2M censurée

14 juillet 2008 - 20h02 - Maroc - Ecrit par : L.A

La chaîne télévision 2M avait préparé une émission sur les événements de Sidi Ifni, avec reportage et débats. Ce faisant, elle remplissait tout naturellement le rôle qui est le sien, à savoir informer et expliquer au public ce qui se passe autour de lui ; rôle nécessaire, surtout dans ce cas, vu l’importance de l’événement.

Dans un Etat démocratique, il n’y a rien de plus normal. A la limite, on pourrait reprocher à la télévision d’avoir tardé à le faire.

Or, surprise ! La commission parlementaire, chargée d’enquêter sur cette affaire pour le compte de la Chambre des représentants, a exercé des pressions au point d’obtenir que l’émission soit tout bonnement annulée.

Nous nous trouvons donc devant cet incroyable paradoxe : des élus du peuple faisant pression pour que ce dernier ne soit pas informé !
C’est là toute la problématique des élites politiques marocaines. Des dirigeants peu sûrs d’eux, des représentants mal élus voudraient bien que la démocratie se déroule finalement en limitant le rôle du peuple à son strict minimum formel.

Et surtout, ce que ces hommes politiques commencent à combattre c’est la circulation de l’information. Ils combattent la presse. Ils combattent les journalistes. Et maintenant, ils censurent même la télévision publique.
Certes, 2M n’hésite pas à ouvrir les débats sur les sujets sensibles, mais elle demeure une télévision publique et elle ne l’oublie pas.

La question essentielle est de savoir si nos dirigeants veulent purement et simplement, au nom d’une démocratie formelle, détourner le pouvoir à leur propre profit ?

En effet, leur comportement à l’égard des médias et leur application à empêcher l’information du public montrent qu’ils sapent les fondements même de la démocratie.

S’aperçoivent-ils qu’en agissant ainsi, ils ruinent leur propre légitimité, laquelle est déjà mal en point.

Source : L’Economiste - Abdelmounaïm Dilami

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Médias - Liberté d’expression - 2M - Sidi Ifni - Censure

Ces articles devraient vous intéresser :

Décès de Khalil Hachimi Idrissi

Le directeur général de l’Agence marocaine de presse (MAP), Khalil Hachimi Idrissi, est décédé samedi matin à Rabat à l’âge de 67 ans, après avoir lutté contre une longue maladie

Brahim Salaki : le monde de la télévision marocaine en deuil

Le journalisme marocain est en deuil avec la perte de Brahim Salaki, figure emblématique de la télévision nationale. Âgé de 64 ans, il a perdu sa longue bataille contre la maladie et s’est éteint ce dimanche 23 avril 2023.

Une chaîne marocaine accusée d’offense au roi Mohammed VI

La chaîne de télévision d’information en continu marocaine, Medi 1 TV est sous le feu des critiques des Marocains qui l’accusent d’avoir offensé le roi Mohammed VI.

Maroc : une série télévisée accusée de faire l’apologie de l’homosexualité

La série « 2 wjoh » (deux visages) aborde-t-elle l’homosexualité ? C’est en tout cas ce que semblent dénoncer de nombreux internautes sur les réseaux sociaux après la diffusion d’un extrait du teaser de la série qui sera diffusée tous les jours à 19h45...

Le film « Zanka Contact » contraint de supprimer une chanson d’une pro-Polisario

Suite à l’interdiction de diffusion « au niveau national et international » du film Zanka Contact, les producteurs se sont pliés aux exigences de l’organe régulateur, annonçant la suppression de la musique à polémique.

Deux animateurs marocains se clashent sur les réseaux sociaux

Que se passe-t-il entre Momo d’Hit Radio et Rachid Allali de 2M ? Les deux animateurs semblent se déclarer la guerre verbale sur les réseaux sociaux.

Maroc : Ahmed Assid dénonce la répression des voix d’opposition par l’astuce des mœurs

Dans un podcast, l’universitaire et activiste amazigh Ahmed Assid s’est prononcé sur plusieurs sujets dont la répression des voix contestataires au Maroc, la liberté d’expression ou encore la laïcité.

Le journal en anglais à la télévision marocaine

Le Maroc manifeste un intérêt grandissant pour l’anglais. Il entend diffuser des informations dans cette langue qui est la plus parlée dans le monde, avec un total de plus de 1,4 milliard de locuteurs, afin d’attirer davantage les touristes anglophones.

Ramadan 2023 : voici le programme de 2M

Dans le cadre des préparatifs du ramadan 2023, la deuxième chaîne de télévision nationale, 2M, a dévoilé le programme qu’elle propose aux téléspectateurs.

Le Magazine Marianne censuré au Maroc

L’hebdomadaire français Marianne (numéro 1407) a été interdit de distribution au Maroc, en raison d’un dessin caricatural jugé offensant pour le prophète Mohammad.