Rachid M’Barki licencié par BFMTV, une plainte déposée

23 février 2023 - 12h46 - France - Ecrit par : Bladi.net

Le groupe Altice, propriétaire de BFMTV et RMC, a annoncé le licenciement de Rachid M’Barki, présentateur du journal de la nuit de BFMTV, pour « corruption passive et abus de confiance ». Cette décision fait suite à des investigations internes menées par la chaîne concernant les agissements du journaliste d’origine marocaine.

Les enquêtes ont révélé plusieurs séquences diffusées sans respect des processus de validation et de la ligne éditoriale, entraînant le dépôt d’une plainte contre X. Cet événement marque la fin d’une histoire de dix-sept ans entre le journaliste et la chaîne, qui avait connu une longue période de placardisation depuis une erreur commise en 2012, rappelle Telerama.

A lire : Le journaliste Rachid M’Barki sanctionné par BFMTV

Le présentateur d’origine marocaine était un visage familier de BFMTV, où il avait travaillé pendant dix-sept ans. Sa carrière avait connu une descente aux enfers après une erreur de sa part en 2012, qui l’avait progressivement relégué à la présentation du journal de la nuit depuis 2014. Sa suspension en janvier dernier avait attiré l’attention de la presse, et la décision de le licencier pour « corruption passive et abus de confiance » marque une étape importante dans cette affaire.

Les investigations menées par le groupe Altice ont permis d’identifier plusieurs séquences diffusées sans respect des processus de validation et de la ligne éditoriale, ce qui a conduit à la plainte contre X déposée par la chaîne. La direction de BFMTV se sent “trahie” et “victime” des agissements de Rachid M’barki. En tout, une douzaine de brèves ont posé problème, dont certaines avaient des images d’illustration provenant de l’extérieur, et reprenant des formulations de propagande, notamment celle liée au Sahara marocain.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Sahara Marocain - Plainte - Rachid M’Barki

Aller plus loin

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en...

L’affaire Rachid M’Barki arrive à l’Assemblée nationale

Le désormais ex-présentateur franco-marocain de BFMTV Rachid M’Barki sera bientôt auditionné par la Commission d’enquête parlementaire relative aux ingérences politiques,...

En larmes, Rachid M’Barki parle d’un « lynchage médiatique »

L’ancien présentateur de BFM TV, Rachid M’Barki, a été convoqué devant une commission d’enquête parlementaire le 2 mars dernier. Cette audition fait suite à son licenciement de...

Le journaliste Rachid M’Barki sanctionné par BFMTV

La chaîne d’information en continu, BFMTV, a lancé un audit interne après la diffusion de contenus non vérifiés lors de l’émission « Le journal de la nuit » présenté par le...

Ces articles devraient vous intéresser :

Comment les drones marocains ont changé les règles du jeu face au Polisario

Depuis la rupture du cessez-le-feu le 13 novembre 2020, le Maroc utilise des drones pour contrer les attaques du Polisario.

Le Polisario craint les drones marocains

Le Polisario se plaint de l’utilisation par le Maroc de drones chinois contre ses milices dans le Sahara.

Une boule de feu aperçue dans le ciel marocain

Une boule de feu a été aperçue dans une grande partie du Maroc, notamment au Sahara. L’image a été capturée en début de semaine par les caméras de Playa Blanca à Lanzarote (Canaries).

Élections en Espagne : la droite remettra-t-elle en cause la marocanité du Sahara ?

Au lendemain de la débâcle électorale de son parti, Pedro Sanchez, le président du gouvernement espagnol, vient d’annoncer la tenue d’élections anticipées pour le 23 juillet. Ces élections pourraient voir l’arrivée du Parti populaire (PP) et la remise...

L’Espagne tire un trait sur le Sahara occidental

Le ministère espagnol des Affaires étrangères, sous la houlette de José Manuel Albares, a retiré de son site internet une section consacrée au Maghreb et au Moyen-Orient. Auparavant, cette partie incluait l’engagement de l’Espagne pour...

Le Polisario a-t-il détourné les fonds de l’Europe destinés aux Sahraouis ?

La Commission de l’Union européenne a répondu à une question écrite du député européen Brice Hortefeux portant sur les fonds qu’elle a envoyés aux Saharouis.

Explosions à Smara : le Polisario impliqué ?

Quatre explosions ont retenti dans la nuit de samedi à dimanche dans la ville de Es-Semara, au Sahara. Le bilan fait état d’un mort et de trois blessés. Le Polisario s’est félicité de ses attaques.

La marque Lacoste présente ses excuses au Maroc

L’affaire des polos Lacostearborant une carte tronquée du Maroc, excluant ses provinces du sud, connaît un nouvel épisode. Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, a confirmé que les responsables de la célèbre marque française de...

Le Polisario dit « accepter la paix » mais ne veut pas « déposer les armes »

Le Front Polisario a déclaré qu’il est pleinement engagé pour une paix juste, mais aussi pour la défense, par « tous les moyens légitimes », du droit inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination.

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en contrepartie de la diffusion d’informations erronées ou très orientées pour...