L’Algérie se lance dans une guerre économique contre le Maroc

26 septembre 2021 - 12h00 - Economie - Ecrit par : S.A

L’Algérie a progressivement lancé une guerre économique contre le Maroc avec qui elle a rompu ses relations diplomatiques en raison « d’actes hostiles » envers elle, le 24 août dernier.

Fermeture de l’espace aérien algérien au Maroc, rupture de contrats avec des sociétés marocaines, non-renouvellement du contrat sur le gazoduc Maghreb-Europe traversant le Maroc et reliant l’Algérie à l’Espagne, fermeture de ses frontières avec son voisin de l’Ouest… Au fil des ans, Alger a fini par déclencher la guerre économique avec Rabat.

À lire : L’Algérie éteint définitivement le gazoduc Maghreb-Europe

L’Algérie est le deuxième partenaire africain du Maroc derrière l’Égypte. Les échanges commerciaux entre les deux pays sont axés sur les importations et les exportations. Au cours de la décennie 2010-2019, les échanges commerciaux entre les deux pays ont affiché une baisse annuelle moyenne de 2,6 %, passant de 8,2 milliards de DH en 2010 à 6,5 milliards de DH en 2019. En 2020, le total des échanges s’élève à 5,3 milliards de dirhams, indiquent les données de l’Office marocain des changes.

À lire : L’Algérie ne veut plus d’avions marocains dans son espace aérien

Des chiffres qui montrent que les échanges commerciaux entre l’Algérie et le Maroc ne se sont pas développés pendant des années. Le voisin de l’Est gagnera-t-il cette guerre économique contre Rabat qui sait actionner des leviers de développement notamment le tourisme pour booster son économie diversifiée. L’économie algérienne, elle, reste dépendante de la rente pétrolière, son talon d’Achille.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Algérie - Diplomatie

Aller plus loin

Quid de l’impact de décision algérienne sur Royal Air Maroc ?

La décision de l’Algérie relative à la fermeture de son espace aérien aux avions marocains civils et militaires et à ceux ayant un numéro d’immatriculation marocain ne produit...

Espace aérien algérien : RAM va changer l’itinéraire de 15 vols par semaine

Suite à la fermeture de l’espace aérien algérien aux avions civils et militaires, Royal Air Maroc annonce qu’environ 15 vols par semaine en direction de la Tunisie, la Turquie...

Maroc-Algérie : quid de l’impact sur les échanges commerciaux ?

L’Algérie a récemment rompu ses relations diplomatiques avec le Maroc en raison « d’actes hostiles » envers elle. Cette rupture produira-t-elle un impact sur les échanges...

Algérie-Maroc : « un conflit de basse intensité est tout à fait probable »

Soulaimane Cheikh Hamdi, expert mauritanien en sécurité internationale, spécialiste du Sahel, également chercheur en géopolitique et politiques de défense estime qu’un conflit...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.

Youssef Amrani officiellement ambassadeur du Maroc auprès de l’UE

Nommé en octobre 2021 par le roi Mohammed VI au poste d’ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne, Youssef Amrani aurait reçu en cette fin d’année, l’accord des instances européennes pour démarrer sa mission.

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères attendu au Maroc

Le sommet des pays signataire des Accords d’Abraham qui se tiendra au mois de mars pourrait connaître la participation d’Eli Cohen, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères.

Maroc : pressions pour rompre les relations avec Israël

Alors que Israël intensifie sa riposte contre le mouvement palestinien du Hamas, de nombreux Marocains multiplient les appels à rompre les relations diplomatiques entre le Maroc et l’État hébreu. Au Maroc, de nouvelles manifestations ont été organisées...

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.