L’Algérie accuse le Maroc de vouloir le « déstabiliser »

2 mars 2021 - 19h50 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune accuse le Maroc, sans le nommer, de vouloir déstabiliser son pays à travers des relais médiatiques. Des déclarations en rajoutent aux tensions diplomatiques entre les deux pays.

« Un de nos voisins essaie de nous déstabiliser par un déluge de fausses informations », a-t-il déclaré, lundi 1ᵉʳ mars, lors d’un entretien télévisé avec des médias nationaux, sans toutefois mentionner le Maroc. Cependant, force est de constater que le président algérien fait référence au royaume. Depuis l’évacuation mi-novembre par les forces armées royales du passage Guerguerat et la reconnaissance américaine de la marocanité du Sahara en échange de la normalisation des relations diplomatiques entre le royaume et Israël, les tensions sont montées d’un cran entre l’Algérie et le Maroc.

Outre cette accusation, l’Armée nationale populaire (ANP) a, dans son bilan opérationnel sur la lutte anti-criminalité publié via l’agence officielle lundi, accusé « le Maroc de poursuivre sa politique visant à inonder l’Algérie avec la drogue qui est devenue une menace contre la sécurité et la stabilité nationales surtout qu’elle vise la catégorie la plus vulnérable en l’occurrence nos jeunes ».

De son côté, le Maroc dénonce « l’acharnement » incompréhensible de l’Algérie. « Je suis surpris par l’énergie, le temps que consacre l’Algérie à la question du Sahara marocain. C’est presque devenu la question nationale prioritaire de l’Algérie », avait déclaré Nasser Bourita, chef de la diplomatie marocaine lors d’une conférence de presse. La question du Sahara reste et demeure l’un des points de friction entre les deux pays.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Algérie - Diplomatie

Aller plus loin

L’Algérie accuse le Maroc de « guerre en sourdine »

L’Algérie accuse le Maroc de vouloir détruire son économie en inondant le marché national de fausse monnaie.

Abdelmadjid Tebboune accuse le Maroc de vouloir « faire taire la voix de l’Algérie  »

Le président algérien, Abdelmadjid Tebboune insinue que le Maroc veut « faire taire la voix de l’Algérie ». Il insiste sur la position « imprescriptible et immuable » de...

Une intervention militaire de l’Algérie au Sahara ?

L’Algérie pourrait mener une intervention militaire au Sahara à même de déstabiliser la région. C’est du moins ce qu’indique un rapport du think tank international Crisis Group...

Le Maroc accusé d’être derrière le hirak algérien

L’Algérie accuse le Maroc d’être la main invisible derrière le hirak qui ne décolère pas. En dépit de la situation sanitaire, la marche hebdomadaire a eu lieu vendredi dernier....

Ces articles devraient vous intéresser :

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.

Maroc : pressions pour rompre les relations avec Israël

Alors que Israël intensifie sa riposte contre le mouvement palestinien du Hamas, de nombreux Marocains multiplient les appels à rompre les relations diplomatiques entre le Maroc et l’État hébreu. Au Maroc, de nouvelles manifestations ont été organisées...

Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères attendu au Maroc

Le sommet des pays signataire des Accords d’Abraham qui se tiendra au mois de mars pourrait connaître la participation d’Eli Cohen, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Sahara : l’Union européenne réitère sa position après les déclarations de Josep Borrell

L’Union européenne se désolidarise avec les déclarations faites par le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell sur le dossier du Sahara. L’institution a réaffirmé jeudi, n’avoir pas changé d’avis sur la nécessité de régler la question du Sahara,...

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Youssef Amrani officiellement ambassadeur du Maroc auprès de l’UE

Nommé en octobre 2021 par le roi Mohammed VI au poste d’ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne, Youssef Amrani aurait reçu en cette fin d’année, l’accord des instances européennes pour démarrer sa mission.