L’Algérie tente de préserver sa supériorité militaire face au Maroc

5 janvier 2022 - 11h40 - Ecrit par : A.P

Le gouvernement algérien essaie de manifester son soutien à la Palestine et de renforcer ses relations avec la Russie et l’Iran, après la signature de l’accord de coopération militaire entre Rabat et Tel-Aviv, le 24 novembre dernier.

« Le Mossad est à nos frontières », titrait le quotidien algérien ‘L’Expression’ après la visite à Rabat de Benny Gantz, le ministre israélien de la Défense. Le Maroc et Israël ont établi « une alliance militaire sale », a affirmé en décembre, Ramtane Lamamra, le ministre algérien des Affaires étrangères.

La signature de ce protocole d’accord était intervenue dans un contexte de crise exacerbée entre l’Algérie et le Maroc, avec en toile de fond la question du Sahara. Fin août, l’Algérie a rompu ses relations diplomatiques avec le Maroc, et a fermé son espace aérien aux avions marocains. Elle a aussi décidé de ne pas renouveler fin octobre le gazoduc Maghreb-Europe traversant le Maroc pour desservir l’Espagne et le Portugal en gaz, rappelle El Confidencial.

À lire : Maroc-Israël : l’Algérie réagit à la coopération militaire

Avec cet accord militaire entre Rabat et Tel-Aviv, l’Algérie, malgré sa puissance militaire, se sent menacée. « L’alliance d’Israël avec le Maroc signifie qu’à long terme, Rabat peut acquérir une supériorité militaire sur Alger et devenir la puissance dominante dans la région », a expliqué Riccardo Fabiani, chercheur sur l’Afrique du Nord au think tank International Crisis Group. L’Algérie s’inquiétait déjà des bonnes relations entre le Maroc et les États-Unis, son partenaire privilégié avec lequel il mène des manœuvres militaires conjointes et qui a reconnu la marocanité du Sahara.

À lire : L’Algérie critique l’alliance militaire maroco-israélienne

Pour préserver sa supériorité militaire face au Maroc qui ne cesse de moderniser son armée, l’Algérie a renforcé ses relations avec la Russie, son partenaire militaire, et développé une relation discrète dans le domaine de la cybersécurité avec l’Iran qui a d’ailleurs soutenu la rupture de ses relations avec le Maroc. L’Algérie essaie également de renforcer ses liens avec la Palestine. Deux semaines après la visite de Benny Gantz à Rabat, Mahmoud Abbas, le président de l’Autorité palestinienne, a été reçu à Alger par le président Abdelmajid Tebboune, qui a promis à l’occasion que la cause palestinienne serait au cœur du prochain sommet arabe prévu en mars à Alger. Un rendez-vous auquel plusieurs pays arabes, dont le Maroc, ne prendront sans doute pas part.

Tags : Algérie - Israël - États-Unis - Iran - Palestine - Coopération - Défense - Armement

Aller plus loin

En crise avec le Maroc, l’Algérie renforce l’effectif de son armée

Après la rupture de ses relations avec le Maroc, l’Algérie semble se préparer à l’éventualité d’une guerre. Elle s’est récemment dotée officiellement d’une Loi relative à la réserve...

Maroc-Israël : l’Algérie réagit à la coopération militaire

L’Algérie dit se sentir directement « visée » par la coopération militaire entre le Maroc et Israël, qui s’est renforcée ces derniers jours avec la signature de nouveaux accords...

L’Algérie accuse le Maroc d’être derrière l’attaque d’un convoi au Mali

Un responsable algérien affirme que le Maroc est responsable de l’attaque armée contre le convoi algérien dans la ville de Gao, au Nord du...

Le Maroc et Israël renforcent leur coopération militaire

En visite de travail au Maroc depuis mardi, le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz, a rencontré son homologue marocain, Abdellatif Loudiyi. Les deux responsables ont...

Nous vous recommandons

L’Algérie veut renforcer la sécurité au niveau de ses frontières

Quelques jours après la rupture de ses relations avec le Maroc, l’Algérie entend dynamiser sa diplomatie. Dans ce sens, le gouvernement a adopté en conseil des ministres lundi dernier un plan d’action axé notamment sur le renforcement de la sécurité et de...

L’Ukraine rappelle son ambassadrice au Maroc

Les ambassadeurs ukrainiens au Maroc et en Géorgie ont été rappelés par le président ukrainien Volodymyr Zelensky, en raison de leur incapacité « à défendre les intérêts du pays ».

Transféré vers le Maroc, un détenu de Guantanamo visé par une enquête

Les États-Unis ont transféré Abdellatif Nasser, un détenu marocain de la base du Guantanamo vers le Maroc. De son côté, la justice marocaine a décidé d’ouvrir « une enquête avec l’intéressé pour son implication présumée dans la perpétration d’actes terroristes...

Marine Le Pen « touchée » par la mort de Rayan

La présidente du Rassemblement national (RN), Marine Le Pen, a témoigné sa solidarité à la famille de Rayan, le garçon de 5 ans décédé samedi après avoir passé cinq jours coincé dans un puits de 32 mètres de...

Lettre incendiaire d’un Marocain à Emmanuel Macron

Dans une lettre adressée à Emmanuel Macron, Younes Maamar, ancien directeur de l’ONE (Office national de l’électricité au Maroc), a fait part de sa colère en raison des mauvais traitements infligés à sa mère par la police aux frontières...

Partie de chasse pour Mohammed VI à Bouznika

Le roi Mohammed VI est en visite à Bouznika depuis la fin de la semaine dernière pour s’adonner à l’un de ses hobbys favoris : la chasse. Les autorités locales ont renforcé la sécurité autour du palais où va séjourner le...

Aéroport de Tours : des voyageurs empêchés de prendre l’avion pour Marrakech

L’aéroport de Tours a refusé l’embarquement à 55 passagers de Ryanair qui devaient rallier Marrakech à cause de l’absence de vaccination et de motif impérieux. Entre incompréhension et colère, des voyageurs ont tenté de forcer...

Meurtre d’une touriste française à Tiznit : le présumé auteur soupçonné de terrorisme

Un jeune marocain de 31 ans est accusé d’avoir tué samedi une Française dans la ville de Tiznit et blessé une Belge dans sa fuite vers Agadir. Il fait l’objet d’une enquête pour terrorisme.

Voici la date de l’Aïd Al-Fitr au Maroc

Le Centre international d’astronomie vient d’annoncer que le Maroc ainsi que la plupart des pays musulmans célébreront l’Aïd Al-Fitr le lundi 2 mai 2022.

La France veut réduire les coûts de transferts des MRE

Le gouvernement français vient d’introduire un texte de loi au parlement pour réduire les coûts de transferts de fonds effectués par les étrangers résidant dans le pays dont les Marocains.