Enquête sur des agressions sexuelles au lycée français de Marrakech

17 octobre 2007 - 22h17 - France - Ecrit par : L.A

Le parquet de Paris a lancé mardi des investigations au sujet d’agressions sexuelles présumées commises au sein et à l’extérieur du lycée français de Marrakech. Le parquet des mineurs a demandé à ce que soit entendu l’un des témoins se trouvant actuellement sur le territoire français.

Dans un courrier de signalement adressé la semaine dernière au parquet de Paris, une dizaine de professeurs du lycée Victor Hugo ont porté à la connaissance de la justice française des faits présumés d’agressions sexuelles (viol en réunion, tentatives de viol et agressions sur mineurs de moins de moins de 15 ans) qui auraient été perpétrées au sein de l’établissement par des mineurs scolarisés sur d’autres mineures.

Selon cette lettre la direction du lycée, les autorités consulaires de Marrakech et l’ambassade de France à Rabat ont été prévenus de ces faits, recueillis en juin 2007 par certains des personnels de l’établissement. Le courrier précise que les auteurs présumés des faits, toujours scolarisés au lycée Victor Hugo, côtoieraient leurs victimes présumées.

Prisés pour la réputation de qualité de leur enseignement, les 23 établissements français au Maroc, dépendant de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger, scolarisent près de 18.000 élèves dont 51% de Marocains, selon les chiffres de l’Ambassade de France au Maroc.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Marrakech - Education - Harcèlement sexuel

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les écoles privées veulent augmenter les frais de scolarité

Les écoles privées au Maroc menacent d’augmenter les frais de scolarité d’environ 5 %, ce qui leur permettra de récupérer le montant de l’Impôt sur le revenu (IR) pour les enseignants vacataires, qui est passé de 17 à 30 % depuis le 1ᵉʳ janvier de...

Maroc : des notes trop gonflées dans les écoles privées ?

Au Maroc, le phénomène des « notes gonflées » continue de sévir dans des écoles privées. C’est du moins le constat fait suite à la fuite de certains relevés de note sur les réseaux sociaux après la publication des résultats du BAC 2024.

Femmes ingénieures : le Maroc en avance sur la France

Au Maroc, la plupart des jeunes filles optent pour des études scientifiques. Contrairement à la France, elles sont nombreuses à intégrer les écoles d’ingénieurs.

Pénurie de médecins au Maroc : Le système de santé à bout de souffle

La pénurie de médecins persiste au Maroc. Par ailleurs, la réduction de la durée de formation en médecine suscite actuellement une vive protestation de la part des étudiants.

Écoles privées au Maroc : mauvaise nouvelle pour les parents

Mauvaise nouvelle pour des parents d’élèves au Maroc. Des écoles privées prévoient d’augmenter encore leurs frais de scolarité à la rentrée prochaine.

Maroc : les gifles toujours présentes à l’école

Une récente enquête du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS) lève le voile sur la persistance de pratiques de punitions violentes dans les établissements scolaires marocains.

La chanteuse Mariem Hussein au cœur d’une nouvelle polémique

Des internautes marocains se sont indignés des propos de la chanteuse et actrice marocaine Mariem Hussein sur l’éducation sexuelle.

L’enseignement de la langue amazighe généralisé dans les écoles marocaines

Le ministère de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports vient d’annoncer son plan de généralisation de l’enseignement de la langue amazighe dans tous les établissements du primaire d’ici à l’année 2029-2030.

Très difficile d’envoyer de l’argent aux étudiants marocains en Russie

Le gouvernement a apporté des clarifications concernant la loi de change en vigueur, notamment le mode opératoire des transferts d’argent pour les étudiants marocains à l’étranger. Les mères de familles marocaines peuvent toujours soutenir leurs...

Écoles françaises au Maroc : polémique sur l’homosexualité

Chakib Benmoussa, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement primaire et des Sports, s’est exprimé sur l’adoption par des institutions éducatives étrangères au Maroc de programmes promouvant l’homosexualité.