Recherche

L’agression de l’homosexuel de Fès discutée au parlement

6 juillet 2015 - 15h02 - Maroc

L’agression de l’homme présenté comme un homosexuel à Fès est arrivée jusqu’au conseil du gouvernement. Jeudi, le chef de l’exécutif marocain Abdelilah Benkirane a même condamné ces agissements.

Benkirane parle de "dérives", affirmant que l’Etat ne tolérera en aucun cas ces dépassements et sera intransigeant avec les individus qui veulent se faire justice eux-mêmes.

Si un citoyen remarque un fait illégal ou contraire aux mœurs publiques et aux us et coutumes du pays, il n’a qu’à en informer les autorités compétentes, seules habilitées à faire appliquer la loi.

L’affaire du lynchage de l’homosexuel de Fès sera même débattue au parlement mardi lors des questions orales. Des élus du Mouvement Populaire (MP) comptent en effet interpeller à ce propos le ministre de la Justice et des Libertés Mustapha Ramid.

Certains partis politiques de la coalition gouvernementale ont d’ailleurs saisi l’occasion pour s’autoproclamer défenseurs des libertés individuelles et des droits civiques.

Le Parti du Progrès et du Socialisme (PPS) et le Rassemblement National des Indépendants (RNI) avaient ainsi condamné récemment les poursuites judiciaires pour "outrage public à la pudeur" dont font l’objet deux jeunes filles d’Inezgane en raison des robes qu’elles portaient.

Un avis ? un commentaire?

Bladi.net

Bladi.net - 2017 - Archives - A Propos - Contact