Des acteurs marocains menacés de mort pour avoir joué dans le film « Son of God »

26 janvier 2015 - 22h11 - Ecrit par : Bladi.net

Plusieurs acteurs marocains ont été menacés de mort sur les réseaux sociaux et par téléphone pour avoir joué dans le dernier film de Christopher Spencer « Son of God » (Le Fils de Dieu).

Les acteurs Rafik Boubker et Saïd Bey ont reçu plusieurs menaces sur Facebook et Twitter d’après le journal Assabah. Leur seul tort est d’avoir joué dans le film « Son of God ». Dans un entretien accordé au journal, Saïd Bey confirme les menaces de mort reçues par téléphone. Il aurait été, dit-il, traité d’apostat.

L’acteur marocain parle de « terrorisme intellectuel » et souhaite la protection policière des acteurs pour ce genre de menaces.

D’après la même source, d’autres acteurs marocains ayant également participé à ce film n’ont pas souhaité s’exprimer sur les menaces reçues.

La polémique sur « Son of God » rappelle celle du film « Exodus », de Ridley Scott, censuré le mois dernier par les autorités marocaines avant d’être finalement autorisé. Le film faisait une représentation de Dieu, chose interdite dans la religion musulmane.

Après plusieurs jours de polémique, le réalisateur Ridley Scott a coupé le passage (quelques secondes) pour que son film soit à nouveau autorisé de diffusion dans le pays.

Tags : Cinéma - Religion - Censure - Rafik Boubker - Saïd Bey

Aller plus loin

Buzz l’Éclair au Maroc : censure ou pas censure ?

Interdit dans plusieurs pays arabes, le dessin animé Buzz l’Éclair, produit par les studios Disney, n’a pas été censuré au Maroc au grand mécontentement des...

Nous vous recommandons

Officiel : Abdessamad Ezzalzouli a choisi l’Espagne

Le sélectionneur national espagnol, Luis Enrique Martinez, a salué le choix d’Abdessamad Ezzalzouli, la pépite marocaine du FC Barcelone, « de jouer pour l’Espagne » après avoir décliné l’offre du Maroc.

Les touristes marocains de retour à Marbella

Les tourismes marocains sont de retour à Marbella sur la Costa del Sol, après deux ans d’absence en raison de la crise sanitaire liée au Covid-19. Ils parcourent à nouveau les rues de la ville espagnole.

Le Maroc prépare la réception des hélicoptères « AH-64 Apache »

Le Maroc prépare la réception des 24 hélicoptères « AH-64 Apache » qu’il avait commandés auprès du constructeur américain Boeing. Dans ce sens, il envisage de réhabiliter l’aéroport militaire de Khouribga.

Maroc : les tests PCR moins chers

Le ministère de la Santé, le Syndicat des médecins biologistes, et d’autres parties prenantes s’activent pour le plafonnement et la réduction des prix de tests PCR et des tests rapides de Covid-19 jugés élevés. Un arrêté ministériel sera pris dans ce sens...

L’aéroport d’Agadir accueille de nombreux MRE

Suite à la réouverture officielle des frontières, le trafic aérien a repris à l’aéroport d’Agadir. Les premiers passagers ont foulé le sol marocain en provenance de Las Palmas et de la France.

Le dirham en hausse face à l’euro

Le dirham s’est apprécié de 0,82 % face à l’euro et s’est déprécié de 1,36 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 11 au 17 novembre, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Un ancien ministre algérien demande une fermeté contre le Maroc

Le soutien d’Omar Hilale, représentant permanent du Maroc auprès des Nations Unies, au « vaillant peuple kabyle » qui « mérite de jouir de son droit à l’autodétermination » a provoqué la colère du diplomate algérien et ancien ministre de la Communication,...

Les producteurs français ne supportent plus la concurrence avec la tomate marocaine

La tomate marocaine est très prisée sur le marché français au point de défier toute concurrence. Une percée qui met en difficulté les producteurs français qui appellent à limiter son importation.

Ryanair lance une nouvelle liaison vers Agadir

La compagnie aérienne irlandaise Ryanair compte lancer de nombreux vols pour la saison estivale dont un vers la ville d’Agadir au départ de l’aéroport Toulouse-Blagnac.

La propriétaire d’un hôtel retrouvée morte à Oujda

Le corps sans vie de la propriétaire d’un hôtel a été découvert sur le bas-côté d’une route non goudronnée, dans le Sud de Oujda. La principale suspecte, une amie et associée de la victime, a été interpellée.