Affaire dite « sexe contre bonnes notes à Settat » : des associations féminines déterminées

18 décembre 2021 - 23h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

La Fédération de la ligue des droits des femmes a décidé de suivre le procès des cinq professeurs de la faculté des sciences juridiques de Settat impliqués dans l’affaire dite « sexe contre bonnes notes ». De son côté, l’Association marocaine des droits de l’Homme (AMDH) a appelé à l’élargissement de l’enquête au doyen de cette faculté, emporté par cette affaire.

En septembre dernier, des captures d’écran ont révélé qu’un enseignant de la faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de Settat avait demandé des faveurs sexuelles à une étudiante en contrepartie de bonne notes. Par la suite, cinq professeurs universitaires ont été déférés devant la justice dont trois en état d’arrestation dans le cadre d’une enquête ouverte par la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ). Dans la foulée, le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch a démis de ses fonctions le doyen de cette faculté.

À lire : L’affaire « Sexe contre bonnes notes » emporte le doyen de la Faculté de droit de Settat

Aux yeux de l’antenne régionale de la Fédération de la ligue des droits des femmes à Casablanca-Settat, ces faits « révèlent à quel point le phénomène du harcèlement et de la violence à l’égard des femmes est enraciné dans la société marocaine » et « l’absence d’un arsenal juridique pour protéger et leur rendre justice », rapporte Alyaoum24.com. De plus, ils « relèvent de la traite des êtres humains ». La Fédération a alors décidé de « suivre le cours du dossier judiciaire et de soutenir les étudiantes victimes et s’est engagée à leur apporter un soutien juridique et psychologique ».

À lire : Du nouveau dans l’affaire dite « sexe contre bonnes notes à Settat »

Dans un communiqué, la section de l’Association marocaine des droits de l’Homme (AMDH) à Settat, a appelé les responsables à veiller à « l’égalité pour tous sur la base du mérite, l’enseignement supérieur étant un droit des droits universels de l’homme ». Aussi, a-t-elle appelé à l’élargissement de l’enquête au doyen de cette faculté. Sans oublier de réaffirmer son attachement au principe de la reddition des comptes.

Sujets associés : Settat - Procès - Sexualité - Association Marocaine des Droits Humains (AMDH)

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Maroc : des professeurs échangent des bonnes notes contre des relations sexuelles

Cinq professeurs de la Faculté des sciences juridiques et politiques de Settat, poursuivis pour sextorsion, seront présentés ce jeudi devant le procureur du roi près de la Cour...

Un scandale sexuel fait grand bruit dans la région de Marrakech

Le responsable d’une agence de microcrédit vient d’être déféré devant la justice pour son implication présumée dans une affaire de harcèlement et chantage sexuel à Echemmaia, dans la...

Sexe contre bonnes notes : le ministre de l’enseignement supérieur prend ses responsabilités

Après l’éclatement d’une nouvelle affaire de « sexe contre bonnes notes », le ministre de l’Enseignement supérieur, Abdellatif Miraoui, a pris plusieurs dispositions. Une commission...

L’affaire « Sexe contre bonnes notes » emporte le doyen de la Faculté de droit de Settat

Le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, vient de démettre de ses fonctions le doyen de la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de Settat. La décision fait...

Nous vous recommandons

Settat

Berrechid : les membres de la « bande de l’auto-stop » interpellés

Les éléments de la gendarmerie de Berrechid ont procédé à l’arrestation de deux membres d’une bande criminelle qui sévissait dans les encablures de Casablanca et Settat. Ils dépouillaient les auto-stoppeurs de leurs biens et prenaient la...

Maroc : il fabrique des masques et les offre au personnel soignant (vidéo)

En cette période de crise sanitaire due au covid-19, les gestes de solidarité se multiplient au Maroc. Un homme originaire de Settat, a confectionné des masques médicaux au profit des établissements sanitaires de sa...

Settat : un caïd suspendu à cause de la vidéo de la « fille du commissaire »

L’enquête ouverte en interne sur la vidéo de « la fille du commissaire » avance. Des sanctions disciplinaires tombent. Le caïd d’un arrondissement administratif de Settat a été suspendu.

Maroc : des médecins désertent leurs cabinets

Les médecins qui ont fermé leurs cabinets à Casa-Settat, en raison du contexte actuel marqué par la crise sanitaire du covid- 19, devront se justifier.

Des problèmes judiciaires pour Mustapha Bakkoury ?

