Adil Charkaoui poursuit son combat

10 avril 2006 - 01h24 - Monde - Ecrit par : Bladi.net

Des audiences sont prévues aujourd’hui et demain en Cour fédérale, à Montréal, pour Adil Charkaoui qui souhaite faire tomber les conditions de remise en liberté qui lui ont été imposées depuis plus d’un an.

M. Charkaoui est sous le coup d’un certificat de sécurité émis par les autorités fédérales. Aucune accusation n’a été portée contre lui et il n’a pas subi de procès.

Lors des deux jours d’audiences, une quinzaine de personnes viendront témoigner, dont Alexandre Trudeau, le fils de l’ancien premier ministre du Canada, et Adil Charkaoui lui-même.

En février 2005, Adil Charkaoui, qui est originaire du Maroc, était libéré de près de deux ans de détention sous des conditions incluant, entre autres, le respect d’un couvre-feu, l’accompagnement par un membre de sa famille lorsque qu’il quitte son domicile et le port d’un bracelet électronique.

Le gouvernement, qui aimerait l’expulser vers le Maroc, le soupçonne d’être lié au réseau terroriste Al-Qaeda.

La Press Canadienne - Quebec

Sujets associés : Canada - Expulsion - Adil Cherkaoui - MRE

Ces articles devraient vous intéresser :

Le nouveau modèle dédié aux MRE bientôt une réalité

Le processus pour la réalisation d’un nouveau modèle dédié aux Marocains de l’étranger se poursuit. Mardi, les différents comités thématiques ont déposé leurs premières propositions lors d’une rencontre tenue à Rabat et présidée par le ministre des...

MRE retraités : voici les conditions de dédouanement des véhicules

L’allégement fiscal pour les Marocains résidant à l’étranger (MRE) âgé de 60 ans et plus, ayant résidé plus de 10 ans hors du Maroc est toujours d’actualité. Ils bénéficient d’un abattement de 90 % lors du dédouanement d’un véhicule de tourisme, à...

Marhaba 2023 (MRE) : un record dans les ports marocains

L’opération « Marhaba 2023 », visant à faciliter le passage des Marocains résidant à l’étranger (MRE), a enregistré un flux record cette année, avec près de 2,84 millions de passagers et 642 000 véhicules ayant transité par les ports marocains entre le...

Plaintes de MRE : 96 % de satisfaction selon le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire

En 2022, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a traité près de 96 % des doléances présentées par les Marocains résidant à l’étranger (MRE), selon un rapport de l’institution. Sur un total de 527 plaintes déposées, 505 ont été traitées par...

Séjour culturel au Maroc au profit de 600 enfants de MRE

600 enfants de Marocains résidant à l’étranger (MRE) bénéficient actuellement d’un séjour culturel au Maroc. L’édition de cette année se déroule en deux périodes, du 21 juillet au 3 août puis du 6 au 19 août, dans le site de l’Université internationale...

Espagne : des policiers sauvent un jeune Marocain de 23 ans de sa tentative de suicide

Trois policiers ont évité une tragédie à Lugo, dans le nord-ouest de l’Espagne. Grâce à leur intervention rapide, ils ont sauvé un jeune homme de 23 ans d’origine marocaine qui menaçait de sauter d’un immeuble en construction. Plusieurs riverains...

Prix des billets de bateau : le ministère confirme une baisse pour les MRE

L’augmentation du prix des billets de ferry entre le Maroc et l’Espagne suscite l’inquiétude parmi les Marocains résidant à l’étranger (MRE), nombreux à se rendre cette année au Maroc pour voir leurs proches. Le ministre marocain du Transport et de la...

Affluence record de MRE dans les ports espagnols

Plus de 634 606 Marocains d’Europe et 153 934 véhicules ont déjà traversé les cinq ports espagnols retenus pour l’Opération Marhaba 2022, ce qui représente une augmentation de 34,2 % pour les MRE et de 47 % pour les véhicules par rapport à la dernière...

Marhaba 2022 : un parti espagnol accuse Balearia d’augmenter ses prix

Le député et porte-parole de Ceuta Ya !, Mohamed Mustafa, a accusé Balearia d’augmenter les prix des billets de ferry en pleine Opération Marhaba.

Marhaba 2022 : important message aux MRE

Le port de Tanger Med a pris de nouvelles mesures afin de mieux faire face au flux du trafic durant les mois d’août et septembre.