L’Algérie attend un changement à la Moncloa pour reprendre ses relations avec l’Espagne

30 mai 2023 - 15h30 - Espagne - Ecrit par : A.P

L’Algérie ne veut plus négocier avec le gouvernement de Pedro Sanchez. Les autorités algériennes attendent la tenue des élections législatives anticipées du 23 juillet en Espagne pour envisager une reprise des relations, suspendues depuis le changement de position sur le Sahara.

« L’Algérie sera très attentive à ce qui va se passer », confient à El Independiente des sources proches des autorités algériennes, espérant une défaite du parti de Pedro Sanchez (PSOE) et un changement à la Moncloa pour amorcer un timide dégel des relations entre les deux pays. Dans cette crise avec l’Espagne qui dure depuis 14 mois, l’Algérie a décidé de renforcer ses liens avec le Portugal dans les domaines de l’énergie et du transport maritime. En témoigne le déplacement la semaine dernière du président algérien Abdelmadjid Tebboune à Lisbonne.

A lire : Élections en Espagne : la droite remettra-t-elle en cause la marocanité du Sahara ?

La Moncloa s’est « alignée [sur le Maroc] sur la question du Sahara occidental avec des attitudes secrètes qui engagent sa responsabilité », a récemment indiqué le président algérien, attribuant l’hostilité actuelle envers l’Espagne à « la position individuelle » de Pedro Sanchez. Au lendemain du changement de position sur le Sahara, l’Algérie avait suspendu son traité de bon voisinage et de coopération avec l’Espagne, fermant de fait son marché aux entreprises espagnoles et obligeant les entreprises algériennes à se tourner vers l’Italie, l’Allemagne et le Portugal.

À lire : L’Algérie attend un changement de gouvernement en Espagne pour mettre fin à la crise

Alger prétend entretenir de bonnes relations avec les autres partis politiques. Dans une interview accordée l’année dernière, Nuñez Feijóo, le président du Parti populaire (PP) s’est engagé à « rétablir les relations avec l’Algérie ». « C’est un héritage que nous ont laissé tous les premiers ministres précédents. Ils ont tous eu de bonnes relations (avec l’Algérie). C’est un pays avec lequel nous avions un traité d’amitié », avait-il déclaré. Dans le même temps, il entend « renforcer les liens de voisinage, de réciprocité, d’honnêteté et de loyauté entre le Maroc et l’Espagne ».

Pour les observateurs et les analystes, le PP ne peut pas revenir sur le changement de position sur le Sahara sans ouvrir une nouvelle crise avec le Maroc. Les autorités algériennes attendent de voir si ce parti, une fois à la Moncloa, parviendra à changer cette position et à revenir à la « neutralité active » et historique de l’Espagne, rappelant les bonnes relations à l’époque de José María Aznar qui affrontait le Maroc au sujet de ses revendications sur l’îlot de Perejil (Leila).

Sujets associés : Espagne - Algérie - Elections - Sahara Marocain

Aller plus loin

Sahara : l’Algérie suspend les échanges commerciaux avec l’Espagne

Après l’interdiction de l’importation des bœufs espagnols en avril, l’Algérie veut étendre la mesure à tous les produits commerciaux en provenance d’Espagne. Cette décision...

L’Espagne « paiera cher » sa crise avec l’Algérie, selon José María Aznar

L’ancien chef du gouvernement espagnol, José María Aznar, a déclaré que l’Espagne sera la grande perdante dans sa crise avec l’Algérie, dénonçant un « échec diplomatique notable...

Reconnaissance du Sahara : chute des exportations espagnoles vers l’Algérie

Un an après la rupture par l’Algérie de son Traité d’amitié avec l’Espagne, les exportations espagnoles vers l’Algérie ont connu une chute spectaculaire, avec une réduction de...

Sahara : un changement de position de l’Espagne fin juillet ?

La politique étrangère de l’Espagne envers le Maroc, notamment sa position sur le Sahara, pourrait changer après les élections du 23 juillet. Le royaume suit de près ces...

Ces articles devraient vous intéresser :

Élections en Espagne : la droite remettra-t-elle en cause la marocanité du Sahara ?

Au lendemain de la débâcle électorale de son parti, Pedro Sanchez, le président du gouvernement espagnol, vient d’annoncer la tenue d’élections anticipées pour le 23 juillet. Ces élections pourraient voir l’arrivée du Parti populaire (PP) et la remise...

Une découverte au Maroc nous éclaire sur le Loch Ness

L’existence du monstre du Loch Ness ou Nessie suscite des questionnements à la suite de la découverte de petits plésiosaures, des reptiles marins à long cou de l’âge des dinosaures, dans un système fluvial vieux de 100 millions d’années dans le désert...

Explosions à Smara : le Polisario impliqué ?

Quatre explosions ont retenti dans la nuit de samedi à dimanche dans la ville de Es-Semara, au Sahara. Le bilan fait état d’un mort et de trois blessés. Le Polisario s’est félicité de ses attaques.

Sahara : l’Union européenne réitère sa position après les déclarations de Josep Borrell

L’Union européenne se désolidarise avec les déclarations faites par le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell sur le dossier du Sahara. L’institution a réaffirmé jeudi, n’avoir pas changé d’avis sur la nécessité de régler la question du Sahara,...

Le ministère de l’Intérieur recadre le PJD

Le ministère de l’Intérieur a réagi aux rumeurs concernant les élections partielles organisées le 21 juillet dernier, dénonçant « les allégations malveillantes et inacceptables » selon lesquelles le vote aurait été orienté par certains agents d’autorité.

La marque Lacoste présente ses excuses au Maroc

L’affaire des polos Lacostearborant une carte tronquée du Maroc, excluant ses provinces du sud, connaît un nouvel épisode. Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, a confirmé que les responsables de la célèbre marque française de...

Rachid M’Barki sanctionné à cause du Sahara : Lahcen Haddad crie à l’indignation

La mise en retrait par BFMTV de son journaliste franco-marocain, Rachid M’Barki, à qui la chaîne française reproche d’avoir prononcé à l’antenne l’expression « Sahara marocain » a suscité une réaction de la part du parlementaire et ancien ministre...

L’Espagne tire un trait sur le Sahara occidental

Le ministère espagnol des Affaires étrangères, sous la houlette de José Manuel Albares, a retiré de son site internet une section consacrée au Maghreb et au Moyen-Orient. Auparavant, cette partie incluait l’engagement de l’Espagne pour...

Réaction du Polisario au discours du roi Mohammed VI

Le Polisario a réagi au discours prononcé par le roi Mohammed VI à l’occasion de la commémoration de la révolution du roi et du peuple, notamment les passages sur le Sahara.

Le Polisario craint toujours les drones marocains

Le Front Polisario craint de plus en plus les attaques par drone du Maroc au Sahara. Depuis la reprise en 2021 d’un conflit de faible intensité entre les deux parties, une vingtaine d’attaques ont été déjà enregistrées selon un rapport de l’ONU.