Alors qu’il devait se rendre à Dubaï dans le cadre des préparatifs de la section marocaine pour l’exposition universelle 2020, Mustapha Bakkoury, président de la région Casablanca-Settat et de l’agence MASEN a été interdit de quitter le...

Procès

Peine de mort : les abolitionnistes marocains se font entendre

L’assassinat du petit Adnane à Tanger relance le débat sur la peine de mort. Dans le tumulte de la guerre des positions, l’Alliance marocaine pour l’abolition de la peine de mort rejette la peine...

Tanger : un an de prison ferme pour le professeur harceleur

Poursuivi pour « harcèlement et chantage sexuels », un professeur de l’École supérieure Roi Fahd de traduction de Tanger vient d’être condamné à une peine d’un an de prison ferme par le tribunal de première instance de...

Le rappeur Mounir Gnawi condamné à un an de prison

Encore des ennuis pour Mounir Gnawi. Le rappeur a été condamné à un an de prison ferme par le tribunal de première instance de Salé. Il avait été inculpé pour multiples agressions, ivresse sur la voie publique et insultes envers des policiers dans l’exercice...

Maroc/ Procès du journaliste Omar Radi : Arnaud Simons donne des précisions

Dans le cadre du procès du journaliste Omar Radi, Arnaud Simons dont le nom a été cité comme ayant été un « agent de pays étranger » avec lequel Omar aurait entretenu des relations ambiguës, pour nuire à la situation diplomatique du Maroc, apporte à travers...

Maroc : un tribunal prononce la peine de mort

Un couple poursuivi pour homicide volontaire et mutilation du corps d’un mineur a été condamné mardi à la peine capitale par la chambre criminelle de premier degré près la Cour d’appel de Tanger.

Sexualité

Confinement : ce que gagneraient les Marocains

Le confinement décrété par le ministère de l’Intérieur afin de lutter contre la pandémie du coronavirus, présente quelques avantages pour les Marocains.

Kénitra : deux policiers arrêtés pour suspicion de viol sur mineure

Accusés de viol sur une fille âgée de moins de dix-huit ans, deux policiers exerçant dans le district de sûreté de Mehdia dans la province de Kénitra ont été arrêtés puis placés en détention provisoire à la prison...

Tribunal de Rabat : un homme ne peut forcer son épouse à avoir des relations sexuelles

Le tribunal de la famille de Rabat a rendu le 9 mars dernier dans une décision inédite. Une première au Maroc qui risque de faire jurisprudence.

Pays-Bas : accusé d’agression sexuelle, Fouad Laroui s’en défend

L’écrivain marocain, Fouad Laroui, également professeur de littérature française, membre de la Commission spéciale sur le modèle de développement (CSMD) est accusé d’avoir sexuellement agressé plusieurs étudiantes de l’Université d’Amsterdam. Il rejette en bloc...

Rabat : 4 hackers interpellés pour diffusion d’une vidéo pornographique lors d’un cours à distance

Quatre jeunes hackers ont été récemment interpellés pour avoir diffusé une vidéo pornographique sur la plateforme de cours à distance d’un établissement d’enseignement privé.

Association Marocaine des Droits Humains (AMDH)

Tanger : les migrants subsahariens expulsés, dénoncent une « injustice »

Les arrestations et les expulsions de migrants subsahariens résidant ou travaillant à Tanger, proche de la frontière de Sebta, se sont intensifiées depuis deux semaines suite au changement par l’Espagne de sa position sur le Sahara. Les migrants dénoncent...

Naissance d’un front contre la normalisation Maroc-Israël

La reprise des relations entre le Maroc et Israël n’est pas du goût de certains qui y voient un danger pour le peuple palestinien. Une quinzaine de partis politiques, de syndicats, de réseaux féministes et d’associations marocaines se sont unis pour lutter...

Le Maroc délaisse ses ressortissants à Sebta

L’Association marocaine des droits humains (AMDH) prie le chef du gouvernement Saâdeddine El Otmani d’œuvrer en urgence au rapatriement des Marocains bloqués à Sebta. Ceux-ci se retrouvent dans une situation...

Le panier alimentaire a fait un mort

Un homme d’une quarantaine d’années est mort, dimanche dernier, au siège de la commune d’El Attaouia, dans la province de Kelaâ Sraghna, après avoir attendu toute la journée pour recevoir son panier...

Drame de Melilla : une enquête de la BBC accuse l’Espagne

La chaîne BBC révèle dans un documentaire publié le 1ᵉʳ novembre la responsabilité de l’Espagne dans le drame de Melilla qui avait causé la mort de plus de 20 migrants subsahariens (soudanais pour la plupart) le 24...