Maroc : arrêtées en robe, elles sont poursuivies pour outrage aux moeurs

26 juin 2015 - 13h00 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Après la chasse aux homosexuels et les travestis, l’affiche anti-bikini, voilà une autre affaire qui ne va pas arranger le tourisme à Agadir. Deux jeunes femmes sont actuellement poursuivies en justice pour outrage aux mœurs. On leur reproche d’avoir porté une robe.

Tout commence juste avant le ramadan, quand les deux étudiantes passent devant le marché d’Inezgane. Elles sont encerclées par les vendeurs ambulants qui leur reprochent leur tenue vestimentaire. Heureusement pour elles qu’un fourgon de police n’est pas très loin et que des policiers interviennent très rapidement pour les « sauver ».

Sauf que cela ne se déroule pas comme prévu. Les deux étudiantes sont amenées au commissariat de police où elles sont d’abord interrogées avant de passer la nuit au poste. Elles apprendront plus tard qu’elles sont poursuivies pour « outrage aux mœurs » et que leur procès est prévu le 6 juillet prochain.

Cette affaire a soulevé un tollé parmi les activistes des droits de l’homme de la région. Ils estiment que c’est une atteinte aux principes fondamentaux des libertés alors que même la Constitution votée en 2011 garantit l’égalité entre hommes et femmes.

D’autre part, des pétitions ont été mises en place pour demander l’arrêt des poursuites judiciaires à l’encontre des deux étudiantes. Des rassemblements sont également prévus devant le tribunal d’Inzegane et des avocats vont se charger de défendre gracieusement les deux jeunes étudiantes.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Agadir - Droits et Justice - Inezgane - Homosexualité Maroc

Aller plus loin

Une vingtaine d’homosexuels et de travestis arrêtés à Agadir

Les autorités marocaines auraient arrêté une vingtaine d’homosexuels et de travestis dans la région d’Agadir. Ces derniers sont actuellement poursuivis pour « homosexualité » et...

Affaire des robes courtes : qu’en pensent les habitants d’Agadir ?

L’affaire des jeunes femmes poursuivies pour avoir porté des « robes courtes » continuent de diviser les habitants d’Agadir. TelQuel s’est rendu sur place pour demander leurs...

Affaire des robes courtes : Rachida Dati prend la défense du Maroc

Interrogée dans le cadre d’une émission de la radio France Info sur l’affaire des robes courtes qui secoue actuellement la ville d’Inezgane (région d’Agadir), Rachida Dati a...

Agadir : les affiches "anti-bikini " ont été retirées

Les autorités de la ville d’Agadir ont décidé de retirer les affiches appelant les touristes à ne pas se mettre en bikini durant la période du ramadan. On pouvait y lire "...

Ces articles devraient vous intéresser :

Plaintes de MRE : 96 % de satisfaction selon le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire

En 2022, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a traité près de 96 % des doléances présentées par les Marocains résidant à l’étranger (MRE), selon un rapport de l’institution. Sur un total de 527 plaintes déposées, 505 ont été traitées par...

L’affaire "Escobar du désert" : les dessous du détournement d’une villa

L’affaire « Escobar du désert » continue de livrer ses secrets. L’enquête en cours a révélé que Saïd Naciri, président du club sportif Wydad, et Abdenbi Bioui, président de la région de l’Oriental, en détention pour leurs liens présumés avec le...

Affaire "Hamza Mon Bébé" : Dounia Batma présente de nouvelles preuves

La chanteuse marocaine Dounia Batma confie avoir présenté de nouveaux documents à la justice susceptibles de changer le verdict en sa faveur.

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Au Maroc, le parti au pouvoir dit niet au mariage homosexuel

Le parti Rassemblement national des Indépendants (RNI) présidé par Aziz Akhannouch, chef du gouvernement marocain, affiche son opposition au mariage homosexuel.

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.

Maroc : un ministre veut des toilettes pour femmes dans les tribunaux

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, s’est indigné face à l’absence de toilettes pour les femmes dans les tribunaux, ce qui selon lui constitue un « véritable problème » pour les détenues.

« Comment sortir du monde ? », le premier roman poignant de Marouane Bakhti

« Comment sortir du monde ? » C’est le titre du tout premier roman du Franco-marocain Marouane Bakhti, paru aux Nouvelles Éditions du réveil en mars 2023. Il y raconte la vie, telle qu’elle vient, dans une famille biculturelle. Un récit éblouissant.

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.

Maroc : révocation en vue des députés poursuivis par la justice

Les députés poursuivis par la justice pour détournement ou dilapidation de fonds au Maroc pourraient être déchus de leurs mandats. La Chambre des représentants s’apprête à voter des amendements dans ce sens.