Amsterdam rend hommage à Abdellah Zaki, le Van Gogh Marocain

7 avril 2023 - 09h30 - Monde - Ecrit par : Bladi.net

Amsterdam rend hommage à Abdellah Zaki, artiste maroco-néerlandais décédé en 2017, en nommant une de ses ponts à son nom. Ce choix de la municipalité a été motivé par l’œuvre de Zaki, qui s’était concentré sur les paysages urbains et les fleurs d’Amsterdam. Cette reconnaissance symbolique vise également à souligner la contribution de l’artiste à l’histoire des migrations et à la promotion du dialogue interculturel.

Abdellah Zaki est arrivé de Casablanca à Swifterbant en 1961 et a commencé à peindre des œuvres d’art à Amsterdam. Sa fille Hajia Zaki a exprimé son désir de faire connaître les œuvres de son père et de les ancrer dans la société néerlandaise. À l’origine, elle avait envisagé de nommer une rue à son nom, mais un employé de la mairie d’Amsterdam a suggéré de nommer un pont en son honneur. Après une demande formelle, la ville a choisi la Jacob van Lennepstraat pour ce qui sera la deuxième passerelle de la ville à être nommée d’après un Néerlandais d’origine marocaine. Un autre pont s’appelle Mohamed Chacha, du nom d’un poète amazigh.

« Mon père adorait les ponts », raconte Hajia Zaki. Il a également peint de nombreux ponts et cette passerelle a une valeur symbolique particulière, car elle se trouve dans le quartier d’Amsterdam-Ouest, qui a une forte histoire migratoire. « Au-delà de sa valeur artistique et du pont qu’il établit avec son art, il établit désormais un pont entre deux pays et cultures », souligne-t-elle.

Le nom officiel de la passerelle n’a pas encore été révélé, mais la municipalité prévoit de le faire à la fin de l’été en présence de la maire de Casablanca. Abdellah Zaki travaillait dans une usine à Lelystad, mais son cœur était tourné vers l’art. Il peignait de mémoire ce qu’il avait vu. Son célèbre tableau de la Bloemenmarkt d’Amsterdam, peint en 1979, a été exposé pour la première fois en 2017, après sa mort, au musée d’Amsterdam. Hajia Zaki se souvient de la volonté de son père de voir ses œuvres exposées : « Lorsqu’il était en vie, je lui ai demandé si je pouvais exposer ses peintures. Il m’a répondu : « Van Gogh n’est devenu célèbre qu’après sa mort. Alors, fais ce que tu veux quand je ne serai plus là ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Peinture - Pays-Bas - Amsterdam - MRE - Abdellah Zaki

Aller plus loin

Hommage aux soldats marocains morts pour la France

Une cérémonie d’hommage aux soldats marocains morts pour la France durant la Seconde guerre mondiale a été rendue ce dimanche 8 mai.

Espagne : un timbre en hommage à la bataille d’Anoual

La poste de Ceuta a édité hier, le 14 décembre, un timbre en mémoire des campagnes marocaines lors de la bataille d’Anoual qui s’est déroulée il y a 100 ans.

Hommage aux soldats marocains de la guerre de Corée

L’ambassade de la Corée du Sud à Rabat a rendu hommage aux soldats marocains qui ont participé à la guerre de Corée en 1950-53. Des restes de ces derniers ont été découverts au...

Myriam Fares rend hommage à la culture amazighe (vidéo)

« Maalesh », c’est le titre de la nouvelle chanson de la chanteuse libanaise Myriam Fares en darija avec des sonorités amazighes.

Ces articles devraient vous intéresser :

Contrôle douanier : Fouzi Lekjaâ rassure les MRE

Suite aux rumeurs sur un supposé renforcement du contrôle douanier des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le ministre délégué chargé du budget, Faouzi Lekjaâ a apporté un démenti formel. Ce contrôle n’intervient que dans les transactions...

Maroc : des changements majeurs pour les MRE en matière de droit de la famille

Le Maroc a décidé d’alléger considérablement les procédures administratives en matière du Droit de la famille, notamment le mariage, le divorce et l’état civil en faveur des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Deux pertes dans la famille d’Omar Achadoud : décès soudain du footballeur et de son père

Le footballeur Omar Achadoud est décédé subitement dans son sommeil samedi dernier. Ce triste événement a été suivi par une autre perte douloureuse pour la famille trois jours plus tard, le décès de son père, Mbark, selon la mosquée de Houthalen...

Douane : que se passe-t-il si le MRE ne peut exporter sa voiture ?

Il peut arriver, dans certains cas d’un ennui de santé ou d’une urgence quelconque, que le Marocain résidant à l’extérieur (MRE) ne puisse pas, par lui-même, réexporter son véhicule, c’est à dire le reconduire hors du Maroc. La douane marocaine a prévu...

Youssra Zouaghi, Maroco-néerlandaise, raconte l’inceste dans un livre

Victime d’abus sexuels et de négligence émotionnelle pendant son enfance, Youssra Zouaghi, 31 ans, raconte son histoire dans son ouvrage titré « Freed from Silence ». Une manière pour elle d’encourager d’autres victimes à briser le silence.

Maroc : les envois de fonds des MRE en forte hausse

Un peu plus de 45 milliards de dirhams ont été envoyés au Maroc par les Marocains résidant à l’étranger à fin mai dernier, selon les chiffres dévoilés par l’Office des Changes.

Les Marocains du monde, au cœur d’une importante réunion à Rabat

Le Premier ministre marocain, Aziz Akhannouch, a présidé la dixième réunion de la Commission ministérielle dédiée aux Marocains résidant à l’étranger (MRE)à Rabat hier, jeudi. Dans le cadre de cette réunion, il a mis en avant l’engagement du...

Plaintes de MRE : 96 % de satisfaction selon le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire

En 2022, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a traité près de 96 % des doléances présentées par les Marocains résidant à l’étranger (MRE), selon un rapport de l’institution. Sur un total de 527 plaintes déposées, 505 ont été traitées par...

Meurtre de Malak : des traces d’agressions sexuelles révélées par le médecin légiste

Lors d’une conférence de presse donnée jeudi par le parquet de Liège, des révélations choquantes ont été faites sur le meurtre de Malak, la jeune adolescente de 13 ans tuée par Olivier Theunissen, un Sérésien de 37 ans. Le médecin légiste a en effet...

La force économique des MRE se reflète à la Bourse de Casablanca

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) et les investisseurs étrangers détiennent à, eux seuls, plus du quart de la capitalisation boursière de la Bourse des valeurs de Casablanca (BVC).