La mort d’un SDF marocain en Italie arrive au parlement

19 février 2021 - 20h00 - Monde - Ecrit par : G.A

Le décès, il y a quelques jours à Turin de Mostafa, un ressortissant marocain devenu SDF s’invite au parlement marocain. Le groupe parlementaire du Parti authenticité et modernité (PAM) à la Chambre des représentants a adressé, mardi 16 février 2021, une question écrite au ministère délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger pour connaître les mesures prises pour la protection des Marocains vivant en Italie et en Espagne.

Dans cette question adressée par la députée Latifa El Hammoud, elle souligne que de nombreux marocains vivent dans la précarité et la pauvreté, en Italie et en Espagne. La pandémie du Covid-19, selon elle, a aggravé la situation de ces Marocains qui se sont retrouvés par la force des difficultés, sans-abris, démunis, rapporte article19.ma.

Latifa El Hammoud a cité le cas de Mostafa, âgé de 59, dont le corps a été retrouvé sur un banc près d’un bar à Turin. Il y a également Abdellah Beqeawi, âgé de 51 ans, battu à mort dans un parking en Sardaigne.

A travers sa question écrite, le groupe parlementaire du PAM a voulu connaître, outre les dispositions prises par le ministère délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger en faveur des MRE, le sort réservé au programme créé par ce département pour l’amélioration de leurs conditions de vie suite à la crise économique de 2009.

Sujets associés : Italie - Parti Authenticité et Modernité (PAM) - Ministère des Marocains résidant à l’étranger - Parlement marocain

Aller plus loin

Le corps d’Amine, un SDF marocain mort à Barcelone, rapatrié au Maroc

Le corps d’Amine, le jeune Marocain sans-abri âgé de 27 ans et décédé le 11 janvier dernier dans le parc de la Ciutadella à Barcelone pendant la vague de froid, a été rapatrié...

Italie : Mostafa, un SDF marocain mort de froid sur la terrasse d’un bar à Turin

Le corps sans vie d’un Marocain de 59 ans a été découvert lundi 8 février, sur un banc à proximité d’un bar à Turin. Il s’agit de Mostafa Hait Bella, un fleuriste très connu...

Les malheurs de Saïd, un SDF séquestré pendant deux ans

Un Sans domicile fixe (SDF), natif d’Escautpont, dans le nord de la France, a été victime de traitements inhumains, suite à une séquestration qui a duré deux longues années....

Italie : un SDF marocain condamné à 5 mois de prison pour le squat d’une maison

Un Marocain a été condamné à 5 mois de prison avec sursis, pour avoir occupé illégalement une maison abandonnée à Marina Montimarciano, dans la province d’Ancône, sur la côte...

Ces articles devraient vous intéresser :

Port d’armes : le Maroc durcit son arsenal juridique

Le gouvernement fait du contrôle des armes à feu une priorité. Dans ce sens, il a adopté un projet de loi pour répondre aux défis actuels et aux mutations sociales et technologiques. Ce projet est déjà sur la table du Parlement.

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Maroc : une centaine de nouveaux trains à acquérir

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a annoncé l’acquisition progressive de 100 nouveaux trains fabriqués localement, et ceci dans les 10 prochaines années.

Maroc : le débat sur l’interdiction de TikTok s’invite au parlement

Plusieurs députés marocains appellent à l’interdiction de TikTok au Maroc. Ils s’inquiètent de la qualité des contenus publiés sur ce réseau social chinois qui, selon eux, constitue un danger pour la jeunesse.

Maroc : pas de congé menstruel pour les femmes fonctionnaires

La proposition de loi visant à instaurer un congé menstruel, d’une durée ne dépassant pas deux jours par mois, en faveur des femmes fonctionnaires n’a pas reçu l’assentiment du gouvernement.

27 000 Marocains ont quitté le Maroc en 2022 pour travailler à l’étranger

Quelque 27 000 Marocains ont quitté le pays en 2022, selon le ministre de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences, Younes Sekkouri. Ce sont des départs réguliers via des canaux officiels.

Plaidoyer pour la nomination d’un ministre chargé des MRE

En raison d’une faiblesse relevée au niveau de la coordination entre les institutions chargées des affaires MRE pour la mise en œuvre des politiques publiques et des dispositifs dédiés aux Marocains du Monde (MDM), le Conseil économique, social et...

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Polémique après les propos d’un député RNI sur le roi Mohammed VI

Alors qu’il prenait la défense du gouvernement, un député du Rassemblement national des indépendants (RNI), parti au pouvoir, a, lors de la discussion sur la flambée des prix, fait une déclaration pour le moins polémique sur le roi Mohammed VI.

Réaction d’Abdellatif Ouahbi sur un éventuel remaniement du gouvernement

Le ministre de la Justice Abdellatif Ouahbi, également secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM), serait l’un des ministres figurant sur la liste des départs au cas où un réajustement de l’équipe gouvernementale se confirmait.