L’affaire Rachid M’Barki arrive à l’Assemblée nationale

7 mars 2023 - 18h10 - France - Ecrit par : S.A

Le désormais ex-présentateur franco-marocain de BFMTV Rachid M’Barki sera bientôt auditionné par la Commission d’enquête parlementaire relative aux ingérences politiques, économiques et financières de puissances étrangères.

Déterminer si des acteurs étrangers (États, entreprises, lobbies) influencent la vie politique, économique – ou médiatique – française. Tel est l’objectif que poursuit la Commission d’enquête relative aux ingérences politiques, économiques et financières de puissances étrangères, présidée par le député RN Jean-Philippe Tanguy, qui a décidé d’auditionner le désormais-ex journaliste de BFMTV. « Nous avons tenté de le joindre une première fois, sans succès. La convocation formelle a donc été signée la semaine dernière », explique à Puremedias l’élu, sans toutefois préciser la date de l’audition. Outre Rachid M’Barki, le patron de BFMTV sera, lui aussi, auditionné par la Commission d’enquête.

À lire : Rachid M’Barki : une entreprise de désinformation israëlienne impliquée

Le 22 février, Rachid M’Barki a été licencié pour « corruption passive et abus de confiance » à la suite d’une enquête interne qui a été menée pour savoir s’il « a agi seul, et identifier les dysfonctionnements ayant permis l’arrivée à l’antenne de ces brèves hors de toutes les règles internes habituelles. » Depuis le 11 janvier 2023, il est accusé d’avoir utilisé l’antenne pour diffuser des informations erronées ou très orientées pour servir des intérêts étrangers, entre 2021 et 2022, sans en référer à sa hiérarchie.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Enquête - Rachid M’Barki

Aller plus loin

En larmes, Rachid M’Barki parle d’un « lynchage médiatique »

L’ancien présentateur de BFM TV, Rachid M’Barki, a été convoqué devant une commission d’enquête parlementaire le 2 mars dernier. Cette audition fait suite à son licenciement de...

Le journaliste Rachid M’Barki sanctionné par BFMTV

La chaîne d’information en continu, BFMTV, a lancé un audit interne après la diffusion de contenus non vérifiés lors de l’émission « Le journal de la nuit » présenté par le...

Rachid M’Barki sanctionné à cause du Sahara : Lahcen Haddad crie à l’indignation

La mise en retrait par BFMTV de son journaliste franco-marocain, Rachid M’Barki, à qui la chaîne française reproche d’avoir prononcé à l’antenne l’expression « Sahara marocain »...

Rachid M’Barki licencié par BFMTV, une plainte déposée

Le groupe Altice, propriétaire de BFMTV et RMC, a annoncé le licenciement de Rachid M’Barki, présentateur du journal de la nuit de BFMTV, pour « corruption passive et abus de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Rachid M’Barki sanctionné à cause du Sahara : Lahcen Haddad crie à l’indignation

La mise en retrait par BFMTV de son journaliste franco-marocain, Rachid M’Barki, à qui la chaîne française reproche d’avoir prononcé à l’antenne l’expression « Sahara marocain » a suscité une réaction de la part du parlementaire et ancien ministre...

Le journaliste Rachid M’Barki sanctionné par BFMTV

La chaîne d’information en continu, BFMTV, a lancé un audit interne après la diffusion de contenus non vérifiés lors de l’émission « Le journal de la nuit » présenté par le journaliste Franco-marocain Rachid M’Barki.

Affaire Rachid M’Barki : les ramifications d’un réseau d’influence

L’affaire Rachid M’Barki du nom de l’ex-présentateur franco-marocain du journal de la nuit de BFMTV, mis en examen pour « corruption passive » et « abus de confiance » n’a pas fini de livrer tous ses secrets.

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en contrepartie de la diffusion d’informations erronées ou très orientées pour...