Alexandre Benalla a voyagé au Maroc avec son passeport diplomatique

17 septembre 2021 - 19h40 - Monde - Ecrit par : S.A

L’ancien chargé de mission de l’Élysée, Alexandre Benalla, 30 ans, avoue avoir voyagé avec ses passeports diplomatiques au Maroc, en Turquie lors de la troisième journée de son procès devant le tribunal correctionnel de Paris. Il est poursuivi pour «  faux  », « usage de faux » et « usage public sans droit de documents justifiant d’une qualité professionnelle ».

Alexandre Benalla a utilisé ses deux passeports diplomatiques au lieu de son passeport classique pour se rendre, d’août à décembre 2018, en Turquie, au Maroc, au Cameroun, au Tchad, en Israël ou encore aux Bahamas alors qu’il avait été déjà licencié de l’Élysée depuis fin juillet. Il devait rendre ses passeports diplomatiques.

« J’avoue les avoir utilisés pour mes voyages privés, c’est une vraie connerie de ma part », a reconnu l’ancien collaborateur du président français Emmanuel Macron. « J’ai peut-être suivi le mauvais exemple, mais ayant évolué pendant plus de dix ans dans le monde politique, j’ai vu beaucoup d’ambassadeurs et de politiciens continuer à utiliser leurs passeports diplomatiques après leur départ », ajoute-t-il. « Vous ne voulez pas nous expliquer pourquoi vous avez fait cela ?, lui demande la présidente Isabelle Prévost-Desprez. «  Non  », répond Alexandre Benalla.

À lire : Alexandre Benalla au tribunal

Sur le volet « usage de faux », l’ancien chargé de mission de l’Élysée assure que son supérieur avait signé sa note pour le passeport de service. Une allégation que récuse l’ancien chef de cabinet. Il affirme n’avoir jamais vu cette lettre. « De toute façon c’est ma parole contre celle de personnes haut placées. S’ils disent que je suis un menteur, alors je suis un menteur », se résigne Alexandre Benalla.

L’ancien collaborateur du président français encourt jusqu’à un an d’emprisonnement et 15 000 euros d’amende pour l’usage des passeports hors autorisation et trois ans de prison et 45 000 euros d’amende pour le délit de faux en écriture.

Sujets associés : Paris - Procès - Turquie - Alexandre Benalla

Aller plus loin

Affaire violences du 1ᵉʳ mai 2018 : procès requis contre Alexandre Benalla

Les ennuis judiciaires d’Alexandre Benalla continuent. Le parquet de Paris vient de requérir un procès en correctionnelle pour l’ancien chargé de mission à l’Élysée, accusé de «...

Alexandre Benalla fixé sur sa date de comparution

Le procès de l’ancien chargé de mission de l’Élysée, Alexandre Benalla se précise. Les affaires concernant les violences du 1ᵉʳ mai 2018 à Paris et l’utilisation frauduleuse de...

Affaire Alexandre Benalla : le parquet réclame dix-huit mois de prison

Le parquet a requis jeudi 30 septembre 18 mois d’emprisonnement avec sursis et 500 euros d’amende à l’encontre de l’ancien chargé de mission de l’Élysée, Alexandre Benalla,...

Alexandre Benalla écope de trois ans de prison dont un ferme

La justice a condamné, ce vendredi, l’ancien chargé de mission de l’Élysée, Alexandre Benalla, à trois ans de prison dont un ferme sous bracelet électronique.

Ces articles devraient vous intéresser :