Maroc-Algérie : quid de l’impact sur les échanges commerciaux ?

1er septembre 2021 - 10h00 - Ecrit par : S.A

L’Algérie a récemment rompu ses relations diplomatiques avec le Maroc en raison « d’actes hostiles » envers elle. Cette rupture produira-t-elle un impact sur les échanges commerciaux  ?

Les échanges commerciaux entre le Maroc et l’Algérie sont axés sur les importations et les exportations. Au cours de la décennie 2010-2019, les échanges commerciaux entre les deux pays ont affiché une baisse annuelle moyenne de 2,6 %, passant de 8,2 milliards de DH en 2010 à 6,5 milliards de DH en 2019. En 2020, ces échanges ont été marqués par la crise sanitaire liée au coronavirus. En conséquence, ils ont régulièrement diminué pour atteindre 5,4 milliards de DH, indiquent les derniers chiffres de l’Office des changes. Ils ne représentent en 2020 que 0,8 % des échanges commerciaux du Maroc contre 1,8 % en 2010, détaille le journal l’Economiste.

À lire : L’Algérie veut renforcer la sécurité au niveau de ses frontières

En 2019, les marchandises importées d’Algérie s’élèvent à 5 milliards de DH contre 7 milliards en 2010. En 2020, ces acquisitions ont également enregistré une baisse pour s’établir à 4,1 milliards de DH. 90,5 % de ces importations portent sur du gaz de pétrole et autres hydrocarbures. Outre les produits pétroliers, le Maroc a importé en 2020 pour 275 millions de DH de dattes, suivies de l’ammoniac (148 millions de DH), de verres et d’ouvrages en verre (86 millions de DH). Autres importations : plantes, réfrigérateurs, lave-vaisselles, énergie électrique… Elles sont moins importantes.

À lire : L’approvisionnement de l’Espagne en gaz « est garanti », malgré la crise Maroc-Algérie

S’agissant des exportations marocaines à destination d’Algérie, elles sont passées de 1,2 milliard de DH en 2010 à 1,5 milliard de DH en 2019 et à 1,3 milliard de DH en 2020. Le Maroc exporte essentiellement vers son voisin les produits laminés plats, en fer ou en acier non allié (363 millions de DH en 2020 contre 147 millions de DH en 2010), les engrais naturels et chimiques (174 millions de DH en 2020 contre 26 millions en 2010). Les exportations marocaines en Algérie concernent également les vêtements confectionnés (155 millions de DH en 2020 contre 10 millions de DH en 2010), les extraits et essences de café ou de thé (103 millions de DH en 2020 contre 67 millions de DH en 2010.

À lire : Rupture Maroc-Algérie : « une source d’inquiétude pour la stabilité au Sahel »

Au cours des cinq dernières années, les importations de services à partir de l’Algérie portent essentiellement sur les assurances et les transports, représentant les 2/3 du total des importations de services exportées par le voisin de l’Est vers le Maroc en 2020. Selon les chiffres de l’Office des changes, les autres flux financiers tels que les recettes MRE, l’investissement, etc., en provenance ou à destination de l’Algérie restent à des niveaux très faibles.

Au fil des ans, les échanges commerciaux entre l’Algérie et le Maroc ne se sont pas développés. La rupture des relations diplomatiques entre deux pays est par conséquent un épiphénomène.

Tags : Algérie - Diplomatie

Aller plus loin

« L’Algérie est jalouse du Maroc »

En marge de la présentation des candidats pour les élections législatives et communales dans la province de Khouribga, le secrétaire général du Parti Authenticité et Modernité...

L’Algérie en perte de vitesse, le Maroc affirme son attractivité

Alors que l’Algérie verse dans des attaques verbales et accusations contre sa sécurité nationale, baigne dans une instabilité politique, rompt ses relations diplomatiques avec son...

L’Algérie se lance dans une guerre économique contre le Maroc

L’Algérie a progressivement lancé une guerre économique contre le Maroc avec qui elle a rompu ses relations diplomatiques en raison « d’actes hostiles » envers elle, le 24 août...

L’approvisionnement de l’Espagne en gaz « est garanti », malgré la crise Maroc-Algérie

Le ministre des Affaires étrangères espagnol, José Manuel Albares, a assuré lundi que l’approvisionnement en gaz de son pays « est garanti » malgré la rupture des relations...

Nous vous recommandons

L’Arabie saoudite lance l’initiative « Route de la Mecque » au Maroc

Le ministère saoudien de l’Intérieur lance, pour la quatrième année, l’initiative « Route de la Mecque » dans cinq pays : Pakistan, Malaisie, Indonésie, Maroc et Bangladesh.

Casablanca : un juge corrompu devant la justice

À Casablanca, l’affaire des juges épinglés dans le cadre d’une enquête menée sur l’implication prétendue de magistrats dans une tentative d’ingérence dans un dossier judiciaire en cours, n’a pas fini de livrer ses secrets. Un juge qui occupait le poste de...

Au Maroc, des cliniques deviennent des cachettes pour criminels

Recherchés par la police, de nombreux criminels se cachent dans des cliniques privées de Casablanca, où ils se font hospitaliser. Une manière de se soustraire à la justice.

Maroc : des réserves de cobalt pour fabriquer des batteries rechargeables

Le Maroc pense sérieusement à exploiter ses réserves de cobalt dans le but de se lancer dans la fabrication des batteries rechargeables. L’information a été donnée à l’agence de presse Reuters par un haut responsable de l’Office national des hydrocarbures et...

Un tribunal français prononce la saisie de la maison d’un Marocain

À Angers, le procès en appel des trafiquants de cannabis marocain s’est achevé jeudi dernier, avec à la clé des réquisitions sévères, dont la saisie d’une maison au Maroc.

Le Maroc veut construire une base militaire à Al Hoceima

Le Maroc envisage de construire une nouvelle base militaire dans le nord du royaume, près de la ville d’Al Hoceima, pour accueillir « des unités et des systèmes de défense aérienne ».

Royal Air Maroc abandonne sa commande de Boeing 737 Max

La compagnie aérienne Royal Air Maroc a annulé la livraison de ses deux derniers Boeing 737 Max 8. Elle envisage de lancer un appel d’offres pour le renouvellement de sa flotte Boeing 737NG.

Maroc-Algérie : les militaires marocains prêts à la guerre

L’armée marocaine est préparée à faire face à toute attaque éventuelle de l’Algérie. En témoigne la récente visite du ministre israélien de la Défense Benny Gantz au Maroc, selon la presse locale.

Le dirham poursuit sa hausse face à l’euro

La devise marocaine s’est appréciée de 1,04 % face à l’euro et de 1 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 17 au 23 mars 2022. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib...

Brahim Ghali menace le Maroc

Le président de la «  République arabe sahraouie démocratique (RASD)  », Brahim Ghali, a assuré samedi que l’armée sahraouie, « bien formée et pleinement opérationnelle », serait prête à infliger des « défaites amères » à l’armée...