfrontalier, au niveau de Bab Sebta, une situation dont la gravité a été démultipliée avec la crise du covid.

A lire : Zone franche de Fnideq : les travaux achevés d’ici fin décembre

Plus aucun échange commercial formel ou informel ne traverse Bab Sebta au grand dam des commerçants de Fnideq et de Tétouan dont la plupart travaillaient avec la frontière, explique l’APDN, indiquant que ce projet permet d’offrir des débouchés et des alternatives appuyées par la mise en place d’un dispositif d’importation pour le transit des marchandises issues de la ville de Sebta via le port de Tanger Med.

À cet effet, souligne le journal, des ex-femmes-mulets ayant travaillé à la frontière de Bab Sebta ont été recrutées par la préfecture, afin de se préparer aux activités dans les industries de transformation. De même, des sessions de formation pour les jeunes désirant se lancer dans ce commerce ont commencé dernièrement à Fnideq en vue de les préparer à l’entrée en service de ces entrepôts. Au final, la zone va créer environs 5 000 emplois directs stables, fait savoir l’APDN.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Investissement - Fnideq - Plan d’accélération industrielle - Zone d’activités de fnideq

Aller plus loin

La Fnideq Free Zone démarre ce mois-ci

Les travaux pour la réalisation de la première partie de la zone franche de Fnideq sont achevés et le démarrage des activités est prévu ce mois de février.

Le roi ordonne l’accélération de la réalisation de la zone industrielle de Fnideq

Le roi Mohammed VI a donné des instructions aux autorités de Fnideq pour que les projets de la zone industrielle de la ville soient réalisés le plus rapidement possible. La...

La zone économique de Fnideq avance

Les travaux de construction de la nouvelle Zone d’activité économique de Fnideq (ZAEF) se déroulent normalement et selon le planning prévu, selon une note de l’Agence de...

Zone franche de Fnideq : les travaux achevés d’ici fin décembre

Les travaux de la zone franche de Fnideq seront achevés d’ici la fin de l’année. Le projet vise à développer la région du nord du pays et à lui insuffler une nouvelle dynamique...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Français Faurecia va créer 1400 nouveaux emplois au Maroc

L’entreprise française Faurecia, spécialisée dans la fabrication d’équipements automobiles, va renforcer sa présence au Maroc, à travers la création d’une nouvelle usine à Salé. Dans ce sens, un protocole d’accord a été signé entre le groupe et l’État.

Le groupe Thalès renforce sa présence au Maroc, près de 150 emplois à terme

Le groupe français Thalès, spécialiste mondial de cybersécurité, va renforcer sa présence au Maroc à travers un nouvel investissement d’une valeur de plus de 350 millions de dirhams dédié au secteur de l’outsourcing.

Blachiment d’argent : le Maroc sort de la liste grise (GAFI)

Après évaluation des dispositifs mis en place par le Maroc pour lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, le groupe d’action financière (GAFI) a décidé de sortir le royaume de la liste grise.

Le groupe marocain OCP vise haut les quatre prochaines années

Après le succès de son premier programme d’investissement – la capacité de production d’engrais a triplé en 10 ans-, le groupe marocain OCP a préparé un nouveau programme d’investissement vert dont la mise en œuvre permettra d’atteindre la neutralité...

Maroc : la création d’entreprises en forte hausse

Dans un contexte d’inflation et de crise géopolitique, le Maroc a poursuivi sa politique de promotion des entreprises en renforçant ses programmes de soutien et chantiers d’envergure. À fin octobre, la création d’entreprises a connu une hausse, avec 77...

Le Maroc facilite la vie aux investisseurs

À compter de l’année prochaine, le nombre de documents requis pour le traitement des dossiers d’investissement au Maroc sera réduit de près de la moitié.

Investissement privé au Maroc : la banque mondiale sonne l’alarme

L’investissement privé est en chute libre au Maroc. C’est du moins ce que révèle la banque mondiale dans son nouveau rapport de suivi de l’économie marocaine.

L’huile de table Afia rachetée par le Marocain Nourredine Zine

« Savola Morocco SA », fabricant de la marque d’huile de table Afia et filiale du groupe saoudien éponyme, fait désormais partie du portefeuille du marocain Zine Capital Invest SA. Par cette acquisition soumise à l’obtention de l’autorisation du...

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.

Dessalement de l’eau : le Maroc lance la construction de trois stations cette année

Afin de faire face à la pénurie d’eau potable, le Maroc prévoit de construire, cette année, trois nouvelles stations de dessalement de l’eau. L’objectif est d’atteindre une production d’un milliard de mètres cubes d’ici à 2030.