L’Algérie critique l’alliance militaire maroco-israélienne

3 décembre 2021 - 21h00 - Monde - Ecrit par : S.A

L’Algérie voit toujours d’un mauvais œil l’alliance militaire maroco-israélienne. Lors du 8ᵉ séminaire de haut niveau sur la paix et la sécurité en Afrique qui se tient à Oran, son chef de la diplomatie, Ramtane Lamamra, a estimé que « cette alliance malsaine éloigne » le royaume de son voisin de l’Est.

« L’alliance militaire maroco-israélienne reflète la jonction de deux expansionnismes territoriaux mus par la négation de l’existence même de leurs victimes spoliées de leurs droits nationaux inaliénables », a déclaré au quotidien national Crésus, le ministre algérien des Affaires étrangères. Ce dernier parle de « l’égarement des autorités marocaines » qui « met en évidence une poussée sans précédent d’un hégémonisme israélien rampant. »

À lire : L’Algérie craint de perdre la guerre contre le Maroc

Selon lui, chaque pas que les autorités marocaines font dans « cette alliance militaire malsaine les éloigne d’autant de l’Algérie et de son peuple ». « La monodiplomatie marocaine qui est figée sur le Sahara occidental et fixée sur l’Algérie ne conçoit pas que la diplomatie algérienne soit si multidimensionnelle, multifonctionnelle au service d’objectifs nobles multiples », résume Ramtane Lamamra.

Le renforcement de la coopération militaire entre le Maroc et Israël est source de crainte chez l’Algérie. Lors de la visite historique du ministre israélien de la Défense à Rabat, les deux pays ont signé nouveaux accords militaires. De quoi susciter la réaction du voisin de l’Est. « Dès lors qu’il s’agit de la visite du ministre israélien de la Défense au Maroc, c’est l’Algérie qui est visée », a réagi Salah Goudjil, président du Conseil de la nation algérienne.

À lire : Maroc-Israël : l’Algérie réagit à la coopération militaire

« Les ennemis se mobilisent de plus en plus pour porter atteinte à l’Algérie. Aujourd’hui, les choses sont claires avec la visite du ministre de la Défense [israélien] au Maroc, après celle effectuée par le ministre des Affaires étrangères […]. Ce dernier avait menacé l’Algérie à partir du Maroc et il n’y a eu aucune réaction du gouvernement marocain », a-t-il ajouté.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Algérie - Oran - Afrique - Relations Maroc Israël

Aller plus loin

Maroc-Israël : l’Algérie réagit à la coopération militaire

L’Algérie dit se sentir directement « visée » par la coopération militaire entre le Maroc et Israël, qui s’est renforcée ces derniers jours avec la signature de nouveaux accords...

Nasser Bourita critique l’hostilité algérienne

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, évoque la position de l’Algérie envers la normalisation...

L’Algérie cherche une alliance militaire avec le Brésil

À l’invitation de Rui Chagas Mesquita, secrétaire aux produits de défense brésilien, le chef d’état-major de l’armée algérienne, Said Chengriha, effectue depuis lundi une visite...

L’Algérie double son budget militaire, le Maroc en ligne de mire

L’Algérie prévoit de doubler son budget militaire en 2023, pour atteindre 23 milliards de dollars, à cause des tentions avec le Maroc. Ce budget s’élevait à « seulement » 10...

Ces articles devraient vous intéresser :

Agriculture : appel au renforcement de la coopération entre le Maroc et Israël

Le ministre israélien de l’Agriculture appelle le Maroc et l’État hébreu à s’investir davantage dans le développement du secteur agricole à travers la signature d’accords de partenariat.

Le Maroc aurait réceptionné des drones SpyX israéliens

Les Forces armées royales (FAR) marocaines auraient réceptionné un lot de drones suicides SpyX développés par la société israélienne BlueBird Aero System.

Le Maroc et Israël consolident leur coopération dans le secteur des transports et de la Logistique

Une délégation marocaine composée d’acteurs clés du secteur des transports et de la logistique a effectué une visite de travail de trois jours à Tel-Aviv, et ce pour consolider la coopération entre le Maroc et Israël dans le secteur de la logistique.

Le PJD exprime son regret après la mise en garde du Cabinet royal

Le Parti Justice et Développement (PJD) est sorti de son silence après avoir été recadré par le Cabinet royal au sujet des relations du Maroc avec Israël. Dans un communiqué signé par son secrétaire général, Abdelilah Benkirane, le parti a exprimé son...

Bientôt l’ouverture par Israël d’une mission commerciale au Maroc

L’évolution des relations commerciales entre Rabat et Tel Aviv et l’engouement des investisseurs incitent Israël à ouvrir prochainement une mission commerciale au Maroc.

Maroc : une pétition pour mettre fin aux relations avec Israël

Mustapha Baitas, porte-parole du gouvernement, s’est expliqué sur le refus d’accès à la présidence du gouvernement aux universitaires, juristes et des personnalités politiques venus mercredi pour déposer une pétition appelant à mettre fin à la...

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Le trafic aérien entre le Maroc et Israël progresse

Six mois après le lancement des vols directs entre le Maroc et Israël, le trafic aérien progresse et continuera de progresser, présageant ainsi de belles perspectives.

Que retenir de la visite de l’inspecteur de l’Artillerie des FAR en Israël ?

Le général de division Mohamed Benawali, inspecteur de l’Artillerie des Forces armées royales (FAR), s’est récemment rendu en Israël. Cette visite de travail s’inscrit dans le cadre du renforcement des relations de coopération militaire entre les FAR...

Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères attendu au Maroc

Le sommet des pays signataire des Accords d’Abraham qui se tiendra au mois de mars pourrait connaître la participation d’Eli Cohen, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères.