Le corps d’Amine, un SDF marocain mort à Barcelone, rapatrié au Maroc

10 février 2021 - 10h00 - Espagne - Ecrit par : P. A

Le corps d’Amine, le jeune Marocain sans-abri âgé de 27 ans et décédé le 11 janvier dernier dans le parc de la Ciutadella à Barcelone pendant la vague de froid, a été rapatrié lundi au Maroc.

« La meilleure chose est qu’après tout ce temps, sa mère pourra voir son visage une dernière fois, même si c’est à travers le cercueil », se console Nisrine, la cousine d’Amine, embarquant à bord d’un avion avec le cercueil comportant la dépouille de son cousin, parti il y a 5 ans de Khourigba pour venir en Europe à la recherche d’un avenir meilleur, rapporte El Periodico.

À l’annonce de son décès, ou plutôt de son frère, Mohcine, déclaré mort à sa place, la famille a demandé à Nisrine, étudiante en esthétique à Milan, de se rendre à Barcelone pour clarifier la situation. Le 17 janvier, elle arrive dans la ville catalane et se présente au tribunal pour prouver l’identité des deux frères. Sur instructions du juge, elle est ensuite transportée au poste de police pour faire une déclaration, avant d’être conduite à l’Institut de médecine légale pour authentifier le corps d’Amine.

Le tribunal a ordonné à la police de faire comparer les empreintes digitales du cadavre avec celles d’Amine enregistrées par les autorités marocaines. Après quoi, la procédure de rapatriement de la dépouille pourra être enclenchée. Le processus de confirmation de l’identité d’Amine aura duré une semaine. Finalement, la justice espagnole a officiellement notifié à Nisrine qu’elle reconnaît la dépouille comme étant celle d’Amine.

Sans tarder, Nisrine a lancé la procédure de rapatriement de la dépouille d’Amine, avant d’être informée qu’en respect des textes en vigueur, le rapatriement n’était plus possible. En dehors de l’action de rapatriement qui devait être initiée par le gouvernement marocain ou le consulat, la loi espagnole exige qu’avant tout rapatriement de corps, il soit procédé à son embaumement avant 96 heures à compter de la constatation du décès.

Fatima Zohra, avocate au consulat du Maroc à Barcelone, démontrant rapports médicaux à l’appui, que le corps d’Amine était conservé en bon état et qu’il était encore possible de procéder à son embaumement, a fini par avoir gain de cause. Le jeudi 4 février, le bureau de la santé étrangère a approuvé le transfert du corps. « Je pense que c’est l’une des premières fois qu’un corps est embaumé et rapatrié si longtemps après le décès », souligne Fatima, qui demande que la réglementation soit révisée, car il existe actuellement des méthodes modernes de conservation des corps.

Plusieurs journalistes marocains attendaient lundi soir à l’aéroport de Casablanca l’arrivée de Nisrine. L’histoire d’Amine, sans-papiers et sans-abri, mort dans la rue à Barcelone, a choqué les Marocains. Ce mardi, une cérémonie d’adieu a été organisée dans une mosquée de Khourigba avant de conduire Amine dans un cimetière proche de la résidence de ses parents.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Décès - Rapatriement

Aller plus loin

Un SDF marocain retrouvé mort à Paris

Le corps sans vie d’un sans-abri marocain âgé de 51 ans a été découvert, dimanche 14 février, dans une tente de fortune, en plein centre de Paris, rue de Turbigo (Iᵉʳ), dans le...

Espagne : un Marocain déclaré mort à la place de son frère

Amine Faqhi, 27 ans, décédé le 11 janvier lors de la vague de froid, est entré en Espagne en utilisant une photocopie du passeport de son frère, Mohcine Faqhi. Conséquence, l’un...

Le froid emporte deux Marocains à Barcelone

La vague de froid qui traverse actuellement l’Espagne a provoqué la mort de deux Marocains sans domicile fixe âgés de 37 et 32 ans à Barcelone.

Un SDF marocain battu à mort en Italie par des adolescents

Abdellah Beqeawi est un sans-abri marocain battu à mort par six jeunes dont cinq mineurs en Sardaigne, à Arzachena. Trente ans de vie passés en Italie, qui s’achèvent dans la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc perd un grand journaliste : Reda Dalil n’est plus

Reda Dalil, directeur de publication du magazine TelQuel, éditorialiste, journaliste et romancier, s’est éteint à l’âge de 45 ans, des suites d’une longue maladie.

Décès à 24 ans du joueur marocain Oussama Falouh

Admis en soins intensifs suite à un accident de la route qui s’est produit le 11 octobre dernier, Oussama Falouh, joueur du Wydad de Casablanca, est décédé jeudi.

Maroc : une sortie en voiture vire au drame

Une sortie en famille qui finit en tragédie. Deux sœurs de 19 et 10 ans sont mortes noyées samedi dans le barrage de Smir près de la ville de M’diq, après que l’aînée, qui venait d’avoir son permis de conduire, a demandé à ses parents à faire un tour...

Une Marocaine meurt après avoir pris des pilules achetées sur Instagram

Une Marocaine de 28 ans est décédée après avoir pris des pilules amincissantes achetées auprès d’une inconnue qui faisait la promotion de ces produits sur Instagram.

Khalid Naciri, ancien ministre marocain, s’éteint à l’âge de 77 ans

Khalid Naciri, ancien ministre de la Communication sous le gouvernement El Fassi et l’un des dirigeants du Parti du progrès et du socialisme (PPS), est décédé mercredi soir dans une clinique à Rabat à l’âge de 77 ans. Diplomate et communicant émérite,...

Le chanteur marocain Abdellah El Daoudi en deuil

Le chanteur marocain Abdellah El Daoudi vient d’annoncer une triste nouvelle dans un message publié sur les réseaux sociaux.

Décès de Khalil Hachimi Idrissi

Le directeur général de l’Agence marocaine de presse (MAP), Khalil Hachimi Idrissi, est décédé samedi matin à Rabat à l’âge de 67 ans, après avoir lutté contre une longue maladie

Smara : « Ces attaques ne resteront pas impunies », prévient le Maroc

Omar Hilale, représentant permanent du Maroc aux Nations unies a réagi à l’attaque que le Polisario a affirmé avoir mené dans la nuit du samedi à dimanche dans la ville d’Es-Semara et qui a fait un mort et trois blessés dont deux sont dans un état grave.

Décès de l’ancienne ministre Soumia Benkhaldoun

L’ex-ministre déléguée auprès du ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, Soumia Benkhaldoun, est décédée des suites d’un cancer. Elle était âgée de 60 ans,

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...