AMGE - Caravane : Journées de la Jeunesse Marocaine

13 avril 2006 - 12h51 - Maroc - Ecrit par :

A l’occasion de la commémoration du cinquantenaire de l’indépendance du Maroc, L’AMGE-Caravane (Association des Marocains aux Grandes Ecoles), vous annonce la tenue des Journées de la Jeunesse Marocaine (JJM) qui se dérouleront à l’Institut du Monde Arabe les 18, 19 et 20 Avril prochains.

Dans ce cadre, de nombreuses personnalités des sphères politique, économique et culturelle sont attendues afin d’animer des conférences et débats traitant de nombreux sujets d’actualité. Les JJM prendront ainsi la forme de trois ateliers : économique, politique & religion & identité, en plus de son volet artistique, qui rendra hommage à la femme marocaine à travers deux projections de film.

Voici le programme de ces trois journées :


Atelier Economique - Mardi 18 avril 2006 : M. Fahd Yata Président de séance.

10h30 - 12h30 « La France, éternel premier partenaire ? »

S.E. M. Fathallah Sijilmassi, M. Driss Benali et Mr Jean René Fourtou, Président du Conseil de Surveillance de Vivendi Universal.

14h - 17h « L’économie marocaine : Etat des lieux et perspectives »

« Etat des lieux de l’économie marocaine » : M. Meziane Belfquih (Conseiller de S.M. Mohammed VI), M. Abdessalam Aboudrar (DGA de la CDG), M. Tarik Sijilmassi (PDG du Crédit Agricole).

« Est-il judicieux de considérer le tourisme comme l’un des piliers du développement économique national ? » : Mme Salima Haddour, Directrice de l’ONMT.

« Dans un contexte de mondialisation, les modèles du FMI et de la BM tracent-ils une voie sûre pour le développement économique marocain ? »

17h30 - 19h30 « Les entreprises marocaines : Une affaire de familles »

M. Noureddine El Aoufi, professeur d’économie à l’université Mohammed V.

21h - 23h Projection « Les yeux secs » en présence de sa réalisatrice, Narjiss Nejjar.

Atelier Politique / Atelier Religion & Identité - Mercredi 19 avril 2006 : M. Fahd Yata, Président de séance.

10h30 - 12h30 « Médias & Politique »

M. Nabil Benabdellah, ministre de la communication, M. Abou Bakr Jamai, rédacteur en chef du Journal Hebdomadaire, M. Hamid Barrada, journaliste Jeune Afrique.

14h - 17h « Quel avenir pour l’islam politique au Maroc ? »

M. Mohamed Tozy, politologue.

17h30 - 19h30 « Années de plomb : devoir de mémoire »

M. Driss Benzekri, président de l’ex-IER.

21h - 23h Projection « Marock » en présence de sa réalisatrice, Laila Marrakchi et des acteurs.

Atelier Politique / Atelier Religion & Identité - Mercredi 19 avril 2006 : M. Fahd Yata, Président de séance.

10h30 - 12h30 « L’islam & la lecture des textes sacrés »

M. Rachid Benzine, penseur et écrivain.

15h - 17h Café-débat : « Comment réconcilier jeunesse & politique ? »

M. Karim Ghellab, ministre de l’équipement et des transports, M. Ali Bouabid, directeur de la fondation Abderrahim Bouabid, M. Fouad laroui, professeur d’économie et écrivain.

17h30 - 19h30 « Demain, quel sera le visage de l’amazighité au Maroc ? »

M. Ahmed Boukouss, recteur de l’IRCAM.

21h - 23h Cocktail de clôture. (Sur invitation).


Pour davantage d’informations sur les Journées de la Jeunesse Marocaine, rendez vous sur le site dédié à l’événement :

• http://jjm.amge-caravane.com Vous y trouverez tout le détail des conférences prévues.

Sujets associés : Institut du Monde Arabe (IMA) - Journée - Fathallah Sijilmassi - Jeunesse - Abdelaziz Meziane Belfkih

Ces articles devraient vous intéresser :

Qualification du Maroc : « un vrai triomphe », selon Jack Lang

Le président de l’institut du monde arabe, Jack Lang, a salué la détermination, la force et l’intelligence des Lions de l’Atlas, après leur qualification aux huitièmes de finale de la coupe du monde.

TikTok, vecteur de débauche au Maroc ?

De nombreux Marocains continuent d’appeler à l’interdiction de TikTok, dénonçant la publication par les jeunes de contenus violents ou à caractère sexuel sur cette application qui, selon eux, porte atteinte aux valeurs du royaume.

Maroc : les ravages du mariage sur reconnaissance de dette

Une forme de mariage peu médiatisée est en train de prendre de l’ampleur dans certaines régions du Maroc, selon une émission diffusée sur la chaîne Al Aoula. Il s’agit du mariage sur reconnaissance des dettes.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Maroc : le débat sur l’interdiction de TikTok s’invite au parlement

Plusieurs députés marocains appellent à l’interdiction de TikTok au Maroc. Ils s’inquiètent de la qualité des contenus publiés sur ce réseau social chinois qui, selon eux, constitue un danger pour la jeunesse.

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.